Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Argent > Assurance vie > Assurance vie : 10 fonds pour doper votre contrat à moindre risque

Assurance vie : 10 fonds pour doper votre contrat à moindre risque

Assurance vie : 10 fonds pour doper votre contrat à moindre risque
Septembre 2013
Le Particulier n° 1088, article complet.
Auteur : FERRON (Aurélien)

Investis prudemment sur les marchés financiers, les fonds patrimoniaux parviennent à rapporter de 4 à 6 % par an, soit davantage que les fonds en euros des contrats d’assurance vie. Un excellent moyen pour améliorer la rentabilité de son contrat, sans prise de risque excessive.

Les fonds en euros n’ont plus rien d’un eldorado. En baisse constante depuis 20 ans, leur rendement moyen est tombé à moins de 3 % en 2012. Et rien ne laisse présager d’une inversion de tendance dans les années à venir (voir Assurance vie : en 2012, la baisse des fonds en euros a été limitée). Ils restent, bien sûr, le placement idéal pour les investisseurs en quête de sécurité absolue. Mais il est possible de dénicher des placements plus rentables, sans prise de risque excessive. C’est le cas des fonds dits « patrimoniaux », prudemment investis sur les marchés financiers. La préoccupation de leurs gérants ? Valoriser l’épargne de leurs clients de la manière la plus régulière possible, en amortissant au maximum les chocs.

Une progression de 4 à 6 % par an

Nous vous avons sélectionné 10 des meilleurs de ces fonds (voir 10 fonds patrimoniaux capables de rapporter davantage qu’un fonds en euros). Gérés par des sociétés de renom telles que Carmignac Gestion, DNCA Finance ou M&G Investments, ils sont en mesure, selon nous, de rapporter davantage qu’un fonds en euros dans les années à venir. Leurs performances passées plaident en tout cas en leur faveur. Dans une conjoncture difficile (faillite de Lehman Brothers, crise des subprimes, tensions sur les dettes souveraines…), la plupart d’entre eux ont rapporté de 4 à 6 % par an sur les 5 comme sur les 8 dernières années. Soit, de 3 à 5,50 % par an pour les achats effectués via un contrat d’assurance vie, compte tenu des frais de gestion du contrat (souvent compris entre 0,60 et 1 % par an).

Les gérants peuvent investir où bon leur semble

Ces fonds ne constituent pas seulement une excellente alternative aux fonds en euros. En cas de réforme de l’assurance vie, ils pourraient offrir une solution aux détenteurs de contrats de plus de 500 000 € en quête de diversification. Le rapport Berger-Lefebvre, remis en mai au gouvernement, préconise en effet d’inciter fortement les gros épargnants à placer une partie de leur capital sur des supports en unités de compte (voir Comment agir pour anticiper la réforme de l’assurance vie). Investir dans les fonds patrimoniaux serait alors la solution la plus sûre pour diversifier son contrat.

Pour valoriser l’épargne de leurs clients, les gérants des fonds patrimoniaux ne se fixent aucune contrainte. Actions européennes ou des pays émergents, obligations d’entreprises ou à haut rendement, devises ou matières premières… Libre à eux d’investir où bon leur semble, mais avec une prise de risque toujours limitée. Il est ainsi très rare que la part des fonds investie en actions excède 30 %, et elle ne dépasse jamais 50 %.

Aucun de ces fonds n’est toutefois en mesure de garantir le capital investi, et tous peuvent connaître des baisses ponctuelles. C’est ainsi qu’en 2008, en pleine crise des subprimes, la plupart ont chuté (jusqu’à – 10 % pour ­Nordea 1 Stable Return Fund). Une contre-performance toute relative dans la mesure où le CAC 40 a dégringolé de 42,68 % cette année-là. Même lors de périodes plus calmes, les meilleurs des gérants ne sont pas toujours infaillibles. Carmignac Gestion admet avoir sous-estimé l’impact sur les marchés émergents de l’annonce, en juin dernier, que la Banque centrale américaine réduirait progressivement son soutien à l’économie. Son fonds vedette, Carmignac Patrimoine, a ainsi perdu près de 10 % de mi-mai à fin juin, effaçant en quelques semaines tous les gains accumulés depuis le début de l’année.

