Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Vie pratique > Transports > Programmes de fidélité train et avion : ce que valent vraiment vos Miles

Programmes de fidélité train et avion : ce que valent vraiment vos Miles

Juillet-Août 2010
Le Particulier Pratique n° 359, article complet.
Auteur : POZNANSKI (Roselyne)

Des formules attrayantes au départ

Elles ont été conçues pour récompenser les fidèles de l’avion ou du train, sur fond de concurrence exacerbée. Un nombre minimal de voyages doit être effectué tous les ans pour entretenir son stock de points de fidélité, ou Miles. Et surtout, pour pouvoir en profiter.

De maigres récompenses à l’arrivée

Les bonus, accordés sous forme de billets “offerts”, s’engrangent très lentement, du moins pour un consommateur ne voyageant pas en permanence pour son travail. Et la gratuité peut s’avérer toute relative.

Les programmes de fidélité des deux principaux transporteurs français sont florissants : 17 et 2,50 millions d’adhérents pour, respectivement, Air France et la SNCF. Pourtant, ces outils marketing sont moins attrayants qu’il n’y paraît. Faire valoir ses Miles pour obtenir à bon compte un billet d’avion ou ses S’miles pour un billet de train peut s’avérer décevant. Qu’en est-il exactement ?

Combien de kilomètres faut-il pour bénéficier d’un avantage ?

À Air France, tout dépend de la classe de vol. Plus elle est prestigieuse, plus le billet est cher, et plus les Miles s’accumulent. Par exemple, un Lille-Nice donne 515 Miles en classe économique (à 182 €) mais 1 030 Miles en classe affaires. Il est également possible d’engranger des Miles dans le cadre d’une offre de loisirs packagée vendue par un tour-opérateur (transport + séjour), sous certaines conditions (demande à effectuer au plus tard 6 mois après le vol, justificatifs à l’appui). Par ailleurs, des bonus de Miles (+ 50 % au minimum) sont accordés aux voyageurs réguliers (15 vols dans l’année correspondent à un gain de 30 000 Miles au minimum) dès lors qu’ils bénéficient d’un statut autre (Silver, Gold…) que celui de base (l’Ivory).
à la SNCF, tous les billets ne permettent pas d’emmagasiner des S’miles. Ainsi, les billets iDTGV et Prem’s, les moins chers, n’en rapportent pas. Par ailleurs, pour avoir accès au programme de fidélité Alliance S’miles, il faut avoir acheté son billet avec une carte de réduction : 12-25 (49 €), Escapades (85 €), Senior (56 €) ou Enfant+ (70 €), valables un an. Seuls les adhérents du programme Grand Voyageur en sont dispensés. Le décompte des gains est très clair : chaque euro déboursé donne droit à 1 S’mile, sauf majorations spécifiques Grand Voyageur. Soit au final, quand on fait valoir ses S’miles pour un billet, une prime correspondant à 2 à 3 % de la somme dépensée chez le transporteur. Pas de quoi perdre la tête !

Combien de temps a-t-on pour stocker des (S’)Miles ?

Sans complexe, Air France met en avant le fait que ses Miles sont valables à vie… ce qui est vrai à la stricte condition de prendre l’avion au moins une fois tous les 20 mois, sur une des compagnies membres du programme SkyTeam et quelle que soit la distance. Au-delà de ce délai, tous les Miles disponibles sont effacés. De plus, il n’est pas possible de les transférer sur le compte d’un tiers. La seule solution pour contrebalancer ces restrictions est de souscrire une carte de paiement American Express (gratuite la première année, puis 140 €/an), qui permet de prolonger de 20 mois supplémentaires la durée de vie des Miles.
Même mauvaise surprise à la SNCF, où les S’miles sont, certes, valables 3 ans, mais sont perdus si l’on ne voyage pas durant 18 mois consécutifs. Pour rallonger la durée de vie de ses S’miles de 18 mois, il faut faire ses courses avec sa carte de fidélité dans l’une des sept enseignes partenaires (Monoprix, Casino, BHV, Galeries Lafayette…). Autre possibilité, les donner à un tiers afin qu’ils ne tombent pas aux oubliettes.

Gagne-t-on vraiment au final des billets gratuits ?

