Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Immobilier > Location > Les loyers baissent, les propriétaires freinent les travaux

Les loyers baissent, les propriétaires freinent les travaux

Les loyers baissent, les propriétaires freinent les travaux
09/03/16 à 14:30 par ALEXANDRE (Stéphanie)

En ce début d'année 2016, les loyers reculent de 0,8 % dans la majorité des grandes villes, selon l'observatoire Clameur. La baisse frappe désormais toutes les surfaces, du studio au 4 pièces. De ce fait, les propriétaires réduisent leurs dépenses de travaux et les locataires négocient le prix en se fondant sur le mauvais état du bien loué.

Les loyers ont chuté de 0,8 % sur janvier et février 2016 comparé aux deux premiers mois de l'année 2015. C'est le signe que le ralentissement observé l'an dernier se poursuit, analyse l'observatoire Clameur (Connaître les Loyers et Analyser les Marchés sur les Espaces Urbains et Ruraux).

70 % des grandes villes sont concernées

Dans les villes de plus de 148 000 habitants, les loyers baissent dans 70 % d'entre elles, note Michel Mouillart, professeur d'Economie et auteur de l'analyse des chiffres de Clameur. Les loyers ont ainsi reculé à Dijon, Le Havre, Marseille ou Saint Etienne. Et dans les rares villes où les prix progressent, les loyers de marché ont le plus souvent augmenté moins vite que l'inflation (en moyenne chaque année, + 0,7 % d'après l'Insee de 2011 à 2016). Comme chaque année, Paris conserve son statut de la ville la plus chère avec un prix moyen de 24 €/m² par mois.

Peu de logements entretenus

Du studio au 4 pièces, les prix des loyers ont régressé pour toutes les surfaces. Ce phénomène est notamment lié à la paupérisation de certains candidats à la location (montée du chômage, baisse du pouvoir d'achat, dégradation des aides personnelles au logement...) mais aussi à la baisse des taux d'intérêt qui ont incité des locataires à acheter leur résidence principale. De ce fait, nombre de logements à louer ne trouvent pas preneurs. Sur les deux premiers mois de l'année 2016, le niveau actuel de la vacance entre deux locataires se situe entre 5 et 6 semaines en moyenne. Compte tenu de cet état de fait, l'effort des propriétaires pour améliorer et entretenir les logements a encore diminué. Désormais, seuls 16 % des logements reloués ont fait l'objet de travaux avant leur remise en location, contre 33 % en 2009. Et c'est le cercle vicieux qui est enclenché : comme l'entretien laisse à désirer, les locataires n'hésitent plus à négocier des baisses de loyer.

Stéphanie Alexandre

Lire aussi : Liens externes :
  • Etude Clameur du 08/03/2016 : la conjoncture du marché locatif privé. Les loyers de marché à fin février 2016 Contenu accessible uniquement aux abonnés

Outils pratiques :

Mots-clés :

LOGEMENT , TAUX DE L'INFLATION , TRAVAUX




Bannière Assemblée Générale 300x250

Bannière Choix patrimoniaux

Bien choisir votre assurance vie
Un expert vous accompagne pour optimiser votre fiscalité, anticiper la transmission de votre patrimoine et préparer votre retraite

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière e-Particulier

Annonces immobilières avec
Appartement
4 pièce(s)
107 m2
1 180 € /mois
Appartement
3 pièce(s)
69 m2
1 670 € /mois
Annonces immobilières avec
   
  • RSS
  • Imprimer Envoyer par mail