Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Vie pratique > Téléphone-Internet > Téléphonez moins cher en passant par Internet

Téléphonez moins cher en passant par Internet

Téléphonez moins cher en passant par Internet
Décembre 2005
Le Particulier n° 995, article complet.
Auteur : DESHAYES (Sylvain)

Téléphoner gratuitement ou à moindre coût vers le monde entier est à la portée de tous, à condition de disposer d'un abonnement d'accès haut débit à Internet. Voici nos explications sur les différentes solutions possibles et leur coût.

Modem, logiciel, ou boîtier spécifique permettent d'allier téléphone et Internet

Le principe de la téléphonie sur Internet est simple : au lieu de passer par le réseau téléphonique, vous utilisez votre connexion à Internet. En théorie, n'importe quelle connexion, même à bas débit, convient. En pratique, pour un confort d'écoute correct, une liaison à haut débit, par ADSL ou par le câble, est nécessaire. Depuis un an environ, des logiciels gratuits sont apparus, qui permettent à deux personnes disposant chacune d'un ordinateur et d'un accès à Internet de converser entre elles gratuitement (hors coût de leur abonnement Internet), où qu'elles se trouvent dans le monde, et sans limite de durée. Certains de ces logiciels ont été perfectionnés pour permettre d'appeler aussi un poste téléphonique fixe ou mobile, en France ou à l'étranger, cette fois en payant. Enfin, des boîtiers spécifiques ont fait leur apparition, permettant de téléphoner ainsi sans ordinateur.

Les abonnements ADSL Internet téléphonie incluse.

Depuis début 2004, des fournisseurs d'accès à Internet (FAI) offrent la possibilité de téléphoner par Internet (voir le n° 982 du Particulier) au moyen de modems ADSL multifonctions (Freebox, Livebox, Neufbox et autres AOLbox). Ils fonctionnent sur toutes les lignes téléphoniques techniquement éligibles à l'ADSL (plus de 80 % des lignes), et, depuis peu, sur certains accès par câble. L'abonnement, le plus souvent autour de 30 € par mois (voir tableau page 79), inclut alors l'accès à Internet haut débit, la téléphonie, voire l'accès à des chaînes de télévision (voir le n° 994 du Particulier, p. 74). Pour téléphoner, il suffit de connecter un poste téléphonique au modem. Les appels illimités vers les postes fixes en France métropolitaine sont inclus dans l'abonnement, de même que l'attribution d'un numéro de téléphone, distinct de celui de France Télécom. Il peut s'agir d'un numéro dit "géographique" (commençant par 01, 02, 03, 04 ou 05), ou d'un numéro "non géographique", commençant par 087. L'avantage de ces derniers est que vos correspondants vous appellent au prix d'un appel local, où qu'ils se trouvent en France métropolitaine. En revanche, ces numéros peuvent être pénalisants si vous-même en appelez un de votre ligne ADSL (voir p. 79). Enfin, ces formules permettent d'économiser l'abonnement à France Télécom (13,99 € par mois actuellement, mais probablement 15 € en 2006), en demandant à votre FAI d'opérer le "dégroupage total" de votre ligne. Votre contrat avec France Télécom pourra alors être résilié et vous n'aurez plus que votre FAI comme seul interlocuteur pour Internet et le téléphone. Toutefois, cela n'est possible que dans certaines zones, qui varient en fonction du FAI.

Des logiciels pour communiquer d'ordinateur à ordinateur.

Ces logiciels sont téléchargeables gratuitement sur Internet (voir encadré "contacts"). Le plus connu est Skype. Mais d'autres, comme MSN Messenger et Yahoo Messenger, surtout connus et utilisés pour converser par écrit, incluent aussi une fonction de communication vocale. Rien n'interdit d'ailleurs d'installer plusieurs de ces logiciels et d'employer l'un ou l'autre selon celui qu'utilise votre correspondant ; car vous et lui devez être équipé du même logiciel. Pour téléphoner, votre ordinateur doit être en outre muni d'un micro et d'enceintes, ou d'un casque-micro (à partir de 10 €).

Concrètement, avec Skype, par exemple, après vous être inscrit sur son site, vous accédez à la liste des utilisateurs. Vous demandez à ceux avec lesquels vous voulez correspondre de vous accepter dans leur liste de contacts. Vous-même, à partir des demandes que vous recevez, constituez la liste des contacts qui pourront vous appeler. Dès que vous lancerez le logiciel, il vous indiquera pour chaque contact s'il est en ligne, occupé, déconnecté, absent... Si un contact est indisponible, vous pouvez lui laisser un message. L'avantage de ces logiciels est de communiquer sans frais et sans limite de distance ou de durée. Ils constituent donc une alternative au téléphone, idéale pour appeler des personnes résidant à l'étranger.

