Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Vie pratique > Téléphone-Internet > Microsoft revient sur le devant de la scène

Microsoft revient sur le devant de la scène

Microsoft revient sur le devant de la scène
Mai 2013
Le Particulier Pratique n° 390, article complet.
Auteur : HENRI (Benoit)

Le plus gros pourvoyeur de systèmes d’exploitation s’était laissé distancer sur le marché de la mobilité. Il revient en force avec Windows 8, une interface multisupport.

Durant plus de 2 décennies, Microsoft a dominé l’univers de l’informatique grand public avec son système d’exploitation Windows. Bill Gates, créateur du système et emblématique P.-D.G. de la firme, était même devenu une véritable star internationale. Et pour cause, Windows était présent sur la quasi-totalité des ordinateurs vendus dans le monde, la concurrence se limitant à Apple et au système ouvert Linux. Le géant américain engrangeait les dollars, c’était l’âge d’or de l’ordinateur personnel, ou PC (personal computer). 

En 2007, Microsoft manque le train de la mobilité

Au début des années 2000, les premiers smartphones apparaissent. Peu intuitifs, trop compliqués à utiliser, ils restent l’apanage des professionnels et de quelques férus de nouvelles technologies. À la même période, des constructeurs, dont le fabricant de processeurs Intel, planchent sur une idée baptisée Mobile Internet Device (MID), l’ancêtre de la tablette en quelque sorte. Si l’on sent bien une réelle volonté de leur part de développer des appareils mobiles, le grand public, lui, est peu emballé, l’interface de ce matériel étant souvent trop difficile à appréhender. Microsoft continue donc de surfer sur le succès de Windows XP, le système d’exploitation phare de la marque, au point de le relancer sur les netbooks alors qu’il avait été remplacé par la nouvelle mouture, dénommée Vista. Nous sommes en 2007, et la roue tourne pour Microsoft, Vista étant mal reçu par les utilisateurs. Au même moment, Apple commercialise son iPhone et Google rachète Android. Ce sont les débuts de la mobilité, et Microsoft semble n’avoir pas pris le départ. 

Une interface commune à tous les supports

La réponse de Microsoft à la concurrence fut tardive, puisque Windows 8 n’a été lancé qu’à la fin du mois d’octobre dernier. Ce nouveau système d’exploitation arrivait sur un marché déjà éprouvé, ce qui a permis au constructeur de bien cerner les attentes des consommateurs. Il repose sur une idée simple : proposer à ces derniers la même interface quel que soit le terminal ; l’utilisateur retrouve ainsi un univers identique sur son ordinateur, sa tablette ou son smartphone. Il dispose, désormais, d’une page d’accueil sur laquelle s’affichent des “tuiles”, un concept imaginé par les développeurs maison qui se compose d’un savant mélange de contenu dynamique, tel que les cotations de la Bourse en temps réel ou la météo, et d’applications classiques téléchargeables sur Windows Store. Il suffit de toucher l’icône pour ouvrir le dossier ou lancer le programme correspondant, l’interface de Windows 8 ayant été conçue pour des terminaux à écran tactile : smartphones, tablettes et nouveaux ordinateurs, portables comme fixes. 

Un passage des icônes tactiles vers le bureau classique

Les interfaces tactiles montrent leurs limites dès lors que l’on souhaite travailler sur son ordinateur. Le clavier tactile convient à la saisie d’adresses de sites dans le navigateur internet, mais la frappe d’un texte long y est fastidieuse. Aussi, pour utiliser la suite bureautique Office (Word, Excel, PowerPoint…), il est possible de basculer vers la configuration classique de Windows, celle qui a fait la réputation de ce système, où le bureau et la barre de tâches sont situés en bas de la fenêtre. À chaque nouvelle version de Windows, l’utilisateur doit prévoir un petit temps d’adaptation avant d’en maîtriser les subtilités. Windows 8 n’échappe pas à la règle. Aujourd’hui, tous les PC récents sont équipés de ce système d’exploitation. Sur ce marché, Microsoft reste, de très loin, le leader. Sur celui des tablettes et des smartphones, la firme américaine est largement distancée par Apple et Google, ses deux grands concurrents, et le retard risque d’être très difficile à rattraper. 

Benoit Henri

 


Mots-clés :

INFORMATIQUE , ORDINATEUR




Outils pratiques :
Papiers à conserver

Bien choisir votre assurance vie
Un expert vous accompagne pour optimiser votre fiscalité, anticiper la transmission de votre patrimoine et préparer votre retraite

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière Choix patrimoniaux

Forum bannière

 

Bannière e-Particulier