Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Famille > Enfants > Cherche à remplacer nounou, femme de ménage, assistante de vie... absente longtemps

Cherche à remplacer nounou, femme de ménage, assistante de vie... absente longtemps

Cherche à remplacer nounou, femme de ménage, assistante de vie... absente longtemps
Juillet-Août 2006
Le Particulier n° 1003, article complet.
Auteur : SCHMIDIGER (Frédérique)

Votre nounou est enceinte ? Votre femme de ménage est arrêtée pour plusieurs semaines ? Des offres de services adaptées aux situations urgentes ou temporaires se développent. Voici celles qui vous permettront de remplacer rapidement et en toute sécurité votre salarié.

Il est parfois plus sûr de s'adresser à un tiers pour trouver une remplaçante

Trouver la personne à qui confier ses enfants ou les clés de sa maison n'est pas une mince affaire. Et la remplacer lorsqu'elle tombe malade ou part en congés est un véritable casse-tête. "Je redoute les coups de téléphone matinaux. Invariablement, il s'agit de ma nounou, malade, qui m'annonce qu'elle ne pourra pas venir", avoue Valérie. Le problème est tout aussi aigu pour les personnes âgées nécessitant une aide à domicile quotidienne. En général, parents ou enfants, amis et voisins sont mis à contribution. Mais le système D trouve ses limites quand l'absence se prolonge.

Des solutions pour l'urgence, avec des garanties de qualité.

Pourquoi alors ne pas se tourner vers les associations ou entreprises de services aux personnes qui proposent des solutions – au besoin, dans la journée même – à de telles situations urgentes, ou vers une agence d'intérim spécialisée ? Elles vous offriront la garantie d'un recrutement sélectif du ou de la remplaçante proposée (voir encadré p. 64). Au minimum, vous pourrez donc compter sur une personne immédiatement opérationnelle et autonome, habituée aux responsabilités que vous lui confierez, notamment auprès d'enfants ou de personnes âgées. Le délai de réponse à votre demande est au minimum de 2 à 3 jours. Quelques structures offrent des délais plus brefs, essentiellement en Île-de-France et dans les grandes villes (voir p. 65), et s'engagent à vous répondre dans les 2 heures qui suivent votre appel, voire à vous envoyer quelqu'un dans ce délai. Comptez de 17 à 25 € de l'heure, que vous pourrez cependant récupérer en partie si vous bénéficiez de la réduction d'impôt pour emplois familiaux. En général, ces structures vous envoient un intervenant qui est leur salarié, et vous réglez leur facture, comme avec un prestataire de services ordinaire. Vous n'êtes donc pas l'employeur de la personne qui vous est envoyée. D'autres structures interviennent comme mandataires, se chargeant de recruter un remplaçant et d'effectuer les formalités administratives, mais c'est vous l'employeur. Ainsi Shiva, filiale du groupe Acadomia, spécialisée dans le ménage et le repassage, propose un forfait de 5 heures de ménage pour 120 €, qui peut constituer un palliatif temporaire à l'absence de votre femme de ménage. Cependant, ce forfait est réalisé en mandat (ce que la publicité ne dit pas clairement). Vous devrez donc quand même passer avec la personne envoyée par le mandataire un contrat de travail à durée déterminée.

De l'intérim pour les particuliers.

