Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Vie pratique > Pas d'usines dangereuses pour traiter le lisier

Pas d'usines dangereuses pour traiter le lisier

Décembre 2002
Le Particulier n° 960, article complet.
Le 25 septembre dernier, le préfet du Finistère a refusé à un groupement d'éleveurs de porcs l'autorisation d'exploiter une usine de traitement de lisier. Cette usine comptait utiliser un nouveau procédé consistant à transformer le lisier en engrais commercialisable, en le mélangeant à de l'acide sulfurique et à de l'ammoniac. Pour faire fonctionner cette usine, il aurait fallu faire passer ces substances, extrêmement dangereuses, par des routes inadaptées aux transports à haut risque. De plus, l'usine elle-même aurait due être classée comme établissement dangereux. Ce sont ces arguments qui ont motivé le refus préfectoral. Actuellement, 80 % des lisiers bretons sont traités par un autre procédé qui consiste à laisser des bactéries transformer l'azote ammoniacal en azote gazeux qui s'évapore dans l'atmosphère. Ce procédé a l'avantage d'éliminer 60 à 70 % de l'azote, mais produit d'autres polluants et gaz à effet de serre, comme l'ammoniac et le protoxyde d'azote. Il crée par ailleurs des résidus de traitement chargés de métaux lourds.

Mots-clés :

AGRICULTURE , DECHET




Outils pratiques :
Bien choisir votre assurance vie
Un expert vous accompagne pour optimiser votre fiscalité, anticiper la transmission de votre patrimoine et préparer votre retraite

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière Choix patrimoniaux

Forum bannière

 

Bannière e-Particulier