Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Vie pratique > Téléphone-Internet > Test comparatif. 5 tablettes de 7 pouces : le format mini à l’essai

Test comparatif. 5 tablettes de 7 pouces : le format mini à l’essai

Test comparatif. 5 tablettes de 7 pouces : le format mini à l’essai
Juin 2013
Le Particulier Pratique n° 391, article complet.
Auteur : HENRI (Benoit)

Les tablettes se vendent comme des petits pains : en 2013, plus de 5 millions d’unités devraient être écoulées uniquement en France, selon l’institut d’étude de marché GFK.

Les tablettes se vendent comme des petits pains : en 2013, plus de 5 millions d’unités devraient être écoulées uniquement en France, selon l’institut d’étude de marché GFK. Ces appareils, qui apparaissaient, au début, comme des gadgets destinés aux férus de high-tech, séduisent aujourd’hui un grand nombre de consommateurs. Il y a plusieurs raisons à cela. Tout d’abord, alors qu’au départ Apple et Samsung tenaient à eux deux le marché, l’offre s’est étoffée. En conséquence, le spectre des prix s’est élargi : il existe maintenant des appareils dans toutes les gammes, et donc pour toutes les bourses. De plus, la tablette est le parfait intermédiaire entre le smartphone et l’ordinateur, portable comme fixe. Cette année, sur les 23 millions de téléphones qui devraient être vendus dans l’Hexagone, 2 sur 3 seront des smartphones, indique GFK. Ce qui signifie que de plus en plus de Français utilisent des téléphones munis d’un véritable système d’exploitation (Android, iOS, Windows 8…) et qui leur permettent de télécharger des applications. Ils sont donc mûrs pour acquérir une tablette, qui fonctionne exactement sur ce principe. D’ailleurs, quand on a fait glisser une fois ses doigts sur l’écran tactile, il est difficile de reprendre une souris juste pour naviguer sur internet ou consulter ses mails. Dernier point qui, à nos yeux, a favorisé l’essor de ces terminaux : les opérateurs de téléphonie mobile ont inclus la fonction modem et le partage de connexion dans la grande majorité des forfaits. Ainsi, un unique abonnement data suffit à raccorder au Web divers appareils nomades.

Lors de nos précédents tests et guides d’achat, nous nous étions intéressés à des tablettes équipées d’un écran de 10 pouces de diagonale. Pour ce comparatif, nous n’avons retenu que des modèles dont la surface d’affichage est comprise entre 7 et 7,90 pouces ; un format qui se développe, car il offre davantage de portabilité et une meilleure prise en main. Notre échantillon comprend les cinq tablettes de 7 pouces les plus prisées du moment. Nous avons examiné leur simplicité d’utilisation et leur finition, et vous présentons leurs différents usages. Notez que la Nexus 7 de Google ayant été fabriquée par Asus, elle existe sous les deux marques.

Deux très bons écrans pour les films 

L’écran tactile est la “porte d’entrée” d’une tablette : on glisse le doigt sur cette surface pour lancer des applications ou passer de l’une à l’autre. Il sert également à regarder un film, à lire un livre ou un magazine. La qualité d’affichage est donc très importante. Lors de notre test, nous avons réglé la luminosité de chaque tablette au maximum (pour échapper au réglage automatique en fonction de la lumière ambiante) et lancé une vidéo en haute définition à partir du site de YouTube. Les appareils ont été utilisés en mode paysage, c’est-à-dire à l’horizontale. Grâce à la qualité de sa dalle Amoled, le modèle de Toshiba donne les meilleurs résultats : grande profondeur des couleurs, affichage très lumineux, images parfaitement nettes et précises. Apple se place en deuxième position. Malgré l’absence de la technologie Retina, que l’on trouve sur la dernière version en 10 pouces, l’iPad mini offre, lui aussi, de belles performances en termes d’affichage. 