Appeler vers un téléphone fixe ou mobile est possible, mais payant.

Certains logiciels permettent de passer des appels – payants – vers un poste téléphonique fixe ou mobile partout dans le monde. Avec Skype, vous achetez un crédit de communications, payable en ligne par carte bancaire. Wengophone, Onevox ou Annasoft ne pratiquent le prépayé que pour les appels vers l'étranger et les mobiles, et vous devez aussi souscrire un abonnement (de 7 € à 11,85 €/mois) incluant les appels illimités vers les postes fixes en France métropolitaine. Vous pouvez aussi vous faire attribuer un numéro de téléphone afin d'être appelé sur votre ordinateur depuis un poste téléphonique. Inclus dans les abonnements Wengophone et Annasoft, ce service est payant pour Skype (30 €/an ou 15 €/trimestre) et Onevox (2,40 €/mois).

Des boîtiers à la place de l'ordinateur.

Les éditeurs de logiciels proposent une variante de leurs offres sous forme d'un boîtier spécifique qui permet de téléphoner même si votre ordinateur est éteint. Toutefois, un ordinateur reste nécessaire pour la mise en service et le paramétrage (sauf pour l'Annabox). Il faut en outre, d'une part, disposer d'un accès Internet par câble ou ADSL, et d'autre part, souscrire un abonnement identique à celui des versions logicielles sur ordinateur (de 7 € à 11,85 €/mois). Il comprend les communications vers les postes fixes en France et entre les boîtiers de marque identique (Annabox, Onevox ou Wenbox), ainsi que l'attribution d'un numéro d'appel. Le boîtier se branche sur le modem, et est raccordé à un combiné téléphonique, ce qui libère du casque-micro. De plus, le boîtier fonctionne avec n'importe quel modem haut débit : par exemple, si vous déménagez et/ou changez de FAI, le boîtier fonctionnera (votre numéro d'appel restera également opérationnel) ; si, en déplacement, vous emportez votre boîtier et que vous avez accès à un modem haut débit, vous pouvez l'utiliser pour vos appels.

Soyez attentif aux coûts cachés.

En fait, la téléphonie "gratuite" ne l'est pas totalement. Il faut en effet compter au minimum l'abonne-ment à France Télécom (sauf en dégroupage total), et celui à un FAI. Plus, éventuellement, l'abonnement auprès de l'éditeur de l'un des logiciels de téléphonie, avec ou sans boîtier. À cela s'ajoutent les communications vers l'étranger et les mobiles, toujours payantes. De surcroît, avec les logiciels et les boîtiers, vous devez payer ces appels d'avance, et non pas a posteriori, sur facture, comme avec un FAI ou France Télécom. Surtout, les crédits de communications ont une durée de validité limitée : 9 mois avec Skype (chaque appel fait courir un nouveau délai) ; et de 3 mois à compter de la date d'achat avec Wengo, chez qui les crédits non consommés sont perdus. Quant aux communications locales et nationales, celles vers des numéros débutant par 01, 02, 03 ,04 et 05 sont toujours incluses dans le forfait d'appels illimités. Mais pas celles vers les numéros en 08, notamment ceux en 087 utilisés en téléphonie sur Internet. Club Internet, Alice, AOL, Wengo ou Free, par exemple, incluent les 087 dans leurs forfaits, mais pas Onevox ni Noos. Ils les facturent à part, sauf ceux vers leurs propres abonnés. Chaque opérateur agit au cas par cas et fait évoluer sa tarification en fonction des accords qu'il signe avec ses concurrents.

Soyez également attentif aux tarifs des communications payantes, et pas seulement au prix à la minute. Par exemple, certains opérateurs facturent un "coût de mise en relation" pour chaque communication établie (voir tableaux ci-dessous et p. 79). Ce qui brouille les comparaisons. Ainsi, vers les mobiles Orange ou SFR, Neuf Telecom facture 0,03 €/mn en heures creuses ; Skype, 0,16 €. Mais Neuf Telecom facture aussi 0,22 € de coût de mise en relation, ce qui met un appel d'une minute à 0,25 €, contre 0,164 € chez Skype, qui n'en facture pas. Au-delà, Neuf Telecom devient moins cher : 0,28 € pour 2 minutes, contre 0,33 € avec Skype. En téléphonie classique, le même appel coûte 0,34 € avec France Télécom (0,079 €/mn + 0,179 € de mise en relation). Mais pour 5 minutes de conversation, vous paierez 0,82 € avec Skype, 0,58 € avec France Télécom et 0,37 € avec Neuf Telecom. D'une façon générale, aucun opérateur n'est systématiquement le moins cher.

