Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Vie pratique > Santé > Pénurie de Vogalène : que prendre à la place ?

Pénurie de Vogalène : que prendre à la place ?

Pénurie de Vogalène : que prendre à la place ?
19/05/14 à 10:18 par ALEXANDRE (Stéphanie)

L'Agence nationale du médicament alerte le public sur la rupture de stock prolongée de Vogalène, un médicament très utilisé pour traiter les nausées et les vomissements. D'autres traitements existent pour pallier à ce manque.

Le Vogalène® (métopimazine) est un médicament généralement prescrit pour lutter contre les nausées et les vomissements liés au mal des transports, à une gastro-entérite ou aux effets secondaires dûs à un traitement anti-cancereux par chimiothérapie.

Très utilisé en France, le produit est désormais en rupture de stock dans les pharmacies. Selon le laboratoire Teva Santé qui fabrique ces traitements, la durée de la pénurie sera longue. D'autant qu'il n'existe pas de génériques pour ces spécialités.

Les spécialités en rupture d'approvisionnement sont :

- Vogalène 15mg®, gélule,
- Vogalène lyoc 7.5mg®, lyophilisat oral,
- Vogalène 0.1% et 0.4%®, solution buvable,
- Vogalène 5mg®, suppositoire sécable
- Vogalène 10mg/ml®, solution injectable
- Vogalib 7.5mg®, sans sucre, lyophilisat oral,

Que prendre à la place ?

En remplacement, l'ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament) indique que d'autres traitements sont disponibles en fonction des indications et la population concernée (adultes, enfants, femmes enceintes) :

Classes pharmacologiques

Populations

Adultes

Enfants

Femmes enceintes

Traitement symptomatique des nausées et vomissements

Antagonistes dopaminergiques

Alizapride (Plitican®)

Dompéridone (Motilium®, Peridys® et génériques)1

Métoclopramide (Primperan® et génériques)2

Alizapride (Plitican®) comprimés

Dompéridone1 (Motilium® Peridys®  et génériques) ; formes orales solides et liquides

Alizapride : contre-indication

Dompéridone : ne doit être utilisé que lorsque le bénéfice thérapeutique attendu le justifie

Métoclopramide : peut être utilisé si nécessaire

Antihistaminiques H1

Dimenhydrinate (Nausicalm®)

Dimenhydrinate (Nausicalm®) : Enfants >6 ans (sirop)

Dimenhydrinate : à envisager au cours de la grossesse que si nécessaire

Autres

Mesures hygiéno-diététiques

Solutés de réhydratation orale

Mesures hygiéno-diététiques

Mesures hygiéno-diététiques

Prévention et traitement des nausées et vomissements chimio-induits

Antagonistes 5HT3 

Granisétron (Kytril®)

Ondansétron (Zophren®)

Palonosétron (Aloxi®)

Ondansétron (Zophren®)  toutes formes : dès 6 mois 

Ondansétron/granisétron : il est préférable de ne pas utiliser

Palonosétron : ne doit pas être utilisé à moins d'une nécessité absolue

Antagoniste NK-1

Aprépitant (Emend®)

Aprépitant : ne doit pas être utilisé sauf en cas de nécessité absolue

Corticoïdes

ex. prednisone, betamethasone…

Spécialités disponibles pour la pédiatrie selon les molécules 

Les corticoïdes peuvent être prescrits pendant la grossesse si besoin

Antagonistes dopaminergiques

Alizapride (Plitican®)

Métoclopramide (Primperan® et génériques)2

Métoclopramide (Primperan® et génériques) : 1-18 ans (2nde ligne) ; formes injectables2

Alizapride (Plitican®) (tranche d’âge non précisée), forme injectable

Alizapride : contre-indication

Métoclopramide : peut être utilisé si nécessaire

Stéphanie Alexandre

Lire aussi :

Mots-clés :

MEDICAMENT




Outils pratiques :
Papiers à conserver

Bien choisir votre assurance vie
Un expert vous accompagne pour optimiser votre fiscalité, anticiper la transmission de votre patrimoine et préparer votre retraite

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière Choix patrimoniaux

Forum bannière

 

Bannière e-Particulier

  • RSS
  • Imprimer Envoyer par mail