Signe des temps, deux groupes d'entreprises de travail temporaires (ETT) ont créé des filiales dédiées aux particuliers et aux services à domicile. Adecco a constitué, depuis mars 2004, un réseau de douze agences Adom, à Paris et dans les grandes villes de Province. Toutes bénéficient de la certification Qualicert (voir encadré p. 64). Adom et La Poste ont, en outre, conclu un partenariat à titre expérimental avec des tarifs réduits accordés aux usagers de certains bureaux de poste. Plus modeste, Selpro, une filiale du groupe Vedior, a créé Select à domicile, qui ne dispose encore que d'une agence, à Paris. Ces ETT s'engagent à répondre dans les 2 heures qui suivent votre appel, et interviennent comme des prestataires de services. Chez Adom, il faut compter de 18,90 € à 23 € TTC de l'heure hors frais de dossier, facturés uniquement lors de votre première demande. Les tarifs de Select à domicile varient de 20 à 25 € TTC de l'heure, hors frais d'adhésion. Quel que soit l'intermédiaire auquel vous vous adressez, prestataire, mandataire ou ETT, faites attention aux tarifs annoncés. Ils intègrent très souvent la réduction d'impôt à laquelle vous pouvez prétendre, 50 % des sommes versées. Ils sont donc inférieurs de moitié aux tarifs qui vous seront facturés, alors que vous ne bénéficierez pas toujours de la réduction, si vous n'êtes pas imposable, ou si vous avez déjà réduit votre impôt à zéro au titre d'autres avantages, ou encore si vous avez déjà atteint le plafond de l'avantage (en 2006, les sommes versées sont retenues dans la limite d'un plafond compris entre 12 000 € et 20 000 € selon votre situation de famille et votre âge, voir le n° 998 du Particulier).

Pensez également aux plates-formes de services à la personne.

Troisième piste à explorer pour trouver un(e) remplaçant(e) : les plates-formes d'assistance téléphonique et les enseignes qui se mettent en place dans le cadre du plan Borloo de développement des services aux personnes. Leur rôle n'est pas d'intervenir directement, mais de vous mettre en rapport avec une structure locale proche de chez vous. Mais seules certaines de ces enseignes sont aujourd'hui réellement opérationnelles. Parmi celles-ci, Fourmi verte annonce pouvoir intervenir en urgence, ce que devrait également prochainement faire l'enseigne Bien-Être Assistance, née du rapprochement d'Europ Assistance et du groupe Accor.

De la même façon, si vous travaillez dans une entreprise qui vous fait bénéficier d'un contrat de prévoyance, celui-ci comprend peut-être parmi ses garanties (bien que ce soit assez rare) une assistance en cas d'absence ou de maladie de votre nounou habituelle. Un simple coup de téléphone à une plate-forme d'entreprise d'assistance vous permet d'avoir très vite quelqu'un en remplacement.

Le contrat à durée déterminée ne laisse pas place à l'erreur de recrutement.

Pour un remplacement d'urgence ou de brève durée, trouver quelqu'un en prestation de services, ou en passant par une ETT est le plus simple et le plus rapide. Cette formule est aussi une garantie indirecte de qualité, dans la mesure où le prestataire a lui-même intérêt à être exigeant sur le recrutement de la personne qu'il vous envoie, dont il est entièrement responsable à votre égard. Ce d'autant plus s'il emploie ce personnel en contrat à durée indéterminée et lui assure des formations régulières. Inversement, pour un remplacement sans urgence ou au long cours (longue convalescence, maternité...), recruter un salarié remplaçant est moins coûteux, mais aussi plus complexe. En effet, vous devrez conclure avec lui un contrat de travail à durée déterminée (CDD), en stipulant que ce contrat prendra fin au retour de votre nounou ou femme de ménage habituelle. Or, le CDD n'autorise pas d'erreur de recrutement. Passée la courte période d'essai prévue (un mois au plus non renouvelable) pour juger le salarié, vous ne pourrez pas rompre le CDD avant son terme, sauf pour faute grave, cas de force majeure, ou d'un commun accord avec le salarié.

Pour un remplacement au long cours, s'offrir les services d'un recruteur.

