Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Vie pratique > Consommation > Test comparatif : 7 machines Nespresso

Test comparatif : 7 machines Nespresso

Test comparatif : 7 machines Nespresso
Janvier 2007
Le Particulier pratique n° 320, article complet.
Auteur : BIRON (Véronique)

7 machines Nespresso manuelles ou automatiques, de 150 à 350 €. Testées avec les fameuses capsules pour évaluer leur capacité à produire vite et bien un expresso de qualité.

Dans le domaine des cafetières expresso, le système Nespresso est devenu presque un incontournable. Alors, quand on est résolu à entrer dans le réseau des délicieuses petites capsules, mieux vaut savoir quelle ­machine choisir. On en trouve sous quatre marques, à des prix très différents. En ­réalité, tous les appareils sont fabriqués pour Nestlé et son procédé Nespresso dans la même usine de Suisse. Ces cafetières ont beaucoup de caractéristiques techniques en commun, notamment la puissance, la pression (19 bars), les mécanismes de chauffe, de régulation de ­la température de l'eau,­­ ­d'extraction du café, mais elles diffèrent par la pluralité de leurs fonctions, du modèle le plus simple au plus ­sophistiqué. Sachez, enfin, que les machines Nespresso ne fonctionnent qu'avec les cap­sules vendues dans les boutiques de la marque et sur Internet. On peut aussi les commander par téléphone (0800.55.52.53), par fax (0800.55.52.50) ou par courrier ­­(7, rue de la Paix, 75102 Paris Cedex 02). Et ne perdez pas de vue leur prix : 0,31, 0,33 ou 0,35 € pièce

Pour vous aider dans votre choix, nous leur consacrons ce mois-ci notre test.

Certaines sont automatiques, d'autres non. Si vous optez pour une version manuel­le (les deux modèles jumeaux Essenza de Krups et M 100 de Magimix), il faudra, pour chaque tasse, surveiller l'extraction du café et en stopper vous-même l'écoulement. Sur les modèles automati­ques, il suffit de ­sélectionner le type de café voulu – petite tasse pour un expresso normal, grande pour un lungo (allongé) –, et la cafetière s'arrête toute seule. Cet automatisme se révèle très utile quand on enchaîne les services, car on peut laisser le café couler tout en préparant une nouvelle tasse, mais il augmente toujours le prix de l'appareil. Ces machines sont généralement préréglées en usine pour servir un expresso de 4 cl (5 cl sur la M 300 de Magimix) et un lungo de 10 cl, mais rien ne vous empêche de personnaliser ces réglages.

Les dimensions diffèrent sensiblement d'un modèle à l'autre. Les plus petits (les deux appareils manuels) réussissent toujours à se caser, même dans une cuisine exiguë. Les Krups Concept ou Magimix M 200 ­(également jumeaux) ayant des formes ­arrondies assez profondes et pas très larges, on leur trouve une place sur le plan de travail sans trop de difficulté. Derniers modèles en date, les ­fameux Cube, presque identiques eux aussi, tout comme le M 300 de Magimix (un des plus anciens celui-là), sont nettement plus encombrants (mais d'un volume demeurant dans la moyenne des machines ­expresso classiques). Quant au poids, il est proportionnel à la taille ; par exemple, la M 300 de Magimix pèse 3 kg de plus que les petites manuelles. Peu importe, on les déplace rarement. Plus ­intéressant, toutes, même les plus légères, sont parfaitement stables.

Une plaque chauffe-tasse existe sur la Krups Titane de la gamme Cube et sur la M 300 de Magimix. Sur la Krups, elle chauffe (très bien) les deux espaces “range-tasse” situés de chaque côté. Pour la M 300, elle se trouve sur le dessus de la ­machine. D'autre part, ce dernier modèle est doté d'un écran LCD qui affiche le ­déroulement des programmes – “attendre”, “prêt”, “petite tasse”, “grande tasse”, ­“attendre ­vapeur”, “vapeur prête”, “trop chaud”... – et qui signale quand il faut remplir le réservoir d'eau, nettoyer ou ­détartrer l'appareil (en fonction de la ­dureté de l'eau, donnée que l'on peut entrer, d'ailleurs). Cette machine étant programmable, il est possible de ­déterminer, par exemple, les plages horaires pendant lesquelles elle reste en veille ou de la prévoir prête à l'emploi pour le ­réveil... une application superflue puisque, comme toutes les cafetières Nespresso, celle-ci chauffe en moins d'une minute.

Les avertissements de mauvais fonctionnement ou d'entretien sont plus succincts sur les autres machines : un, deux ou trois bips sur la Concept Automatic de Krups et la M 200 de Magimix, des voyants qui clignotent sur les autres. Et encore, ils ne concernent pas toutes les opérations. Bien sûr, c'est moins pratique

Par Véronique Biron


Mots-clés :

CAFETIERE , EQUIPEMENT DOMESTIQUE




Outils pratiques :

Vous aimerez aussi
Préparer votre retraite
Faites appel à un expert pour anticiper et compléter vos futurs revenus

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière Choix patrimoniaux

Forum bannière

 

Bannière e-Particulier