Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Immobilier > Copropriété > Toujours des hausses par anticipation ?

Toujours des hausses par anticipation ?

Toujours des hausses par anticipation ?
Juillet-Août 2014
Le Particulier Immobilier n° 310, article complet.

L’Association des responsables de copropriétés (ARC) et l’UFC confortent leur constat quant à la tendance des syndics à anticiper les futures exigences de la loi Alur en faisant substantiellement « évoluer » leurs honoraires. Dans le registre de l’indignation, comme toujours, l’ARC renâcle : « Les syndics se moquent des copropriétaires : non seulement la loi Alur n’a, pour le moment, aucune incidence sur eux, mais ils l’utilisent à leur profit pour augmenter leurs honoraires sans mise en concurrence, notamment en imposant des suppléments de plus de 20 % au titre de l’ouverture d’un compte séparé. » Et de saisir Manuel Valls, afin de lui demander d’accélérer la publication des décrets d’application relatifs aux contrats et honoraires des syndics, afin de mettre un terme au flou, qui dessert les copropriétaires. D’après l’ARC, toujours, 58 copropriétaires auraient assigné le cabinet Loiselet & Daigremont pour avoir soutenu en AG que le compte séparé était une obligation légale (alors qu’il ne le deviendra, progressivement, qu’à partir du 27 mars 2015) afin de pouvoir imposer, sans la mettre aux votes, une augmentation de 22 % de son forfait de base.


Mots-clés :

COMPTE BANCAIRE , COPROPRIETE , HONORAIRE , SYNDIC DE COPROPRIETE




Outils pratiques :

Bannière Choix patrimoniaux

Préparer votre retraite
Faites appel à un expert pour anticiper et compléter vos futurs revenus

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière e-Particulier