Affichage à égalité en lecture d’ouvrage

La qualité d’affichage des trois autres tablettes reste d’un très bon niveau. En lecture d’ouvrage, on ne peut départager les cinq machines tant elles remplissent toutes leur rôle à la perfection. Il est vrai que le format de 7 pouces est particulièrement adapté à cette activité, car il offre, à la fois, bonne prise en main, mobilité et confort de lecture. De plus, l’écran couleur est idéal pour le feuilletage de journaux ou de magazines. En ce qui concerne les livres, certains utilisateurs demeurent dubitatifs, arguant que la trop grande luminosité des écrans couleur, par rapport à ceux à encre électronique (E-Ink), entraîne une fatigue visuelle après quelques heures de lecture. Cela est fort possible, mais pas plus qu’un livre traditionnel, d’autant que toutes les applications de téléchargement et de lecture de livres numériques (iBooks pour iOS, Google play Livres pour Android et Kindle pour Amazon) sont équipées d’un contrôle de la luminosité visant à réduire ce type de désagrément. Mieux, les cinq tablettes possèdent différents modes de lecture : “traditionnel” (écriture noire sur fond blanc), “sépia” (écriture noire sur fond beige, pour moins de contraste) et “nuit” (écriture blanche sur fond noir). Enfin, de très nombreux réglages permettent de personnaliser la taille des caractères, la police, la position du texte sur la page, l’interlignage… afin de faciliter la lecture.

Il est aussi possible de zoomer sur une page en appliquant deux doigts sur l’écran et en les écartant, le geste propre à la technologie Multi-Touch. Bizarrement, ce dernier n’est pas réalisable sur la Kindle Fire HD d’Amazon lorsque l’application de lecture est lancée, mais il le reste sur toutes les autres. Chaque application de lecture de livres numériques est liée à un magasin. Amazon propose un service original : en souscrivant un abonnement Premium (49 € par an), vous bénéficiez d’un accès gratuit à une bibliothèque en ligne qui vous permet “d’emprunter” un titre chaque mois et d’un délai de livraison plus rapide pour vos achats. 

Des commandes plus ou moins riches

En matière de connectique, Apple se limite, comme toujours, au minimum : son nouveau connecteur Lightning, pour se raccorder au chargeur ou à un ordinateur, les prises casque-micro, le bouton de mise en veille, ceux de gestion du volume et de verrouillage de la position de l’affichage de l’écran (en mode portrait ou paysage). Une fois n’est pas coutume, le géant américain n’est pas le seul à opter pour la sobriété : la tablette de Google (et d’Asus, donc) comprend seulement un bouton de volume, un de veille, une prise casque et un raccord secteur-ordinateur.

La Kindle Fire HD d’Amazon est plus complète. Elle est pourvue d’une prise au format micro-USB et d’une autre au format micro-HDMI pour se raccorder à un téléviseur. Sur la tablette de Samsung, on a apprécié la présence d’un lecteur de cartes mémoire au format micro-SD, qui permet d’augmenter le support de stockage jusqu’à 32 Go. Là encore, Toshiba l’emporte sur ses concurrents : en plus de l’intégralité de l’équipement de base, son appareil possède un lecteur de cartes mémoire SDXC (extension du stockage jusqu’à 128 Go) ainsi qu’un port USB Host pour raccorder tous types de supports de stockage externes.

Les accessoires à acheter en sus peuvent pallier les manques observés sur certaines tablettes. Apple et Samsung en ont ainsi développé toute une gamme, comme un adaptateur HDMI servant à envoyer le signal vidéo de la tablette vers un téléviseur ou un lecteur de cartes mémoire pour y vider son appareil photo. De nombreux accessoires, distribués par d’autres fabricants, sont compatibles avec la Nexus 7 de Google-Asus. Quant à Toshiba, il propose un accessoire propriétaire permettant de gérer la sortie vidéo, mais il est difficile de se le procurer. La tablette Kindle Fire HD est la seule à intégrer une prise micro-HDMI ; aussi Amazon ne propose-t-il, sur son site internet, que des accessoires de type housses de protection. Toutes ces tablettes sont équipées d’une caméra en façade et d’une webcam, qui donne la possibilité de profiter des nombreux services de conversation vidéo en ligne (Skype, FaceTime…). Trois des cinq modèles sont pourvus d’un capteur pour la photo : Apple et Toshiba en 5 mégapixels, et Samsung en 3 mégapixels. Les images réalisées avec les appareils d’Apple et de Toshiba (ce dernier possède un flash) sont tout à fait correctes, dignes d’un véritable appareil photo de milieu de gamme. 

Prise en main : attention à la glissade !

