Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Vie pratique > Santé > Dispositifs médicaux, la loterie du remboursement

Dispositifs médicaux, la loterie du remboursement

Dispositifs médicaux, la loterie du remboursement
Décembre 2014
Le Particulier Pratique n° 407, article complet.

L’an dernier, les Français ont dépensé 13 milliards d’euros pour l’achat de lunettes, de prothèses auditives, de fauteuils roulants, de lits médicalisés, d’appareils respiratoires, etc.

L’an dernier, les Français ont dépensé 13 milliards d’euros pour l’achat de lunettes, de prothèses auditives, de fauteuils roulants, de lits médicalisés, d’appareils respiratoires, etc. Pour ces dispositifs médicaux, l’Assurance maladie n’a remboursé que 5,70 milliards, les 7,30 milliards restants étant à la charge des particuliers ou de leur complémentaire santé, selon l’Observatoire citoyen des restes à charge en santé, une organisation créée par 60 Millions de consommateurs, le Collectif interassociatif sur la santé (qui regroupe des associations de patients) et Santéclair, filiale de plusieurs complémentaires santé. L’étude révèle des inégalités de remboursement d’un secteur à l’autre. Ainsi, les appareils respiratoires sont remboursés à hauteur de 74 % par l’Assurance maladie, alors que les audioprothèses ne le sont qu’à 9 % pour les plus de 20 ans. Avant l’intervention de la complémentaire, une paire de prothèses auditives coûte souvent plus de 2 800 € à l’assuré. Des inégalités sont aussi mises en évidence entre les produits : si les fauteuils manuels courants sont correctement remboursés, ceux qui nécessitent plus d’options, notamment les modèles électriques ou verticalisateurs, le sont beaucoup moins. Avant remboursement de la complémentaire, un fauteuil électrique coûte, en moyenne, plus de 1 800 € et près de 6 000 € dans 10 % des cas étudiés. Enfin, l’Observatoire a mis au jour des disparités de prix entre certains dispositifs médicaux dont le prix de vente n’est pas limité : le même produit peut valoir jusqu’à quatre fois plus suivant les endroits. Un appareil d’audioprothèse est aussi vendu de 10 à 50 % plus cher à un assuré de moins de 20 ans – lequel est bien remboursé – qu’à un patient de plus de 20 ans – qui, lui, l’est mal.


Mots-clés :

ASSURANCE MALADIE , CLINIQUE , HONORAIRE , HOPITAL , LUNETTES CORRECTRICES , MEDECIN , PRIX




Outils pratiques :
Réduisez vos impôts
Un professionnel vous accompagne dans vos démarches pour défiscaliser, valoriser votre patrimoine et faire les meilleurs choix de placements

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière Choix patrimoniaux

Forum bannière

 

Bannière e-Particulier