Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Retraite > Placements retraite

Articles et dossiers Placements retraite

56 articles et dossiers
Trier par : Titre | Date

Devez-vous alimenter votre épargne retraite en 2017 ?

Juin 2017 - Le Particulier n°1134
Les versements effectués sur les produits d’épargne retraite ouvrent droit à un avantage fiscal de taille, puisqu’ils sont déductibles, dans certaines limites, du revenu ou du bénéfice imposable. Mais cet avantage pourrait être réduit à néant, cette année, si le prélèvement à la source devait s’appliquer comme prévu au 1er janvier 2018. Toutefois, une incertitude demeure. Emmanuel Macron, bien ...

Cette nouvelle possibilité est récente, votre assureur ne l’a peut-être pas encore intégrée dans son circuit informatique. Refaites la demande et saisissez le service réclamation de votre assureur.

Ma mère vient d’intégrer une maison de retraite. L’exonération de taxe d’habitation dont elle bénéficiait est–elle maintenue ?

Mon père vient d’avoir une place en maison de retraite. Doit-il payer la taxe d’habitation afférente à sa chambre ?

Les plans d’épargne retraite populaire (Perp) de moins de 2 000 € peuvent être rachetés avant l’âge de la retraite (art. 116). Le Perp ne doit pas avoir été abondé depuis 4 ans, ou, s’il s’agit d’un Perp avec versements programmés, avoir été ouvert depuis 4 ans.

Anticiper les conséquences du vieillissement de la population, c’est l’objectif de la loi sur le vieillissement voté en 2015. Alors qu’un tiers des Français aura plus de 60 ans en 2060, les plus de 85 ans seront alors 5 millions, contre 1,4 million aujourd’hui.

Générez des revenus réguliers avec votre capital

21/11/2016 - Le Particulier n°1127

Avant d'agir, évaluez vos futurs besoins

21/11/2016 - Le Particulier n°1127

Il n'est pas trop tard pour compléter sa retraite

Décembre 2016 - Le Particulier n°1127
Avec des taux de remplacement en chute, vous ne pourrez pas vous contenter de votre retraite (de base et complémentaires) pour conserver un train de vie décent. C’est pourquoi, à longueur de colonnes, nous vous incitons à épargner le plus tôt possible pour ne pas vous retrouver dépourvu au moment où vous cesserez votre activité professionnelle. En réalité, les choses se passent rarement comme ...

Les assureurs pourront bientôt s’exonérer des règles contraignantes de solvabilité européenne pour gérer les régimes de retraite proposés par les entreprises à leurs salariés (art. 33 du projet de loi Sapin 2).

“ Dans un article consacré aux compléments de retraite (n° 1109 du Particulier, p. 24), vous écrivez que, pour 100 000 € de capital confié à un assureur, une personne âgée de 65 ans peut percevoir 3 590 € de rente viagère par an. Or, si je divise 100 000 € par 22,6 ans, l’espérance de vie d’une femme de cet âge, j’obtiens 4 425 € de rente. Pourquoi une telle différence ? ” Jean-Michel S. (par cour ...

Chômeur en fin de droit, j’ai demandé le rachat de mon Perp comme m’y autorise l’article L 132-23 du code des assurances.

11 millions

21/05/2015
11 millions d’actifs ont souscrit un placement retraite.

Alors que le montant des futures pensions de vieillesse risque encore de baisser, et que l’espérance de vie tend à s'allonger, maintenir son niveau de vie à la retraite sera plus difficile. Tour d'horizon des placements retraite du marché et nos conseils : - PERP, plan épargne retraite populaire, - contrats Madelin pour les non-salariés (professions libérales, artisans, commerçants...), - ...

Nous ferons, dans les mois à venir, un point complet sur l’ensemble des dispositifs d’épargne retraite, ceux à privilégier, et ceux à éviter.

L’Union mutualiste retraite (UMR), qui gère ces régimes de retraite complémentaire, vient d’annoncer des mesures très pénalisantes pour ses adhérents.

Une grande première ! Le 16 octobre prochain, à Paris, Le Particulier invite ses lecteurs à une journée consacrée à l’épargne.

Questions des Forums

Récupération du capital de mon PERP

16 juin 2017

Bonjour,

Voilà ma situation. Je suis retraité et j'ai 70 ans.

J'ai pris ma retraite en juillet 2008. En octobre 2011, donc plus de 3 ans après mon départ à la retraite, un agent AXA est venu me voir et m'a proposé d'ouvrir un PERP. Celui-ci m'a fait miroiter les avantages fiscaux de ce type de contrat, en me disant que cela pourrait me faire un complément de retraite, etc.. Et, ne connaissant pas bien le fonctionnement de ce type de placement à l'époque, j'ai fait l'erreur de croire à son beau discours et j'ai signé.