Les Miles Flying Blue ne comprennent ni les taxes d’aéroport et de sûreté, ni celles de carburant, dont le montant varie selon la distance et les aéroports de départ et d’arrivée. Il faut ainsi compter 240 € pour un aller-retour Paris-New York (en plus des 50 000 Miles requis pour le billet) et 140 € pour un aller-retour Paris-Barcelone (et 25 000 Miles). à y regarder de plus près, et compte tenu des promotions régulières sur certaines destinations où la concurrence aérienne est très vive (New York, Bangkok, Marrakech…), le voyage revient donc à moitié prix – il n’est pas gratuit comme le consommateur le suppose. Ne rien ­débourser est cependant possible en Europe (sinon la concurrence des compagnies low cost viderait totalement le bonus de son sens). Pour cela, les taxes doivent être payées en Miles, mais le tarif est élevé : 7 500 Miles par trajet aller-retour. Si nous reprenons notre premier exemple, il faut 65 Lille-Nice en classe économique pour s’offrir un Paris-Barcelone aller-retour. Là encore, rien d’exaltant !
à la SNCF, il est également possible d’obtenir un billet de train sans rien débourser, puisque les billets sont intégralement payables en S’miles. Toutefois, cette solution coûte cher compte tenu de la conversion 1 € dépensé égale 1 S’mile. Par exemple, il faut disposer d’au moins 5 900 S’miles-euros pour un aller-retour Paris-Nice en 2e classe, soit un bonus de 150 € environ (le prix de ce billet avec réduction), c’est-à-dire limité à 2-3 % comme nous le précisions ci-dessus.

Comment procéder pour compléter un droit à trajet ?

àAir France, lorsqu’un voyageur ne dispose pas d’un nombre de Miles suffisant, il peut en acheter au prix de 260 € pour 10 000 Miles complémentaires, 510 € pour 20 000 ou 750 € pour 30 000. Sachant qu’un Paris-Moscou, par exemple, nécessite 30 000 Miles, une personne qui en possède 20 000 seulement devra débourser 405 € (260 € de Miles + 145 € de taxes diverses) pour visiter la capitale russe, c’est-à-dire, à peu de choses près, et pour des dates de vol identiques – simulation effectuée pour fin juin 2010 –, le prix (432 €) d’un billet en classe économique.

Les billets obtenus sont-ils soumis à conditions ?

Oui. à Air France, les Miles donnent droit à trois catégories de billets : les Promos, non échangeables ni remboursables ; les Classic, modifiables (ou remboursables, les Miles étant alors recrédités) moyennant un supplément de 45 € ; les Flex, totalement modifiables (et qui garantissent également une place, même lorsque le quota de billets “cadeaux” est atteint) à condition d’accepter de débourser le double de Miles requis pour un Classic.
Ce principe fonctionne presque à l’identique à la SNCF, avec les Mini-prime, ni échangeables ni remboursables, et les Flexi-prime, échangeables jusqu’à une heure après le départ du train.

Que penser des autres “cadeaux” ?

Surclassement, location de voiture, chambre d’hôtel, excursion dans un parc de loisirs, etc., la palette des prestations proposées par Air France est vaste, mais le prix en Miles assez dissuasif : par exemple, 17 000 Miles pour un billet adulte d’une journée à Disneyland Paris (contre 47 € hors promotion) ou 25 000 Miles pour une nuit avec petit déjeuner dans un hôtel Campanile ou Kyriad en Europe (contre 50 à 60 €, en moyenne, selon la destination, toujours hors promotion). Contrairement aux billets “cadeaux”, il n’est pas possible d’en effectuer la réservation sur Internet : il faut s’y prendre au moins 14 jours avant la date d’utilisation souhaitée et appeler le service client, dont le numéro est fortement surtaxé (0,34 €/min, sans compter un éventuel surcoût opérateur).
à la SNCF, la conversion hors billets de train n’est pas non plus très intéressante, car chère : par exemple, 3 500 S’miles pour un billet adulte d’un jour au Futuroscope (contre 35 € hors promotion) ou 1 000 S’miles pour économiser 10 € sur le prix d’une prochaine carte de réduction. Tout juste 1 % de bonus en valeur… Dès lors, on comprend mieux pourquoi 90 % des S’miles sont convertis en billets de train.

Roselyne Poznanski


Mots-clés :

CARTE DE FIDELITE , SNCF , TRANSPORT AERIEN , TRANSPORT FERROVIAIRE




Outils pratiques :
Modèles de lettres

Bien choisir votre assurance vie
Un expert vous accompagne pour optimiser votre fiscalité, anticiper la transmission de votre patrimoine et préparer votre retraite

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière Choix patrimoniaux

Forum bannière

 

Bannière e-Particulier