Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Immobilier > Location > Les loyers baissent mais les propriétaires sont plus sélectifs

Les loyers baissent mais les propriétaires sont plus sélectifs

Les loyers baissent mais les propriétaires sont plus sélectifs
09/02/15 à 15:59 par ALEXANDRE (Stéphanie)

Partout en France, les loyers ont reculé en 2014, selon Century 21. Cette baisse cache toutefois une autre réalité : des bailleurs plus frileux qui renforcent leurs critères de sélection des locataires.

Les loyers moyens réclamés aux nouveaux locataires ont reculé de 1,1 % entre 2013 et 2014, inflation incluse, selon une étude du réseau Century 21. Contrairement à certaines idées reçues, le prix des locations a augmenté deux fois moins vite que l'inflation au cours des dix dernières années" (+7,5% entre 2004 et 2014 - Inflation : +14,6 %). Cette modération s'observe dans toute la France. En Ile-de-France, le prix a chuté de plus de 5 % en 2014. La même tendance se vérifie également dans les grandes villes de province teles que Lyon ou Marseille. 

Hausse du prix du mètre carré loué à Paris

Si, en apparence, les loyers moyens facturés aux locataires ont également baissé à Paris, le prix du mètre carré à la location a, quant à lui, augmenté de près de 3 % en un an. De ce fait, la surface des appartements loués dans la capitale est plus petite qu'auparavant.

Des bailleurs très sélectifs

Conséquence de la loi Alur, les conditions d'accès au logement se sont considérablement durcies car les bailleurs privilégient désormais la solvabilité du locataire sur la rentabilité du logement. Face aux mesures prises par le gouvenrnement pour protéger les locataires (encadrement des loyers, réquisition des logements, complexité des procédures d'impayés), les propriétaires-bailleurs exigent davantage de garanties financières de leurs nouveaux locataires. En 2014, le revenu des locataires entrants a augmenté. Pour un trois pièces, par exemple, la hausse est de plus de 15 %, avec un loyer de 2 912 € par mois, et de 13 % pour les deux pièces pour  près de 2 650 € mensuels, selon Century 21. Résultat, seuls 27 % des locataires ont déménagé en 2014, alors qu'ils étaient 32 % en 2004. Impactés par les conditions économiques actuelles, nombre de locataires préfèrent attendre avant de changer de logement.

Stéphanie Alexandre

Lire aussi : Liens externes :
  • Dossier de presse Century 21, janvier 2015 : Le marché immobilier de l'ancien, dossier location Contenu accessible uniquement aux abonnés

Mots-clés :

BAIL D'HABITATION , INVESTISSEMENT LOCATIF , LOYER , MARCHE IMMOBILIER




Outils pratiques :
Papiers à conserver

Bannière Choix patrimoniaux

Bien choisir votre assurance vie
Un expert vous accompagne pour optimiser votre fiscalité, anticiper la transmission de votre patrimoine et préparer votre retraite

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière e-Particulier