Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Vie professionnelle > Droit du travail > Le gouvernement prolonge le dispositif d'aide pour les emplois-jeunes

Le gouvernement prolonge le dispositif d'aide pour les emplois-jeunes

Le gouvernement prolonge le dispositif d'aide pour les emplois-jeunes
Juillet-août 2001
Le Particulier n° 945, article complet.
Le programme d'aide aux emplois- jeunes, lancé fin 1997 pour une durée de 5 ans a permis jusqu'à présent à 312 000 jeunes adultes de 18 à 25 ans d'être embauchés (le cap des 350 000 devrait être franchi au 3e trimestre 2001). Il va s'inscrire durablement dans la vie des Français. C'est ce qu'a indiqué début juin le gouvernement, lors de la présentation de son plan sur l'avenir des nouveaux services et des emplois- jeunes (voir le n° 942 du Particulier, p. 6).

Des aides complémentaires pour les employeurs.

Les services créés par des associations ou des collectivités territoriales ayant fait la démonstration de leur utilité sociale devraient pouvoir continuer à bénéficier d'aides. Ainsi pour les emplois créés par des associations, qui représentent à eux seuls 48 % des embauches réalisées (fin 2000), une prime supplémentaire de 100 000 F, allouée de façon dégressive sur 3 ans, sera octroyée aux activités qui n'ont pas atteint un équilibre financier. Toujours dans le même esprit, un concours financier durable d'un montant de 70 000 F par an et par emploi en moyenne sera versé, sur décision du préfet, pour les activités qui prolongent une mission de service public (médiateurs sociaux, par exemple). Pour les emplois créés par les collectivités locales et non encore pérennes, une aide annuelle de 50 000 F en moyenne sera octroyée sur 3 ans aux communes dont les ressources sont les plus faibles, mais uniquement pour des postes concernant des services d'intérêt général (aide aux personnes âgées, par exemple).

Les contrats inférieurs à 5 ans seront prolongés.

Les 70 000 postes d'aides-éducateurs de l'Education nationale, seront maintenus 5 ans de plus : ils bénéficieront à d'autres jeunes que ceux actuellement en poste et seront établis sous contrat de droit privé pour 5 ans. A l'Education nationale comme dans la police, les contrats qui ont été signés pour de plus courtes périodes vont être prolongés de façon à ce que leur durée totale effective atteigne 5 ans. Pour que les jeunes puissent par ailleurs assurer leur avenir sur le marché du travail, diverses mesures ont été prises. Dans le cadre de la nouvelle loi de modernisation sociale (à paraître au Journal officiel), la validation de leur expérience professionnelle sera reconnue. Enfin, l'accès à la fonction publique leur sera facilité par la création d'un concours de "troisième voie". Sur les 5 années qui viennent, ces différentes mesures représentent un effort budgétaire supplémentaire de 11 milliards de francs ; elles devraient être intégrées dans les lois de finances des années à venir.

Mots-clés :

AIDE A L'EMPLOI , EMPLOI , EMPLOI-JEUNE , JEUNE




Outils pratiques :
Préparer votre retraite
Faites appel à un expert pour anticiper et compléter vos futurs revenus

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière Choix patrimoniaux

Forum bannière

Bannière e-Particulier