Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Retraite > Retraite de base > Les cadres retraités subissent une perte de pouvoir d’achat en 2013

Les cadres retraités subissent une perte de pouvoir d’achat en 2013

Juin 2013
Le Particulier n° 1086, article complet.
Auteurs : CHEYSSON-KAPLAN (Nathalie), LEROUX (Eric), PELLEFIGUE (Marie)

 

Le 13 mars 2013, les partenaires sociaux, qui gèrent les régimes de retraite complémentaires Arrco (pour l’ensemble des salariés) et Agirc (pour les cadres), sont parvenus à un accord destiné à préserver l’avenir de ces régimes qui, pour les anciens cadres, représentent souvent la part la plus importante de leur pension de retraite.

 Et l’heure est à la rigueur. Ainsi, la mesure phare de ce texte est la remise en cause du mode d’indexation des pensions. La valeur de service du point, paramètre qui sert à calculer le montant des pensions versées par ces régimes, n’est ainsi revalorisée pour 2013 que de 0,8 % à l’Arrco et de 0,5 % à l’Agirc. Il était pourtant prévu qu’elles soient indexées, à partir de cette année et jusqu’au 1er avril 2015, sur l’évolution du salaire annuel moyen diminué de 1,5 point, avec un minimum au moins égal à l’évolution des prix hors tabac. L’accord du 13 mars remet donc en cause cette indexation et se traduit immédiatement par une perte de pouvoir d’achat des pensionnés, puisque la revalorisation est inférieure respectivement de 0,4 et de 0,7 point à l’évolution des prix hors tabac pour 2013, estimée à 1,2 % par la Commission économique de la nation. Cette mesure de rigueur se poursuivra en 2014 et en 2015, l’accord prévoyant également de revaloriser la valeur de service du point de retraite en fonction de l’évolution annuelle des prix hors tabac diminuée d’un point, sans que cette valeur ne puisse toutefois diminuer en valeur absolue.

Les actifs sont aussi touchés par la rigueur de l’accord

« La moindre revalorisation des pensions, notamment son décrochage par rapport à l’inflation, a focalisé l’attention. Mais l’accord contient d’autres mesures passées quasiment inaperçues qui vont pourtant peser sur les cotisants », alerte Philippe Caré, directeur Formation et Accompagnement RH chez Siagi Saint-Honoré. L’accord prévoit une hausse du taux des cotisations – part patronale et salariale – de 0,1 point au 1er janvier 2014, puis dans la même proportion au 1er janvier 2015. Cela se traduira par une augmentation d’environ 85 € par an pour un cadre percevant 70 000 € de salaire annuel.

L’accord prévoit, par ailleurs, pour 2013 une revalorisation du prix d’achat du point supérieure à celle de la valeur de service du point : + 1,17 % à l’Arrco et + 0,95 % à l’Agirc, contre seulement respectivement 0,5 % et 0,8 % pour la valeur de service du point. En revanche, pour les années 2014 et 2015, le prix d’achat du point devrait être revalorisé dans les mêmes proportions que la valeur de service du point. En attendant, en 2013, le rendement des cotisations va continuer à se dégrader. Alors qu’il y a 10 ans, 100 € de cotisation rapportaient 7,20 € de retraite à l’Agirc et 7,08 € à l’Arrco, ce même montant de cotisation ne rapporte plus que 6,57 € de pension dans les deux régimes, cette année. Ce dernier montant est même moindre, compte tenu de la cotisation de l’Association pour la gestion du fonds de financement de l’Argic et de l’Arrco (AGFF). Il est ainsi ponctionné de 2 % sur la tranche 1 et de 2,2 % sur la tranche 2 des non-cadres ou sur la tranche B des cadres. 

 


Mots-clés :

CADRE , PENSION DE REVERSION , PENSION DE VIEILLESSE , PERCO , PERP , PLAN D'EPARGNE RETRAITE COLLECTIF , PLAN D'EPARGNE RETRAITE POPULAIRE




Outils pratiques :
Papiers à conserver
Réduisez vos impôts
Un professionnel vous accompagne dans vos démarches pour défiscaliser, valoriser votre patrimoine et faire les meilleurs choix de placements

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière Choix patrimoniaux

Forum bannière

 

Bannière e-Particulier