Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Immobilier > Achat-Vente > La lutte contre les termites s'organise

La lutte contre les termites s'organise

La lutte contre les termites s'organise
Janvier 2013
Le Particulier Immobilier n°293, article complet.
Auteur : BERTRAND (Marianne)

Les termites grignotent du terrain tous les ans, surtout en milieu urbain où la contamination se fait par les immeubles mitoyens. Des moyens de protection existent. Encore faut-il avoir repéré ces insectes.

Tout allait pour le mieux lorsque les termites contribuaient à l’équilibre écologique des forêts en les débarrassant du bois mort. Rien ne va plus depuis que ces sortes de fourmis blanches ont envahi les villes, transportées avec le bois et les matériaux de remblais. Ces minuscules ogres souterrains se sont répandus comme une traînée de poudre en milieu urbain, via les caves, les canalisations de chauffage, les matériaux isolants ou encore les gravats stockés sur les chantiers. Rien ne rebute ces parasites xylophages organisés en colonies qui creusent leur sillon à travers les joints de mortier et d’étanchéité, le plâtre et les gaines, tout en construisant de fins tunnels aériens – les cordonnets – pour contourner, à l’abri de la lumière, les matériaux durs impénétrables. Leur but : atteindre la cellulose, c’est-à-dire la fibre glucidique du bois, dont ils se nourrissent. Un travail de termite, selon l’expression consacrée, autrement dit de destruction lente et cachée. C’est ce qui fait de ces parasites – les termites dits de Saintonge en particulier –, un redoutable ennemi des habitations. L’intérieur du bois est grignoté en silence, sans trace de sciure ni de trous repérables à l’œil nu, à la différence des autres insectes xylophages. Une petite galerie des horreurs creusée parfois depuis des années à l’insu des propriétaires des lieux… Face à l’ampleur des dégâts potentiels, les services d’hygiène des mairies ont organisé la riposte. Et le législateur s’en est mêlé, imposant d’une part le recensement des zones à risques, d’autre part, à tout vendeur, de réaliser, dans ces zones, un diagnostic spécifique. 

 


Mots-clés :

DIAGNOSTIC TECHNIQUE , TERMITE




Outils pratiques :

Bannière Choix patrimoniaux

Bien choisir votre assurance vie
Un expert vous accompagne pour optimiser votre fiscalité, anticiper la transmission de votre patrimoine et préparer votre retraite

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière e-Particulier