Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Immobilier > Travaux > Isoler les murs : le plus délicat

Isoler les murs : le plus délicat

Juillet-Août 2008
Le Particulier n° 1027, article complet.
Auteur : COULAUD (Nathalie)

Responsables d'environ 25 % des déperditions globales, les murs peuvent faire l'objet d'une isolation par l'intérieur ou par l'extérieur. Les techniques d'isolation ont beaucoup évolué, mais restent encore assez coûteuses.

Les différentes méthodes

Isolation des murs par l'intérieur

Si la construction est récente, avec des murs en matériaux respirants (béton cellulaire, briques alvéolées...), au travers desquels la vapeur d'eau transite de l'intérieur vers l'extérieur sans provoquer de détérioration, l'isolant peut être appliqué directement contre le mur. Il est complété, vers l'intérieur, d'un parement en plâtre ou autre. En présence de matériaux non respirants (béton, briques pleines), il faut ménager une lame d'air entre le mur et l'isolant, complété par un parement. L'isolant peut être constitué de panneaux (plastique expansé, laines minérales ou autres), ou de matériaux en vrac, insufflé dans des caissons.

Pour les murs anciens, généralement en pierre, la solution la plus satisfaisante consiste à poser un matériau isolant mince tel que des panneaux de laine minérale, ensuite habillés, ou encore des enduits épais (environ 5 cm). L'isolant ne doit être appliqué directement contre le mur que si celui-ci est exempt d'humidité. Sinon, il faut ménager une lame d'air, l'isolant étant alors posé sur des tasseaux.

Avantage : les travaux peuvent être réalisés pièce par pièce et en n'importe quelle saison. L'aspect extérieur de la maison n'est pas modifié.

Inconvénient : durant toute la durée des travaux, la pièce est inutilisable ; toute la décoration intérieure et une partie de l'installation électrique sont à refaire ; l'isolant empiète sur la surface habitable, la réduisant de 4 à 5 %.

Isolation des murs par l'extérieur

La méthode la plus utilisée consiste à projeter un enduit isolant épais (pas moins de 10 cm) qui sera ensuite crépi. Ou bien, des panneaux de matériau isolant sont collés ou vissés sur le mur, protégés par une toile en fibre de verre, puis couverts d'un enduit de finition.

Avantage : solution plus efficace que l'isolation par l'intérieur, car elle évite les ponts thermiques (discontinuités de l'isolation) et permet de mieux utiliser l'inertie thermique des murs ; évite les travaux à l'intérieur de la maison.

Inconvénient : possible seulement si les règles locales d'urbanisme l'autorisent (puisque l'aspect extérieur de la maison est modifié) ; impose un échafaudage et divers travaux annexes (reprise des embrasures de portes et de fenêtres, pose de nouveaux volets...) ; peut se révéler impossible, pour des raisons architecturales ou pratiques (façades trop complexes, maison en limite de parcelle ou en mitoyenneté).

Les points clés d'une isolation réussie

Règle de base : éviter tout risque de détérioration des murs. Cette contrainte est bien évidemment prioritaire dans le choix d'un procédé d'isolation intérieure ou extérieure, ce qui suppose, avant toute décision, de prendre l'avis d'un professionnel compétent dans ce domaine.

Pour bien choisir votre système d'isolation extérieure, tenez compte du classement « reVETIR », établi par le Centre scientifique et technique du bâtiment (CSTB) portant sur 7 critères : r (facilité à réparer ou remplacer), e (fréquence d'entretien), V (résistance aux effets du vent), E (étanchéité à l'eau), T (tenue aux chocs), I (comportement au feu), R (résistance thermique).

Lorsque la maison est construite sur terre-plein, les déperditions thermiques par le sol du rez-de-chaussée sont faibles. En revanche, en présence d'une cave ou d'un vide sanitaire, l'isolation des murs peut être complétée par celle du sol, l'isolant étant posé, soit sous le revêtement de sol, notamment à l'occasion d'une réfection complète du sol, soit sous la face inférieure du sol accessible de la cave ou du vide sanitaire (si celui-ci est difficilement accessible, il est parfois possible d'insuffler un matériau isolant).

Mots-clés :

AMELIORATION DE L'HABITAT , CREDIT D'IMPOT , FACADE , FENETRE , ISOLATION THERMIQUE , MAISON INDIVIDUELLE , TOITURE




Outils pratiques :

Bannière Choix patrimoniaux

Réduisez vos impôts
Un professionnel vous accompagne dans vos démarches pour défiscaliser, valoriser votre patrimoine et faire les meilleurs choix de placements

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière e-Particulier