Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Vie pratique > Consommation > Réserver un hôtel sur le Web

Réserver un hôtel sur le Web

Réserver un hôtel sur le Web
Octobre 2011
Le Particulier Pratique n° 372, article complet.
Auteur : DELFAU (Vincent)

À l’instar de l’achat d’un billet d’avion, la réservation d’une chambre d’hôtel se fait désormais en ligne. Selon une étude réalisée en mai 2010 par Médiamétrie pour le comparateur de prix easyvoyage.com, 7,70 % des personnes désireuses de réserver une nuitée s’adressent à une agence de voyages, 12 % se rendent directement à l’hôtel, tandis que 77,70 % passent par le Web.
De fait, il est très simple de planifier en ligne un séjour hôtelier. Une myriade de sites, plus ou moins confidentiels, gravitent autour des deux poids lourds du secteur : les groupes Expedia et Priceline, propriétaires respectifs de hotels.com et booking.com, les deux principales plates-formes de réservation d’hôtels dans le monde, sur lesquelles nous nous sommes concentrés.

Les centrales de réservation, des intermédiaires à rémunérer

Ces deux plates-formes signent des contrats avec les hôtels – elles revendiquent chacune plus de 150 000 partenariats dans le monde, notamment avec toutes les grandes chaînes hôtelières –, puis publient les offres des établissements. Elles se rémunèrent en prélevant une commission comprise entre 17 et 25 % de la somme versée par le client. Les deux concurrents possèdent également de nombreux autres sites consacrés au voyage : expedia.fr, venere.com, hotwire.com, voyages-sncf.com, pour Expedia ; activehotels.com, agoda.fr, priceline.com, pour Priceline. On y trouve, peu ou prou, la même chose que sur leur navire amiral, à des conditions identiques.
Sur hotels.com comme sur booking.com, aucun risque d’être déboussolé par une interface compliquée. Dès la page d’accueil, on vous invite à indiquer votre destination, les dates de votre séjour et le nombre de personnes qui vous accompagneront. Après une brève recherche, une liste d’établissements vous est présentée, que vous pouvez trier par prix, par catégories, par quartiers, etc. Vous pouvez également consulter les avis rédigés par les internautes ayant résidé dans les hôtels qui vous intéressent.

Des tarifs lissés et pas de vraies bonnes affaires

En termes de tarifs, aucun des deux protagonistes ne se distingue : dans les simulations que nous avons effectuées, les écarts constatés sur un même établissement aux mêmes dates étaient marginaux. Et pour cause ! “Les contrats passés avec ces centrales de réservation nous imposent une parité tarifaire. Nous sommes obligés de proposer le même prix partout, et il nous est interdit de faire des promotions sur un autre site, y compris celui de notre propre hôtel”, souligne Pascal Droux, président des hôteliers de la Fédération autonome générale de l’industrie hôtelière touristique (Fagiht). “En général, les promotions mises en avant sur les sites de réservation correspondent aux périodes touristiques creuses. En réservant directement auprès de l’hôtel, vous auriez eu les mêmes offres”, explique Florent Cibert, président de la branche hôtels de l’Association des professionnels indépendants de l’industrie hôtelière (Apiih). Il existe pourtant une différence entre les deux centrales : alors qu’Expedia et ses filiales vous débitent presque toujours le prix de la chambre dès la réservation, book­ing.com vous demande de régler la prestation directement à l’hôtel. Par conséquent, il est toujours possible d’annuler une réservation effectuée sur booking.com, alors qu’Expedia l’interdit sur certaines offres. Une interdiction qui peut s’accompagner de tarifs plus avantageux : la souplesse a un coût !

Des hôtels complets… où il reste encore des chambres libres

Autre point à vérifier : la disponibilité. Même si hotels.com ou book­ing.com indique qu’un hôtel est ­complet, cela ne signifie pas nécessairement que toutes les chambres sont réservées, mais que le quota alloué à ces plates-formes de réservation est atteint. Pour contourner cet écueil, il est judicieux de contacter directement l’hôtel en question – il vous suffit, du moins en France, de chercher ses coordonnées sur les pages jaunes – après avoir fait votre sélection sur les grandes centrales. Vous pourrez ainsi connaître sa disponibilité réelle et affiner votre demande : choisir une chambre au troisième étage, qui ne donne pas sur la rue, avec baignoire… Autant d’éléments que les sites de réservation ne peuvent pas vous garantir systématiquement. En outre, un coup de fil à l’hôtelier permet fréquemment d’obtenir une remise, comme nous l’ont confié des professionnels. Ces derniers sont, en effet, ravis lorsqu’ils peuvent éviter d’abandonner jusqu’à un quart de leur chiffre d’affaires à des intermédiaires.

D’autres outils en renfort

Des sites comme hotelscombined.fr, tripadvisor.fr, liligo.com et vinivi.com – l’interface de ces trois derniers est, toutefois, peu ergonomique – vous permettent de comparer les offres des différentes plates-formes et de prendre connaissance des appréciations laissées par les internautes qui sont descendus dans les hôtels qui vous intéressent. Par ailleurs, pour trouver un hôtel dans une localité précise, pensez aussi aux offices de tourisme. Presque tous disposent d’un site Web répertoriant les établissements de leur région. Ils sont nombreux à proposer aussi un système de réservation ; sinon, ils renvoient sur le site de l’hôtel. Enfin, grâce à Internet, vous pouvez également situer l’hôtel qui vous tente sur un plan, en passant par Google Maps ou Mappy, par exemple.

Vincent Delfau


Mots-clés :

HOTEL , INTERNET , RESERVATION




Outils pratiques :

Vous aimerez aussi
Bien choisir votre assurance vie
Un expert vous accompagne pour optimiser votre fiscalité, anticiper la transmission de votre patrimoine et préparer votre retraite

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière Choix patrimoniaux

Forum bannière

 

Bannière e-Particulier