Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Vie pratique > Santé > L'Avastin est remboursé pour le traitement de la DMLA

L'Avastin est remboursé pour le traitement de la DMLA

L'Avastin est remboursé pour le traitement de la DMLA
27/08/15 à 11:10 par ALEXANDRE (Stéphanie)

Le médicament Avastin est remboursé pour le traitement de la Dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA), dès le 1er septembre 2015.

Dès le 1er septembre 2015, les malades traités à l'Avastin pour soigner une Dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA) seront remboursés. Cette décision prise par le ministère de la Santé, vient clore une polémique laissée en suspens depuis 3 ans.

Une autorisation spécifique

Il est vrai que depuis plusieurs années, l'Avastin, médicament dédié au traitement de certains cancers digestifs, est le plus souvent prescrit par les médecins, hors toute Autorisation de mise sur le marché (AMM), pour soigner des maladies oculaires, comme la DMLA. Suite aux signalements d'infections consécutives à des injections de préparation d'Avastin dans l'oeil, la Direction générale de la Santé avait alors demandé aux ophtalmologues de ne plus l'utiliser et de lui préférer le Lucentis, seul produit disposant, en France, d'une autorisation pour cette pathologie. Face à l'émoi provoqué dans la profession et chez les malades à cause du coût du Lucencis, Marisol Touraine, Ministre des Affaires sociales et de la Santé, a souhaité réagir contre la situation de monopole de ce médicament.

D'autres pays européens et les États-Unis les médecins ayant déjà recours à l'Avastin, la ministre a également réclamé une extension de l'Autorisation de mise sur le marché (AMM) de l'anticancéreux. C'est désormais chose faite. L’Agence nationale du médicament et des produits de santé (ANSM) a délivré une autorisation spécifique pour l’Avastin dans le traitement de la DMLA dans un cadre hospitalier, dans des conditions strictement encadrées.

Stéphanie Alexandre

Lire aussi : Liens externes :
  • Arrêté du 19/08/2015 relatif à la prise en charge d’une spécialité pharmaceutique bénéficiant d’une recommandation temporaire d’utilisation et pris en application de l’article L.162-17-2-1 du code de la sécurité sociale (AVASTIN), JO du 27 Contenu accessible uniquement aux abonnés

Mots-clés :

ASSURANCE MALADIE , MALADE , MEDICAMENT , PRESCRIPTION




Outils pratiques :
Papiers à conserver

Bien choisir votre assurance vie
Un expert vous accompagne pour optimiser votre fiscalité, anticiper la transmission de votre patrimoine et préparer votre retraite

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière Choix patrimoniaux

Forum bannière

 

Bannière e-Particulier

  • RSS
  • Imprimer Envoyer par mail