Aujourd'hui, ma pension de retraite n'étant pas mirobolante, je souhaiterais récupérer ce capital (actuellement de 18 000 € environ).

Une conseillère AXA m'a d'abord dit en novembre 2016 que cela était possible, me donnant même les conditions de remboursement (capital - CSG - imposition, délais, etc.). Je devais recevoir un document à remplir dans un délai de 3 semaines environ. Document que je n'ai jamais reçu.

Aujourd'hui, l'inspecteur qui chapeaute tous les conseillers de mon secteur me dit que ce n'est pas possible, et que je ne peux que recevoir une rente, rente d'un montant ridicule bien évidemment (normal).

J'ai contacté le service clients de AXA pour les exposer le problème. En effet, partant du principe qu'un PERP n'est intéressant que s'il est souscrit AVANT le départ à la retraite (et bien avant même) j'ai souligné que j'avais été victime d'un défaut de conseil, voire d'un abus de confiance, de la part de cet agent en octobre 2011. Mais en réponse, j'ai reçu de la part de ce service un magnifique formulaire à remplir, formulaire intitulé "Demande de paiement de votre rente", avec une estimation de cette rente toujours aussi ridicule bien évidemment.

En un mot, AXA ne tient absolument pas compte de mes arguments (ou fait semblant de ne pas en tenir compte) voulant absolument me verser une rente, rente qui ne m'intéresse absolument pas bien sûr compte tenu de son faible montant. Il me faudrait vivre jusqu'à 99 ans pour récupérer mes fonds (ce qui est peu probable). J'ai fait le calcul.

Donc, ce que je sohaite, c'est le remboursement de mon capital, même si la CSG doit en être déduite et si ce remboursement est imposable (est-ce vrai d'ailleurs ?).

Alors, je voudrais savoir quelle démarche je dois faire pour espérer obtenir satisfaction.

Pour le moment, je n'ai pas encore transmis ce dossier au Médiateur des Assurances. Mais je compte le faire bien entendu si AXA reste dans sa position.

Si je dois porter cette affaire devant la justice, quelles en sont les démarches également ? Quel tribunal ? Dois-je prendre un avocat ? Car j'avoue que je ne voudrais pas me lancer dans des frais inconsidérés, sachant également que les services juridiques d'AXA ne manqueront pas de faire traîner cette affaire. Bref, je pense que cela serait "le pot de terre contre le pot de fer".

Voilà, je remercie tous ceux qui pourraient me donner des conseils éclairés face à mon problème.

Bien cordialement.

date de départ de la rente lié à l'article 83

9 mai 2017

Je suis en pré contentieux avec Allianz: au lieu de fixer le départ au jour de mon départ en retraite
(1er Juillet 2016); il font demarrer le rente au 1er Décembre 2016 soit 5 mois de rente perdue.

leur argument est: leurs dispositions générales! cela ne m'est pas m'est opposable!

Ets ce que la loi précise ce point?

Bien Cordialement.

arnaque perp

9 mars 2017

Bonjour mon conjoint a demandé a sa banque lcl de lui ouvrir un compte non bloqué pour mettre de l'argent de coté. La banque lui a envoyé les contrats d'un perp velour a retourné signé. Il na rien signé il a dit a la banquière quil ne voulé pas de se compte la. En pensant que la banquière avait compris les prélèvement ont commencé et maintenant que nous avons besoin de cet argent on nous annonce que cest un compte perp bloqué et qu'on ne peu pas récupérer notre argent. Nous somme en train de devenir propriétaire mais la banque ne veut rien savoir meme si on leurs a montré les contrats non signés en notre posséssion.
Est que des personnes ont déja réussi a récupérer la totalité de votre perp.
En vous remerciant.

Refus de paiement d'arriérés sur rente

16 février 2017

Il y a quelques mois « GENERALI » m’a informé que j’étais bénéficiaire d’un contrat d’Epargne Entreprise dont j’ignorais l’existence et qui se traduisait par une rente mensuelle , un complément de retraite.
Cette rente aurait dû m’être versée depuis la liquidation de mes autres droits (sécu, complémentaire, cadre…) , ce qui n’a pas été fait .
GENERALI m’a fait passer tous les papiers nécessaires à la mise en place de cette rente qui est aujourd’hui effective.
Mais, comme le paiement aurait dû être fait depuis ma retraite, soit depuis une douzaine d’années, j’ai demandé à récupérer cet arriéré . Refus de l’assureur au motif qu’ils avaient des consignes pour ne pas payer d’arriérés.
L’argument ne me convainc pas et je cherche à quelle porte frapper pour connaître la loi sur ce sujet.

Vous aimerez aussi

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière Choix patrimoniaux

Forum bannière

 

Bannière e-Particulier