Des probabilités de perte très mesurées

Mais ces baisses ponctuelles restent limitées. C’est d’ailleurs un point commun entre tous les fonds de notre sélection : aucun d’entre eux n’a connu de baisse supérieure à 14 % sur les 5 dernières années. Ainsi, M&G Optimal Income Fund, l’un des plus importants fonds européens, affiche + 11,75 % par an, en moyenne depuis 5 ans. Depuis la création de ce fonds, en décembre 2006, avec le pire des scénarios – un épargnant ayant investi le 5 septembre 2008 et revendu ses parts le 28 octobre de la même année –, la perte aurait été de 11,89 % de la mise initiale, ce qui reste très acceptable vu la conjoncture de l’époque. 

À condition de conserver au moins 2 ou 3 ans ces fonds patrimoniaux, les risques sont donc très faibles. Et pour les réduire encore, il est judicieux de panacher votre investissement dans plusieurs fonds de sociétés de gestion différentes. Si vous investissez via un contrat d’assurance vie, afin qu’il progresse chaque année, quoi qu’il arrive, il est évidemment possible de n’investir qu’une petite part sur ces fonds, le solde restant sur le fonds en euros. Si l’on ne place que 15 % de son contrat sur des fonds patrimoniaux, et en supposant que ceux-ci perdent 15 % de leur valeur en un an (scénario très pessimiste), les intérêts perçus sur le fonds en euros permettent de ne pas perdre d’argent à la fin de l’année.

Une distribution de plus en plus large

Les fonds patrimoniaux ne sont pas éligibles au Plan d’épargne en actions (PEA) et nous vous déconseillons de les souscrire via votre compte-titres. Non seulement la fiscalité est élevée (les gains sont imposés au barème de l’impôt sur le revenu, après abattement – voir Ce qui va changer pour votre épargne), mais votre banque pratiquera souvent une tarification dissuasive (frais d’entrée, frais de transaction de 20 à 30 €, droits de garde…). L’idéal est de souscrire via son assurance vie, à la fiscalité avantageuse. Après 8 ans de détention, les gains ne sont taxés qu’au taux de 7,5 %, après un abattement de 4 600 € (9 200 € pour un couple). Or, seuls les contrats les plus en pointe proposent, pour l’instant, ce type de fonds. C’est le cas des assurances vie vendues en ligne (voir Assurance vie en ligne : le choix de la performance) par des banques (BforBank, Boursorama, Fortuneo…) ou des courtiers (Altaprofits, Finance Sélection, Linxea, MonFinancier…), ainsi que de celles commercialisées par les conseillers en gestion de patrimoine. Mais c’est en train d’évoluer. « De plus en plus d’assureurs nous contactent pour intégrer nos fonds dans leurs contrats grand public », témoigne Brice Anger, directeur du développement en France de M&G Investments. Depuis peu, certains de ces fonds sont accessibles dans des contrats gérés par des associations d’épargnants (Asac-Fapès, ­Gaipare…) ou des mutuelles, comme Le Conservateur. Même la MACSF, davantage réputée pour la qualité de la gestion du fonds en euros de son contrat RES Multisupport que pour ses supports financiers, a intégré Carmignac Patrimoine au sein de son offre, en septembre 2012.

Les banques commencent également à s’y intéresser, même si elles rechignent à proposer dans leurs contrats d’assurance vie grand public des fonds gérés par la concurrence. Le Crédit agricole, LCL et la Société générale proposent, dans la plupart de leurs contrats, le fonds patrimonial Amundi Patrimoine. Créé en février 2012 par Amundi (propriété de ces banques), ce fonds grimpe sur un rythme de 4,60 % par an depuis. Un excellent complément aux fonds en euros proposés dans ces contrats, rarement très performants.

Aurélien Ferron


Mots-clés :

ASSURANCE VIE , FONDS A FORMULE , MARCHE FINANCIER , PLACEMENT FINANCIER




Outils pratiques :
 

Bannière Choix patrimoniaux

bannier la lettre des placements

Forum bannière

Préparer votre retraite
Faites appel à un expert pour anticiper et compléter vos futurs revenus

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière Simulateur Assurance vie 300*250

Bannière e-Particulier