Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Vie pratique > Consommation > Le doggy bag va-t-il entrer dans les mœurs françaises ?

Le doggy bag va-t-il entrer dans les mœurs françaises ?

Le doggy bag va-t-il entrer dans les mœurs françaises ?
Février 2016
Le Particulier Pratique n° 420, article complet.

Les restaurants pourraient être de plus en plus nombreux à proposer des doggy bags, ces petits contenants servant aux clients de restaurant à emporter les restes de leur repas. Depuis le 1er janvier 2016, en application de la loi du 12 juillet 2010 (n° 2010-788 dite Grenelle 2), les restaurateurs qui produisent plus de 10 tonnes de biodéchets par an (qui servent donc environ 150 à 200 repas/jour) sont soumis à une obligation de tri et de valorisation des biodéchets. Et proposer un doggy bag fait partie des solutions recommandées par l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie (Umih) pour respecter cette obligation, et lutter contre le gaspillage alimentaire. Si la pratique est commune en Italie ou aux États-Unis, elle n’est pas très répandue en France, où nombre de consommateurs sont gênés à l’idée d’emporter leurs restes. Mais si l’objectif affiché est de lutter contre le gaspillage alimentaire, le doggy bag pourrait bien finir par s’imposer.


Mots-clés :

DECHET , RESTAURANT




Outils pratiques :

Vous aimerez aussi
Préparer votre retraite
Faites appel à un expert pour anticiper et compléter vos futurs revenus

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière Choix patrimoniaux

Forum bannière

 

Bannière e-Particulier