Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Immobilier > Achat-Vente > Languedoc • Roussillon • Ariège

Languedoc • Roussillon • Ariège

Janvier 2005
Le Particulier n° 984, article complet.

Liaisons aériennes avec Londres, nouvelles dessertes autoroutières et douceur du climat entretiennent la demande. Même les maisons de village, sans jardin, connaissent la surenchère.

Dénicher des petits prix devient de plus en plus difficile De la vallée du Rhône à la frontière espagnole, en passant par les Cévennes et le canal du Midi, les petits prix sont rares. Les bords de mer, très convoités, affichent des tarifs élevés, surtout pour les petites surfaces, très demandées : 100 000 € pour un 35 m2, en front de mer, à Canet-Plage (66) ou 150 000 € pour un 38 m2 en bon état, dans une importante résidence de la Grande-Motte (34). Ceux que l'habitat collectif rebute peuvent prospecter dans l'arrière-pays, mais inutile de rêver : pour peu qu'elle soit facilement accessible par la route, la moindre petite maison de village, sans jardin et souvent sans garage, coûte 100 000 € souligne Jean Piperno, de l'agence Cépage Immobilier à Rivesaltes (66). À l'intérieur des terres, "dans le secteur des monts de Lacaune, pour 150 000 €, vous pouvez acquérir une maison de village, de 60 à 80 m2, avec un jardin non attenant", renchérit Flavie Rouanet, notaire à Castres (81). Certains coins perdus méritent le détour : dans l'Ariège, entre Tarascon-sur-Ariège et le Lavelanet, une maison de village, sans jardin et sans nuisance particulière, où tout est à faire, y compris la toiture, vient de se vendre 16 000 €, "car, pour une fois, le propriétaire n'a pas été trop gourmand", reconnaît l'agent immobilier chargé de la vente. Aux confins des Cévennes et des Causses, malgré le regain d'intérêt pour ce secteur, on peut encore, indique Jean-Paul Pottier, notaire à Florac (48), dénicher pour 100 000 € et plus, un mas à réhabiliter. En revanche, dans les Corbières, ou tout au long de l'A 61, la clientèle anglaise qui bénéficie d'une liaison aérienne à bas prix Londres-Carcassonne, est friande de biens de caractère, et le moindre mas est en vente à 250 000 €. Récemment, une bergerie rénovée de 160 m2 sur un terrain de 2 500 m2, est partie à 430 000 €. Dans l'Aveyron, la liaison aérienne Rodez-Londres et la récente ouverture du viaduc de Millau sur l'autoroute A75 entretiennent la hausse. Vincent Laville, chargé de communication à la chambre des notaires de Rodez, l'évalue à 15 % en moyenne en un an : aujourd'hui, une maison en pierre, en bon état, avec du terrain, dans un joli village se négocie au moins 200 000 €. Dans l'arrière-pays de Montpellier enfin, vers Lodève, Ganges ou Saint-Martin- de-Londres, secteurs parmi les moins chers, les maisons de caractère sont affichées à 300 000 € et plus, mais peinent à trouver preneur, selon Jean-François Granier, président de la Fnaim de l'Hérault. Aussi, souligne-t-il, "il y a du choix".


Mots-clés :

NO INDEX




Outils pratiques :

Bannière Choix patrimoniaux

Réduisez vos impôts
Un professionnel vous accompagne dans vos démarches pour défiscaliser, valoriser votre patrimoine et faire les meilleurs choix de placements

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière e-Particulier