Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Vie pratique > Automobile > Le retour au pays de l'électroménager

Le retour au pays de l'électroménager

Février 2013
Le Particulier Pratique n°387, article complet.
Auteur : LUTIN (Clara)

L’Asie est devenue l’usine du monde. Nos équipements électroménagers débarquent dans les ports par containers entiers. Pour rester compétitives, les entreprises françaises doivent faire preuve d’ingéniosité. Trois industriels nous expliquent leur stratégie.

La machine à expressos de Malongo 

Cet appareil – proposé par un groupe présent dans le commerce équitable depuis les années 1990 et qui fabrique des machines depuis 1997 – est l’aboutissement de 4 ans de réflexion. “Pour fabriquer en France, il faut de nouvelles méthodes, de la technologie et de la recherche : 37 brevets ont été déposés. La puce électronique est fabriquée par STMicroelectronics à Aix-en-Provence”, argumente Jean-Pierre Blanc, le président de Malongo. Au final, c’est CSI (voir ci-contre) qui est chargée de l’assemblage, même si certaines pièces viennent d’ailleurs. Le groupe veut parier sur les valeurs à venir, en rupture avec la société de consommation : “Les clients vont consommer des produits plus près de leur valeur d’usage. Cette machine est conçue pour durer ; elle est réparable, garantie 5 ans et recyclable. Il n’y a presque pas de vis, tout se démonte”, souligne Jean-Pierre Blanc.

L’appareil n’est pas étiqueté Origine France Garantie. “Le produit doit plaire parce qu’il est qualitatif. La fabrication en France est un plus, pas un déclencheur d’achat. Nous effectuons des analyses de valeur sur la part de matières premières, de composés introuvables en France, de main-d’œuvre, de valeur ajoutée, et nous indiquerons les chiffres exacts au consommateur afin de présenter une totale transparence”, conclut-il.

Le nettoyeur vapeur Ecoflor

À Altkirch, en Alsace, l’usine Cogia Service Industrie (CSI) fabrique des centrales et des nettoyeurs vapeur. Le nouveau modèle Ecoflor vient d’obtenir le label Origine France Garantie. CSI, une PME familiale, réalise 100 millions de chiffre d’affaires avec les marques Astoria, Riviera & Bar, Domena, Siméo, Libellule, Rio, HomeBar, AeroGarden, Trëma. Il y a 3 ans, le groupe a rapatrié en France la fabrication des centrales vapeur d’Astoria, qui se faisait en Chine. “Le fil rouge d’une entreprise familiale comme la nôtre est de conserver les emplois et les savoir-faire sur place. Cela apporte une adaptabilité pour la fabrication de petites séries de 3 000 pièces de couleurs différentes dont la grande distribution est demandeuse. Vis-à-vis des consommateurs, on sait qu’il faut rester proche du prix de marché et optimiser tout le process grâce à un personnel de plus en plus formé à la polyvalence, précise Jean Steinmetz, directeur général de Domena. Fabriquer en France dégadgétise les produits, qui ne devraient plus échouer à la déchetterie au bout de 3 ans simplement parce que l’on ne peut pas trouver la pièce à changer.” L’usine d’Altkirch conserve les moules, les gabarits et les pièces pour pouvoir réparer rapidement les appareils. “Avec une fabrication française, cela devient possible de donner une seconde vie à une centrale vapeur entartrée, en remplaçant l’électrovanne, le générateur de vapeur et la chaudière, alors que les fabricants chinois rechignent à livrer des pièces détachées”, insiste-t-il.

Le lave-vaisselle Water Saver de Brandt

FagorBrandt, numéro un sur le marché français de l’électroménager, est une filiale de Fagor Group, qui appartient à Mondragon, la plus grande coopérative du monde (18 usines, 85 000 employés). Quatre sites français (Orléans, Vendôme, La Roche-sur-Yon, Aizenay) emploient 2 100 salariés et produisent des appareils des marques Fagor, Vedette, Brandt, De Dietrich et Sauter. En 2011, le groupe a troqué son sticker tricolore pour le logo Origine France Garantie. “Nous avons été les premiers à obtenir ce label. Près de 70 % des produits vendus par le groupe y sont éligibles. Nous fabriquons en France des matériels à forte valeur ajoutée. C’est le cas, notamment, des appareils de cuisson à induction ou des fours à nettoyage pyrolytique et des collections encastrables haut de gamme. L’origine et le lieu de fabrication sont des critères de plus en plus importants pour les consommateurs. Le made in France est aussi un plus à l’export pour tous les appareils de cuisson”, détaille Thomas Raffegeau, directeur du marketing du groupe FagorBrandt.


Mots-clés :

PIECE DETACHEE




Outils pratiques :

Vous aimerez aussi
Réduisez vos impôts
Un professionnel vous accompagne dans vos démarches pour défiscaliser, valoriser votre patrimoine et faire les meilleurs choix de placements

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière Choix patrimoniaux

Forum bannière

 

Bannière e-Particulier