Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Immobilier > Travaux > Traiter en priorité la porte d'entrée

Traiter en priorité la porte d'entrée

Avril 2014
Le Particulier Pratique n° 400, article complet.
Auteur : COUNE (Isabelle)

De meilleurs points de fermeture Investir dans une porte blindée Opter pour une simple porte sécurisée

 La résistance d’une porte d’entrée dépend du matériau et de son épaisseur. Les blocs-portes en PVC sont les plus faciles à forcer. Les portes en bois ne sont vraiment solides que si elles ont une âme pleine. Celles en acier sont les plus robustes. La solidité de l’huisserie (le cadre destiné à recevoir l’ouvrant) et de ses ancrages dans le bâti participe à la résistance du bloc-porte. Les huisseries en bois dur, comme le chêne, s’arrachent moins facilement que celles en résineux. Celles en acier résistent bien. Celles en PVC doivent être renforcées par des armatures métalliques. Si elles sont en aluminium, tout dépend de leur épaisseur. La serrure est l’un des principaux éléments à consolider, car c’est d’abord à elle que s’attaquent les cambrioleurs. 

De meilleurs points de fermeture

L’idéal est d’avoir plusieurs points de fermeture. Les meilleurs points d’ancrage se situent en haut et en bas de la porte, car ils évitent de la tendre comme un arc. La solution minimale et la plus économique consiste donc à y placer des verrous tout en haut et tout en bas. Toutefois, poser seulement trois serrures sur une porte de 2,40 m de haut laisse deux zones de 1 m sans aucune protection. De plus, ce n’est pas pratique, alors qu’une multipoint permet de fermer la porte avec une seule clé.

Le must, une serrure à 5 points avec clé impossible à copier

Ces serrures sont en train de devenir le standard du marché. Celles qui se posent en applique sur la porte sont plus résistantes que celles qui s’y encastrent (dites à larder ou à mortaiser), ces dernières fragilisant le panneau. Acheter son matériel en grande surface de bricolage ne garantit pas que la clé est impossible à copier, tandis que celles fournies par les réseaux agréés d’installateurs des marques reconnues sont protégées par des brevets. La Vigie mobile de Picard Serrures, par exemple, l’est jusqu’en 2027 et ne peut être dupliquée qu’au moyen d’ébauches spécifiques qui ne sont pas disponibles dans le commerce. L’installateur remet au client une carte de propriété sur laquelle est inscrit un numéro. La clé en porte un autre. Il faut ces deux numéros pour pouvoir la reproduire, ainsi qu’une demande par lettre manuscrite du propriétaire. Très technique, la F3D de Fichet, en inox massif, doit son nom aux mouvements complexes dans les trois dimensions qui, lors de son introduction dans la serrure, actionnent les pièces du cylindre. Ce dernier, à effet de pompe (il faut pousser la clé pour ouvrir) sans ressort de rappel, interdit le crochetage.

Au minimum, une serrure certifiée A2P

La plupart des cylindres du marché, dits européens, fonctionnent avec des clés plates réversibles, moins chères que les modèles protégés. Depuis quelques années, les cambrioleurs utilisent une technique venue d’Europe de l’Est qui consiste à déverrouiller ces serrures avec de fausses clés, sans laisser de trace d’effraction. Si vous optez pour ce type de cylindre, mieux vaut donc prendre un modèle muni d’un système antiperçage, anticrochetage et antibumping (ouverture par percussion). La serrure Ermétis (4 points de fermeture) de Picard Serrures, équipée du cylindre VTX, est certifiée A2P*. Cette certification, délivrée par le Centre national de prévention et de protection (CNPP), atteste que la serrure résiste 5 min aux tentatives d’effraction. Les modèles classés deux étoiles sont capables de résister 10 min ; les trois étoiles, 15 min. Parfois, la différence de prix entre un produit une étoile et un de trois étoiles n’est pas énorme. Par exemple, chez Picard Serrures, il n’y a que 100 € d’écart entre le prix, fourni-posé, de la serrure Présence 2 A2P* et celui de la Présence 3 A2P***.

Enfin, méfiez-vous des discours commerciaux. Sachez que les serrures à galets de compression, souvent vendues comme des modèles multipoints, ne présentent pas de résistance à l’effraction. Par ailleurs, des étoiles ne constituent pas une garantie si la serrure n’a pas obtenu la certification A2P. Évitez les cylindres qui dépassent à l’extérieur. Une plaque de protection fixée de l’intérieur empêchera l’arrachement.

Une cornière antipince

Même de bonne qualité, une serrure n’est efficace que si la porte et l’huisserie sont solides. L’huisserie peut, elle aussi, être renforcée par un profil métallique (une cornière de rive). La cornière antipince – profil métallique en forme de L posé sur le vantail – empêche l’introduction d’un outil entre la porte et l’huisserie. Ce dispositif simple, et efficace à condition que les fixations soient indémontables (vis à douille traversant la porte), doit être installé le plus près possible de l’huisserie et sur les trois côtés.