Par ailleurs, méfiez-vous des tarifs publicitaires alléchants : en octobre, Club-Internet annonçait 9,90 € /mois pour un abonnement Internet + téléphone, mais ce tarif ne vaut que pour les 3 premiers mois d'abonnement et passe ensuite à 24,90 € en zone dégroupée. Le Bureau de vérification de la publicité (BVP) s'est d'ailleurs ému du caractère parfois déloyal de ces offres.

Les limites du téléphone sur Internet.

Avec un boîtier, les numéros d'urgence (15, 17 et 18) ne peuvent pas toujours être appelés, ce qui oblige à conserver une ligne téléphonique traditionnelle (ou un téléphone portable). En revanche, ces appels restent possibles avec un modem multifonction, y compris si vous avez opté pour le dégroupage total, et n'avez donc plus de ligne France Télécom. Toutefois, le dégroupage total implique aussi des contraintes. D'abord, il fait dépendre l'accès à Internet, au téléphone et, parfois, à la télévision, d'un seul et même opérateur. De plus, même si vous avez plusieurs prises de téléphone chez vous, seule celle connectée au modem permettra au téléphone de fonctionner (il peut s'agir d'un poste sans fil, avec plusieurs combinés). Ensuite, en téléphonie par Internet, le bon fonctionnement de services comme le Minitel, le fax ou la télésurveillance n'est pas garanti (certains opérateurs, comme Neuf Télécom, le stipulent d'ailleurs dans leurs conditions générales d'abonnement). Enfin, que vos communications passent par un boîtier ou par un modem multifonction, la qualité des communications n'égale pas celle du téléphone classique. Le son de la voix peut être métallique, teinté d'un léger écho, parfois en décalage entre vous et votre correspondant. Toutefois, le confort des conversations reste, sauf exceptions, satisfaisant. En revanche, leur confidentialité a été mise en question par le ministère de la Recherche et de l'Enseignement supérieur. Il recommande aux établissements publics qui font de la recherche de ne pas utiliser Skype jusqu'à nouvel ordre, par souci de "sauvegarde du patrimoine scientifique". L'éditeur de Skype affirme néanmoins que son système de cryptage sécurise totalement les échanges de données.

Privilégiez les logiciels et les solutions Internet + téléphonie.

Pour vos appels en France vers tous les postes fixes, les solutions Internet téléphone compris sont aujourd'hui assez attractives si vous disposez d'un accès haut débit à Internet (pour les formules de téléphonie illimitée sans Internet, voir le n° 986 du Particulier). En effet, l'abonnement le plus économique à Internet seul revient aujourd'hui à 18 €/mois (location du modem comprise), et il faut généralement compter au minimum 30 € pour avoir aussi la téléphonie. Par conséquent, un tel abonnement n'est intéressant que si votre consommation en appels locaux et nationaux est supérieure à 12 € par mois.

Quant à la solution du boîtier spécifique, elle coûte 18 € minimum pour l'abonnement à Internet, plus l'abonnement pour le boîtier (7 € ou 9,90 € supplémentaires chez Wenbox ou Onevox), soit de 25 € à 27,90 € en tout. De plus, pour les appels hors forfaits (vers les mobiles et l'international), les tarifs ne sont pas plus avantageux que ceux des FAI ou des opérateurs de téléphonie classique. Enfin, la solution du boîtier ne permet pas d'économiser l'abonnement France Télécom via le dégroupage total, qui n'est proposé que par des FAI. Bref, le boîtier n'a guère d'intérêt, sauf si vous avez un accès Internet haut débit sans possibilité de téléphonie (par exemple parce que votre modem ne le permet pas) que vous souhaitez conserver par ailleurs. Enfin, pour discuter gratuitement sans limite de temps avec sa famille et ses amis, a fortiori s'ils sont à l'étranger, les logiciels de téléphonie sont irremplaçables.

Sylvain Deshayes


Mots-clés :

ADSL , INTERNET , TELEPHONE




Outils pratiques :
Papiers à conserver

Vous aimerez aussi
Réduisez vos impôts
Un professionnel vous accompagne dans vos démarches pour défiscaliser, valoriser votre patrimoine et faire les meilleurs choix de placements

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière Choix patrimoniaux

Forum bannière

 

Bannière e-Particulier