Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Vie pratique > Téléphone-Internet > 3 conseils à suivre en cas de chantage à la webcam

3 conseils à suivre en cas de chantage à la webcam

3 conseils à suivre en cas de chantage à la webcam
01/12/15 à 18:31 par ALEXANDRE (Stéphanie)

Le chantage à la webcam fait, chaque année, des milliers de victimes. Connaître le mode opératoire des maîtres chanteurs permet de mieux s'en protéger. La marche à suivre pour réagir en cas de chantage.

Le phénomène n'est pas nouveau, le chantage à la webcam fait de plus en plus de victimes. L'affaire Benzema-Valbuena, du nom de deux joueurs de football mondialement connus, n'en est qu'un triste exemple !

Quelle que soit la personne, connue ou anonyme, l'arnaque se déroule toujours à peu près de la même façon. Un internaute se rend, la plupart du temps, sur un site de rencontre, et entame une conversation avec une femme ou un homme au physique plutôt attrayant. La victime est alors incitée à continuer la conversation par Webcam. L'escroc profite alors de ce moment pour capturer le flux vidéo des images de la victime en situation compromettante et menace par la suite de les diffuser sur le compte Facebook d'un proche ou sur un site de partage de vidéos.

Une fois les menaces formulées, l'escroc demande à la victime de lui verser d'importantes sommes d'argent rapidement.

Comment réagir en cas de chantage à la webcam ?

Les victimes d'un chantage de ce type ne doivent surtout pas répondre ou accéder aux demandes du "corbeau". Il ne faut ni répondre ni verser d'argent, que soit la somme demandée soit importante ou ridicule. Face à une telle arnaque, la Cnil (Commission nationale de l'informatique et des libertés) recommande de :

1- Verrouiller immédiatement ses comptes sociaux

Il est indispensable de paramétrer ses comptes sociaux professionnels et ses comptes Facebook de manière à ce que le malfaiteur n'associe pas le nom de la victime du chantage à une liste d'amis ou de contacts. Il est également recommandé de n'ouvrir l'accès de son profil Facebook qu'aux amis de confiance et les informer de l'escroquerie.

2- Alerter

Il est important de prendre des captures d'écran des messages envoyés par l'escroc et de signaler l'arnaque aux autorités via la plateforme internet-signalement du ministère de l'Intérieur et si besoin directement à la police. La violence des termes employés par l'escroc et le risque d'exposition de la vie privée peuvent être vécus comme un traumatisme. Il est donc conseillé d'en parler avec une personne de confiance. Les mineurs, par exemple, peuvent gratuitement consulter des télé-conseillers au 0800 200 000 de 09:00 à 19:00, en semaine.

3 -  effectuer régulièrement des recherches sur son nom

Il faut également faire une recherche de son nom sur Google afin de vérifier les contenus qui y sont associés. Et si jamais quelque chose de compromettant a été publié, une simple demande au site concerné suffit pour qu'il le supprime. Si la vidéo a malheureusement été diffusée, la victime peut alors demander au site de dépublier le contenu gênant au nom du droit au déréférencement. En dernier recours, il est également possible de faire appel à une agence spécialisée dans l'effacement de contenus gênants.

Stéphanie Alexandre

Lire aussi :

Mots-clés :

BASE DE DONNEES , CAMESCOPE , ESCROQUERIE , INTERNET , PROTECTION DE LA VIE PRIVEE




Outils pratiques :
Papiers à conserver


Vous aimerez aussi
Réduisez vos impôts
Un professionnel vous accompagne dans vos démarches pour défiscaliser, valoriser votre patrimoine et faire les meilleurs choix de placements

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière Choix patrimoniaux

Forum bannière

 

Bannière e-Particulier