Les renforts de paumelles sont à éviter, car ils fragilisent la porte. Il est possible de remplacer les paumelles par une barre pivotante, qui supporte davantage de poids que ces dernières, sur toute la hauteur de la porte. La barre de seuil ne présente pas d’intérêt ; au contraire, puisqu’elle peut servir de point d’appui pour forcer une porte.

Investir dans une porte blindée 

Renforcer la quincaillerie ne suffit pas si le panneau de la porte n’est pas solide. Les malfaiteurs s’attaquent rarement à ce dernier, car cela fait du bruit, mais si votre maison est un peu isolée, vous risquez de vous retrouver avec un trou d’homme au beau milieu de votre porte.

Se contenter d’un superblindage

Le superblindage, très en vogue dans les années 1970-1990, consiste à placer la porte dans un demi-fourreau en tôle – d’une épaisseur minimale de 15/10 –, comprenant une ligne de gonds. Ce n’est possible que si l’huisserie est solidement ancrée dans le mur. Cette technique conserve l’aspect extérieur d’origine – un avantage, en particulier en copropriété, où les portes palières doivent être uniformisées –, mais l’intérieur est peu esthétique. En outre, elle peut difficilement être mise en œuvre sur les portes en PVC, entre autres, qui doivent alors être remplacées. 

Installer un vrai bloc-porte blindé

L’installation d’une porte blindée (prévoyez de 2 500 à 3 000 € en entrée de gamme) est un peu plus onéreuse que celle d’un superblindage (comptez entre 2 200 et 2 400 €), mais elle améliorera le confort dans le logement, notamment en optimisant l’isolation thermique.

Les portes blindées pavillonnaires Diamant Sérénité et Diamant Luminance de Picard Serrures, d’une épaisseur de 72 mm et avec double isolation en laine de roche et polystyrène extrudé, sont associées à un double bâti à rupture de pont thermique breveté. Elles sont fabriquées sur mesure et permettent d’améliorer l’acoustique. Le panneau d’une porte certifiée BP1 (résistance 5 min) a 72 mm d’épaisseur ; celui d’une porte certifiée BP3 (résistance 15 min), 90 mm, soit le double de celui d’un modèle standard (de 40 à 45 mm d’épaisseur).

Aujourd’hui, les industriels sont capables de reproduire à l’identique les façades des portes palières. Picard Serrures travaille avec six fournisseurs de panneaux afin de pouvoir répondre à toutes les demandes (bois, acier, aluminium), dans les teintes du nuancier RAL. D’autres fabricants offrent des gammes plus restreintes à des prix accessibles. Celle pour appartement de Vachette comprend trois modèles à panneau extérieur mouluré et un à panneau plein ; disponibles en neuf tons RAL et en six décors bois, ils sont proposés à partir de 2 200 €, pose comprise. Le bloc-porte blindé pour appartement Sécurimax de Lapeyre est vendu à partir de 1 889 € – la serrure A2P**, en option, revient à 430 €. Il existe en 170 coloris RAL ou recouvert d’un panneau finition bois (en supplément). En maison individuelle, toutes les fantaisies sont permises. Par exemple, l’intégration d’une partie vitrée (double vitrage isolant de haute sécurité), dans la gamme Forstyl SL du réseau Point fort Fichet.

Opter pour une simple porte sécurisée

Si vous n’envisagez pas d’acheter une porte blindée, sachez que tous les fabricants de portes d’entrée proposent des systèmes de sécurité sur leurs nouveaux modèles. La crémone automatique, pourvue de deux crochets qui s’encastrent solidement, en haut et en bas, dans le bâti – deux points de sécurité en plus, donc –, est disponible en option sur toutes les portes sur mesure de Lapeyre. La serrure de sécurité spéciale à pêne pivotant H5 automatique de Hörmann (5 points de fermeture) équipe toutes les portes, et les parties vitrées existent en vitrage anti-effraction (en option). Les portes en bois ainsi que celles en bois et aluminium d’Art & Fenêtres possèdent une serrure automatique à 5 points munie de deux crochets basculants et d’un cylindre de sécurité dont l’insert en acier trempé comprend six pistons. Elles sont fournies avec cinq clés et une plaquette de propriété numérotée. La collection de blocs-portes métalliques Créateur de Pac Damas a obtenu la labellisation A2P BP pour l’anti-effraction (porte d’entrée Logiblind BP1 et portes palières Securipac BP1 et Coursipac 4F). Les autres modèles sont équipés de serrure A2P* ou A2P**.


Mots-clés :

CAMBRIOLAGE , DISPOSITIF DE SECURITE , FENETRE , PORTE D'ENTREE , SECURITE , VOLET




Outils pratiques :

Bannière Choix patrimoniaux

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière e-Particulier