Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Vie pratique > Santé > Les ingestions de cannabis progressent chez les jeunes enfants

Les ingestions de cannabis progressent chez les jeunes enfants

Les ingestions de cannabis progressent chez les jeunes enfants
21/10/15 à 14:55 par ALEXANDRE (Stéphanie)

Les intoxications par ingestion accidentelle de cannabis chez les enfants de moins de 2 ans sont en hausse en France, alerte l'Agence du médicament. Dans certains cas, le pronostic vital de l'enfant a même été engagé.

Pendant leurs premières années, les tout-petits ont tendance à rapporter tout ce qu'ils ont en main à leur bouche. Comme l'a récemment rappelé la Direction générale de la Santé (DGS), les intoxications de jeunes enfants dues à l'ingestion de produits dangereux sont fréquemment signalées aux centres anti poison et de toxicovigilance. À tous ces produits d'entretien toxique, l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) vient d'indiquer que le cannabis peut désormais se rajouter à la longue liste des accidents domestiques qui touchent les enfants de moins de 2 ans.

Pronostic vital en jeu

Selon les derniers chiffres publiés par l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM), 247 enfants ont été hospitalisés en France l'année dernière après avoir avalé ce stupéfiant. Dans neuf cas, le pronostic vital a été engagé, entraînant une admission en réanimation pédiatrique ou en soins médicaux continus. L'évolution de ces cas a été favorable et à ce jour aucun décès n'a été rapporté. Le plus souvent, l'ingestion survient dans l'environnement familial ou au sein de l'entourage proche. Ce phénomène s'explique notamment par le fait que la consommation de cannabis a été multipliée par 4 en 10 ans.

Prévenir rapidement les urgences

Les principaux signes cliniques retrouvés au cours d'une intoxication aiguë à cette drogue peuvent être une somnolence avec des phases d'agitation, des vomissements, des tremblements, des convulsions, une détresse respiratoire, voire un coma. Au vu de la hausse du nombre de cas, l'ANSM invite les professionnels de santé confrontés à ces troubles neurologiques ou respiratoires inexpliqués, a procédé une analyse toxicologique soit réalisée pour rechercher la présence de cannabis.

 

Stéphanie Alexandre

Lire aussi :

Mots-clés :

ACCIDENT DOMESTIQUE , ENFANT , INTOXICATION ALIMENTAIRE




Outils pratiques :

Bien choisir votre assurance vie
Un expert vous accompagne pour optimiser votre fiscalité, anticiper la transmission de votre patrimoine et préparer votre retraite

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière Choix patrimoniaux

Forum bannière

 

Bannière e-Particulier

  • RSS
  • Imprimer Envoyer par mail