Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Vie pratique > Consommation > Décryptage : les foires aux vins jouent gros sur les bordeaux 2005

Décryptage : les foires aux vins jouent gros sur les bordeaux 2005

Décryptage : les foires aux vins jouent gros sur les bordeaux 2005
Septembre 2007
Le Particulier pratique n° 327, article complet.
Auteur : SARGIS (Marise)

Le millésime 2005, partout exceptionnel, a carrément valeur spéculative à Bordeaux. La flambée des prix des grands crus a réduit le nombre de bouteilles dans les enseignes. Et Internet entre en lice.

Les grandes surfaces écoulent à longueur d'année de petits vins (80 % des bouteilles coûtent moins de 4 €), surtout des rosés et des bag in box (voir LPP n° 291), vendus à une clientèle largement féminine (70 %). Tout change à la rentrée de septembre, où les linéaires se garnissent de belles étiquettes (prix moyen à 7 €) destinées à une clientèle masculine plus avertie qui recherche, d'abord et avant tout, des bordeaux. Cette année, les foires aux vins présentent le millésime 2005, annoncé à sa sortie comme fabuleux. Si fabuleux que les bouteilles se sont arrachées lors des ventes en primeurs, et que les prix ont diablement grimpé (hausse de 300 % pour le château-Lafite-Rothschild, passé de 150 à 450 € hors taxes, que l'on ne trouvera dans aucun hyper 

). Chaque enseigne a dû faire des choix. Si bien que le millésime n'est pas disponible partout...

Monoprix propose seulement des millésimes plus anciens prêts à boire, et des sélections ciblées dans d'autres vignobles sur des noms porteurs : Marionnet (Loire), Marcel Guigal (Rhône), Georges Dubœuf (Beaujolais)... De même, pas de grands bordeaux 2005 pour ChateauOnline, qui se rattrape sur d'excellents choix couvrant tous les vignobles, y compris l'étranger. Les adeptes des grands crus bordelais se dirigeront en priorité vers Auchan et Leclerc, dont l'offre comprend une large majorité de 2005 et le plus de crus classés. Signalons l'initiative d'Auchan sur son site (www.auchan.fr), qui permet de commander en ligne, avec livraison et paiement en magasin. Par crainte des spéculateurs, l'offre de grands crus a été rationnée à une caisse par famille. Carrefour, de son côté, conserve ses classiques (château-chasse-spleen). Retenez, enfin, que les prix sont assez lissés d'une enseigne à l'autre. Toutes serrent leurs marges, comme l'illustrent les écarts très réduits pour un même château-chasse-spleen 2005 : 18,95 € à Carrefour, 19,55 € à Auchan et 19,97 € à Intermarché.

Marise Sargis


Mots-clés :

ALIMENTATION , FOIRE , GRANDE SURFACE , INTERNET , VIN




Outils pratiques :

Vous aimerez aussi
Préparer votre retraite
Faites appel à un expert pour anticiper et compléter vos futurs revenus

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière Choix patrimoniaux

Forum bannière

 

Bannière e-Particulier