Les tablettes de 7 pouces de diagonale offrent un compromis idéal entre mobilité et confort d’utilisation. Elles sont bien plus faciles à tenir que celles de 10 pouces. La Nexus 7 de Google-Asus est la plus maniable. Avec ses 12 cm de largeur (en position portrait), elle convient parfaitement aux personnes ayant de petites mains. De plus, elle est revêtue d’une coque arrière en matière antidérapante pour éviter qu’elle ne glisse. Ce n’est pas le cas de la Galaxy Tab 2 de Samsung, dont la coque est en plastique standard. Dommage, car sa faible largeur (12,20 cm) assure une très bonne prise en main ! Sur ces deux tablettes, les boutons de commandes sont placés sur le côté droit, et donc faciles à atteindre avec l’index de la main gauche, celle dans laquelle les droitiers tiennent leur appareil. Pour ne pas froisser les gauchers, Amazon a disposé ces boutons sur le haut de sa tablette ; du coup, ils sont difficilement accessibles avec une seule main. La Kindle Fire HD est le modèle le plus large de notre sélection (13,70 cm), mais ce handicap est compensé par un habillage (coque et contour) en gomme qui permet de bien tenir le terminal. Les appareils de Toshiba et d’Apple, les plus grands de ce test, sont aussi parmi les plus larges (13,50 cm). Ils sont malcommodes pour les utilisateurs ayant de petites mains, principalement celui de Toshiba, que ses bords arrondis rendent glissant. Grâce aux contours plus saillants du sien, Apple pare à cet inconvénient.

Son : certaines vont droit dans le mur

Nous avons pris en considération la qualité acoustique des haut-parleurs intégrés dans les tablettes, utiles pour une écoute à plusieurs. Bien entendu, il ne s’agit pas de les comparer aux haut-parleurs d’une chaîne hi-fi ou d’un dock. Nous avons constaté d’énormes différences entre nos cinq modèles. La Kindle Fire HD écrase de loin la concurrence par la qualité audio de ses haut-parleurs, dotés de la technologie Dolby Digital Plus. Le son est puissant et net, un fait suffisamment rare sur une tablette pour être signalé. Un ton au-dessous, Apple fait, cependant, bonne mesure, surtout au en ce qui concerne la puissance. Rien à signaler pour les Samsung et Google-Asus, le rendu audio étant correct. La grosse déception vient de Toshiba. Aucune puissance et un son complètement étouffé, tout juste perceptible dans un environnement sonore normal sans avoir à tendre l’oreille. C’est d’autant plus déconcertant que Toshiba a fait de gros efforts pour réaliser une tablette de haut de gamme. 

Des prix qui varient du simple au double

Dans l’ensemble, les finitions de ces tablettes sont plutôt satisfaisantes. Il n’existe plus de modèles en plastique de mauvaise qualité, aux boutons mal fixés et aux écrans de second ordre. Si Apple reste fidèle à la qualité de son design et de ses matériaux, Toshiba mérite une mention spéciale, notamment pour sa coque en aluminium brossé.

La fourchette de prix de notre sélection va du simple au double. Google-Asus et Amazon se sont délibérément positionnés dans l’entrée de gamme pour séduire un maximum de consommateurs. À moins de 200 € la tablette en 16 Go, le pari est tenu pour les deux mastodontes de l’internet. Samsung suit le mouvement en plaçant sa Galaxy Tab 2 (en 8 Go) dans la même grille tarifaire. Apple ne change pas ses habitudes et se maintient dans le haut de gamme (339 €). Quant à Toshiba, il a doté sa tablette de composants de premier choix : écran Amoled, équipement complet, matériaux nobles… D’où son prix élevé : 449 €. Cela dit, cet appareil arrivant en fin de vie, il est possible de le trouver jusqu’à 100 € moins cher en cherchant sur le Web.

Benoit Henri


Mots-clés :

ESSAI COMPARATIF , INTERNET , ORDINATEUR PORTABLE , TABLETTE




Outils pratiques :
Papiers à conserver

Vous aimerez aussi
Bien choisir votre assurance vie
Un expert vous accompagne pour optimiser votre fiscalité, anticiper la transmission de votre patrimoine et préparer votre retraite

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière Choix patrimoniaux

Forum bannière

 

Bannière e-Particulier