Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Immobilier > Copropriété > Agir en préventif et une fois pour toutes

Agir en préventif et une fois pour toutes

Septembre 2009
Le Particulier pratique n° 349, article complet.
Auteur : COUNE (Isabelle)

Une protection longue durée Des couples protection-nettoyage Microporosité à exiger

Appliquer une protection contre les graffitis permet, ensuite, de les enlever plus facilement. Elle supporte plusieurs cycles de tagage-détagage et évite l’altération du support dans le temps. Plus les cycles tagage-nettoyage se répètent sur une même surface non traitée, plus la résistance du matériau s’affaiblit et plus il devient perméable au tag. Les produits d’imprégnation modifient la tension superficielle de sa surface et empêchent que des éléments tels qu’eau, graisse, solvant y pénètrent. Le nettoyage s’effectue très simplement, à l’aide d’un nettoyeur moyenne pression ou d’un produit chimique curatif qui dissout les graffitis, suivi d’un rinçage à l’eau. Ces traitements laissent respirer le support et le protègent également d’autres agressions : ils sont à la fois hydrofuges, oléofuges (préserve de la pénétration des graisses) et antigraffitis. Certains ne sont destinés qu’aux matériaux poreux (pour savoir si le vôtre l’est, pratiquez le test de la goutte d’eau : si elle ruisselle, il n’est pas poreux ; si elle est absorbée rapidement, il peut être considéré comme poreux). Quelle que soit la solution retenue, il faut absolument éviter les produits qui rendent le support étanche et ne laissent pas la vapeur d’eau s’en échapper (risque de désordres). Optez toujours pour des produits microporeux.
Il existe différentes familles pour ces traitements d’imprégnation. Certains sont permanents, ceux dont nous parlons ici ; d’autres sont sacrificiels (voir p. 52-53), car ils se dissolvent au moment du nettoyage, éliminant avec eux le graffiti, et doivent alors être appliqués de nouveau.
Le ProtectGuard de Guard Industrie est un antigraffiti permanent destiné aux matériaux poreux. Totalement invisible après séchage, non filmogène, il laisse respirer le support tout en préservant sa minéralité. Ce traitement possède également des propriétés oléofuges et antitaches contre la pénétration des salissures grasses et la pollution atmosphérique, mais aussi contre les infiltrations d’eau. En phase aqueuse, sans solvant ni silicone, il peut facilement être appliqué par un particulier (en une seule fois jusqu’à saturation). La façade sera ensuite nettoyée avec le GraffiGuard 2040 : sa formule dissout les nouvelles peintures des tagueurs, dont les produits à base de chlorure de méthylène ne viennent pas à bout.
Weber et Broutin propose un système comprenant un produit de protection et un autre de nettoyage. à base de polyuréthane incolore, le Klinor antigraffiti P empêche l’incrustation des tags, facilitant ainsi leur élimination. Constitué de deux composants à mélanger, il doit être appliqué par un professionnel, en deux couches. Il convient aux enduits minéraux lisses à base de ciment ou de chaux, aux bétons, aux pierres naturelles ou reconstituées, aux briques… La protection devient efficace au bout de 3 jours. Les tags sont ensuite ôtés avec le Klinor effaceur SL, qui se passe au pinceau ou à l’aide d’un chiffon imbibé et se rince ensuite à l’eau chaude à haute pression. Généralement, l’artisan laisse un kit de nettoyant au particulier pour la maintenance. Le système est incompatible avec les matériaux organiques de type revêtement d’imperméabilité, crépi ou revêtements plastiques épais (RPE). Le Klinor antigraffiti P résiste à plus de 30 nettoyages successifs.
Même principe avec le système Paragraf de Seigneurie, sauf que le vernis polyuréthane se décline en trois finitions : mat, satin ou brillant. Si le support est brut, avant de passer le vernis, l’artisan étalera une sous-couche acrylique Paragraf afin de préserver l’aspect et la teinte d’origine, et d’éviter d’avoir un effet mouillé. Les graffitis réalisés sur le support ainsi protégé peuvent ensuite être éliminés à l’aide du Paragraf nettoyant (application, puis brossage, suivi d’un rinçage à l’eau chaude). Si un spectre résiduel persiste, le Paragraf décolorant peut s’utiliser en complément.
Zolpan propose aussi sa solution : le vernis SGA s’applique sur le primaire SG, acrylique, et directement sur les matériaux non poreux ou peints. L’enlèvement des graffitis s’effectue ensuite avec le nettoyant SG12.
Dédié aux autres supports, portes de garage, boîtes aux lettres, volets…, l’antigraffiti de Guard Industrie Spécial bois et métal forme un film de protection pouvant s’employer sur du bois, des métaux, des supports peints, des surfaces synthétiques et plastiques, du carrelage. Il protège également des salissures, et résiste à l’abrasion et aux rayures. La surface traitée supporte des dizaines de nettoyages avec le GraffiGuard 2050.


Mots-clés :

FACADE , GRAFFITI , TAG




Outils pratiques :

Bannière Choix patrimoniaux

Réduisez vos impôts
Un professionnel vous accompagne dans vos démarches pour défiscaliser, valoriser votre patrimoine et faire les meilleurs choix de placements

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière e-Particulier