Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Vie pratique > Téléphone-Internet > Les photophones : des smartphones qui veulent remplacer l’appareil photo

Les photophones : des smartphones qui veulent remplacer l’appareil photo

Les photophones : des smartphones qui veulent remplacer l’appareil photo
Novembre 2013
Le Particulier Pratique n° 395, article complet.
Auteur : HENRI (Benoit)

Utiliser son smartphone pour faire un cliché est aujourd’hui plus courant que de se servir de son appareil photo.

Il est toujours à portée de main et, surtout, connecté à internet, mais il possède souvent un équipement photographique basique. Ce dernier est suffisant pour prendre une photo qui sera envoyée par MMS ou par e-mail, ou partagée sur les réseaux sociaux (Facebook, Instagram, Twitter…). Il n’est pas indispensable qu’elle soit d’une excellente qualité puisqu’elle sera visionnée sur l’écran d’un smartphone, d’une tablette ou d’un ordinateur portable. Par contre, si cette photo est destinée à être imprimée, le smartphone montre ses limites. Néanmoins, certains appareils présentent de meilleures caractéristiques techniques pour la prise de vue. Nous avons sélectionné quatre photophones arrivés récemment sur le marché, censés vous faire oublier votre appareil photo numérique. Enfin, nous avons mis en regard le dernier-né d’Apple (voir “L’iPhone 5s est-il un photophone ? ”) et une curiosité de Sony (voir “Transformer son smartphone en appareil photo”)”

Appareil photo-smartphone…

Un photophone doit-il être un smartphone capable de prendre des photos ou un appareil photo numérique possédant les fonctions d’un téléphone intelligent ? Samsung a, de toute évidence, choisi la seconde option. Comparé à ses concurrents, le Galaxy S4 zoom est, de loin, celui qui ressemble le plus à un compact numérique. L’accent a été mis sur la prise en main : le boîtier est muni d’une poignée servant à tenir le smartphone comme un appareil photo classique. Le déclencheur physique – et non une icône sur l’écran tactile – offre un bon confort d’utilisation, d’autant que, bien placé, il est facilement accessible avec l’index. Nous avons aussi apprécié la bague située autour de l’objectif permettant de régler manuellement le zoom. Avec ce modèle, nous avons retrouvé les sensations que procure un appareil photo compact, mais au prix de la compacité : c’est, en effet, le plus épais et le plus lourd de notre sélection.
Le Lumia 1020, le photophone haut de gamme de Nokia, fait, lui aussi, la part belle à la photo. L’optique, au dos de l’appareil, augmente l’épaisseur de celui-ci, mais dans une proportion plus raisonnable que celle du Samsung. Le déclencheur physique, placé sur la tranche, se révèle moins pratique que celui du Galaxy S4 zoom. Pour améliorer la prise en main de son photophone, Nokia propose, en option, une coque pourvue d’une poignée ergonomique surmontée d’un véritable déclencheur (PD95G, env. 70 €). La coque comprend aussi une batterie de secours qui permet de bénéficier, à tout moment, de 50 % d’autonomie supplémentaire.

… ou smartphone-appareil photo

Le Xperia Z1 de Sony et le G2 de LG sont, avant tout, des smartphones de dernière génération, et cela se voit : diagonale d’écran, respectivement, de 5 et 5,20 pouces (voir Les photophones : résultats de nos tests) et résolution d’affichage de 1 920 x 1 080 pixels. Malgré la présence d’un gros capteur, de 13 et 20,70 mégapixels, la photo n’est qu’une fonctionnalité parmi les autres. Le fait que ces modèles conservent la forme d’un smartphone classique a, logiquement, des répercussions sur l’ergonomie quand ils sont utilisés comme appareil photo. Ainsi, le déclencheur de l’Xperia Z1 est situé sur la tranche ; vous devez donc tenir le terminal à deux mains. Or, son capteur étant situé trop près de la bordure de l’écran, vous risquez de mettre les doigts devant l’objectif.