Vous pouvez donc avoir intérêt à faire appel au savoir-faire d'un professionnel du recrutement. Vous gagnerez du temps, en ne voyant que les candidats présélectionnés par ses soins, selon vos indications. Ce service est proposé, en complément de leur activité principale, par certains prestataires, mandataires ou entreprises d'intérim. Ainsi Adom propose, pour 360 € à 560 €, de vous présenter deux ou trois candidats répondant à vos critères. C'est surtout utile si le profil recherché est spécifique, explique Florence Sury, responsable de l'agence Adom de Lille : "Certaines familles recherchent une nounou bilingue ou, pour stimuler l'appétit d'une personne âgée, une aide à domicile bonne cuisinière". Adom propose par ailleurs systématiquement ce service aux parents à la recherche d'une nounou et qui bénéficient encore de l'allocation de garde à domicile (l'Aged concerne les parents d'enfants de moins de 6 ans nés avant le 1.1.04). En effet, cette aide n'est versée que si les parents sont l'employeur direct du salarié, ce qui exclut les prestations de services ou les missions d'intérim. En plus du recrutement, une association ou entreprise mandataire pourra se charger des questions administratives, de l'embauche jusqu'au départ du salarié en passant par sa paie. Elle pourra aussi, en général, suppléer le salarié remplaçant s'il tombe malade à son tour, ou faciliter la recherche d'une solution si vous souhaitez mettre fin au CDD plus tôt que prévu. Par exemple, vous embauchez en CDD une remplaçante pour votre femme de ménage partie en congé parental (voir encadré p. 66), et vous êtes muté à l'autre bout de la France : vous ne pouvez pas mettre fin au CDD sans l'accord de la remplaçante. La situation sera moins délicate si vous êtes passé par une structure mandataire, qui pourra sans doute trouver un autre poste à la remplaçante, et celle-ci acceptera plus volontiers la rupture de son CDD.

Recruter un salarié et l'employer sans intermédiaire.

Le site www.particulieremploi.fr, créé à l'initiative de la Fepem (fédération nationale des particuliers employeurs), met directement en relation employeurs et salariés. Gratuit pour les salariés, il sera, sous peu, payant pour les employeurs (30 € pour 6 mois). Et comme n'importe quel employeur, vous pouvez déposer une annonce à l'Agence nationale pour l'emploi.

Parallèlement à vos démarches pour remplacer votre salarié absent, vous devez veiller à ce que tout se passe dans les règles avec celui-ci. S'il s'absente, il doit bien sûr vous en avertir et justifier son absence. Faute de motif légitime (décès d'un proche, mariage, maladie...), il doit vous demander au préalable l'autorisation de prendre un congé sans solde. S'il est malade, il doit vous adresser sous 48 heures un certificat médical précisant la durée de son arrêt de travail. Pendant cet arrêt, le contrat de travail est suspendu : le salarié n'est plus tenu de travailler, ni vous de le rémunérer. Vous pouvez donc, pendant son absence, prendre un remplaçant sans supporter deux rémunérations cumulées. Néanmoins, l'absence de votre salarié peut devenir problématique (voir p. 67). La loi vous autorise alors à le licencier, si vous pouvez établir que cette situation provoque pour vous des difficultés sérieuses. Par exemple, si deux parents qui travaillent doivent remplacer la nounou de leurs enfants, ou si un couple âgé ne pouvant pas entretenir seul son logement doit se séparer de sa femme de ménage. Un autre cas de figure peut se présenter si vous doutez que votre salarié, après une intervention chirurgicale ou une maladie grave, puisse reprendre son emploi. Vous devez alors le faire examiner par un médecin du travail, qui seul peut constater une éventuelle inaptitude physique à l'emploi occupé, ce qui est aussi un motif légitime de licenciement. Faire constater cette inaptitude est indispensable, même si le salarié est classé en invalidité par le médecin-conseil de la Sécurité sociale et s'il bénéficie à ce titre d'une pension d'invalidité. Cette démarche vous oblige cependant à adhérer à un centre interprofessionnel de médecine du travail, à moins que vous ne l'ayez déjà fait (ce n'est obligatoire, pour un particulier, que s'il emploie un salarié à plein temps). Son coût est d'environ 80 €, ce qui est minime comparé à ce que pourrait vous coûter le recours d'un salarié s'estimant abusivement congédié.

Frédérique Schmidiger


Mots-clés :

EMPLOI FAMILIAL , EMPLOYE DE MAISON , EMPLOYEUR , GARDE D'ENFANT , INAPTITUDE A L'EMPLOI , INTERIM , LICENCIEMENT




Outils pratiques :
Papiers à conserver
Réduisez vos impôts
Un professionnel vous accompagne dans vos démarches pour défiscaliser, valoriser votre patrimoine et faire les meilleurs choix de placements

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière Choix patrimoniaux

Forum bannière

Bannière e-Particulier