LG ne s’en sort pas mieux. Le constructeur coréen a placé la touche de commande principale de son G2 au dos de l’appareil. Elle sert à régler le volume, à naviguer sur internet, mais aussi à prendre une photo. Nous n’avons pas trouvé cela pratique du tout, mieux vaut se servir de l’icône de déclenchement sur l’écran tactile.

Résolution, le jeu est serré

Possédant un capteur de 41 mégapixels, le Lumia 1020 de Nokia écrase la concurrence. Cela dit, la taille du capteur a, elle aussi, son importance (voir LPP n° 382). Pour ce modèle, les 41 millions de pixels devront se répartir dans un rectangle d’un peu plus de 6 x 8 mm (format 1/1,50 pouce). À titre de comparaison, le Samsung est équipé d’un capteur de 16 mégapixels au format, plus petit, de 1/2,5 pouces (rectangle de 4,29 x 5,76 mm).
L’intérêt d’un gros capteur est de réaliser des images qu’il sera possible d’agrandir sans perdre en qualité. Contrairement au Galaxy S4 zoom, le Lumia 1020 est dépourvu de zoom optique. C’est, par conséquent, la puissance de son capteur qui fait la différence puisqu’il est possible de zoomer numériquement sur un cliché déjà pris pour obtenir une nouvelle image. Par exemple, vous êtes sur la plage, vos enfants ou vos petits-enfants jouent au premier plan et un magnifique voilier se profile au second. Avec le Samsung, pour ne photographier que le voilier, vous tournez la bague du zoom jusqu’à ce que le bateau entre dans le cadre. Avec le Nokia, vous prenez l’ensemble de la scène, et c’est en zoomant sur le cliché réalisé que vous recadrez l’image sur le voilier. La puissance du capteur du Lumia 1020 permet de retravailler les photos dans de bonnes conditions, d’autant que ce modèle – comme, d’ailleurs, les trois autres de notre comparatif – a un stabilisateur d’image.

Un manque de carte mémoire

La carte mémoire associée aux appareils photo numériques constitue leur support de stockage. Il est donc surprenant que le LG et le Nokia soient dépourvus de lecteur interne. De ce fait, il est impossible d’augmenter leur capacité de stockage au moyen d’une carte mémoire au format micro-SD. Il faut se contenter de la mémoire flash interne. Le G2 est décliné en deux versions : une de 16 Go (599 €), l’autre de 32 Go (629 €). Quant au Lumia 1020, il a un espace de stockage par défaut de 32 Go. Le constructeur finlandais propose, cependant, 7 Go de sauvegarde sur son service de cloud (stockage en ligne).
Les smartphones étant, par définition, des appareils multimédias, les utilisateurs ont généralement besoin d’un gros espace de sauvegarde pour y stocker leurs photos, leurs vidéos, leurs morceaux de musique, etc. Si nous étions suspicieux, nous pourrions interpréter l’absence de lecteur de cartes mémoire comme une volonté d’orienter, à terme, les consommateurs vers le stockage en ligne ; celui-ci étant, évidemment, soumis à un abonnement payant. Les photophones de Samsung et de Sony possèdent un lecteur de cartes, aux formats micro-SDSC, micro-SDHC et micro-SDXC, qui permettent d’accroître leur capacité de stockage jusqu’à 64 Go. Ce n’est pas un mal, le Galaxy S4 zoom n’offrant que 8 Go en interne ; l’Xperia Z1, 16 Go.

Benoit Henri


Mots-clés :

APPAREIL PHOTO , ESSAI COMPARATIF , INTERNET , TELEPHONE MOBILE




Outils pratiques :
Papiers à conserver

Vous aimerez aussi
Réduisez vos impôts
Un professionnel vous accompagne dans vos démarches pour défiscaliser, valoriser votre patrimoine et faire les meilleurs choix de placements

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière Choix patrimoniaux

Forum bannière

 

Bannière e-Particulier