Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Vie professionnelle > Droit du travail > Quels sont les métiers les plus recherchés en 2017 ?

Quels sont les métiers les plus recherchés en 2017 ?

Quels sont les métiers les plus recherchés en 2017 ?
20/04/17 à 15:54 par ALEXANDRE (Stéphanie)
Mis à jour le 21/04/17 à 08:51

En 2017, les projets d’embauches dans les entreprises sont en hausse. Ce sont les services aux particuliers et aux entreprises qui concentrent près des deux tiers des intentions de recrutements. Dans la majorité des cas, il s'agit de contrat durables.

Près de 2 millions de projets de recrutement sont envisagés pour l'année 2017, un chiffre en hausse de plus de 8 % par rapport à 2016, selon la dernière enquête du Pôle emploi et du Credoc. Comme l'an dernier, les professions agricoles (viticulteurs, cueilleurs, ouvriers agricoles...) figurent en tête des métiers qui recrutent le plus de saisonniers, suivis de l'hôtellerie-restauration. Du côté des emplois permanents, on retrouve surtout les aides à domicile et ménagères, les professionnels de l'animation socioculturelle, les serveurs de cafés et de restaurants, les employés de l'hôtellerie, les employés de libre-service et les vendeurs en habillement( voir : Des territoires "zéro chômage de longue durée" seront expérimentés).

Les services aux entreprises proposent également de nombreuses offres pour des postes opérationnels (agents d'entretien de locaux, manutentionnaires) ou de cadres (ingénieurs, cadres du secteur de la recherche et du développement en informatique).

Voici par ordre du nombre de projets d'embauche, le top 15 des métiers les plus recherchés en 2017 :

- viticulteurs, arboriculteurs salariés, cueilleurs ;
- agents d'entretien de locaux (y compris ATSEM) ;
- serveurs de cafés, de restaurants (y.c. commis) ;
- aides, apprentis, employés polyvalents de cuisine ;
- professionnels de l'animation socioculturelle ;
- agriculteurs salariés, ouvriers agricoles ;
- aides à domicile et aides ménagères ;
- aides-soignants (médico-psycho., auxil. puériculture...) ;
- ouvriers non qualifiés de l'emballage et manutentionnaires ;
- artistes (musique, danse, spectacles, y.c. professeurs) ;
- cuisiniers ;
- employés de libre-service ;
- employés de l'hôtellerie ;
- ingénieurs, cadres études & R&D informatique ;
- vendeurs habillement, articles luxe, sport, loisirs, culture.

La hausse des intentions d'embauche s'accompagne d'une progression des anticipations des difficultés de recrutement. Cette année, la pénurie de candidats atteint 37,5% des projets, contre 32,4% en 2016. Les difficultés restent plus importantes dans les petites structures, notamment s'il s'agit de recruter des ouvriers qualifiés, tels que carrossiers, les couvreurs et plombiers-chauffagistes, mais aussi des métiers d'aide et de soins.

Hausse des intentions d'embauche en CDI et CDD

57 % des recrutements envisagées sont des emplois durables, c'est-à-dire en CDI (Contrat à durée indéterminée° et CDD (Contrat à durée déterminée) de plus de six mois.

La part des projets de recrutement en CDI progresse vivement dans les secteurs de la construction (+ 10 points), du commerce et réparation automobile (+ 7,2 points).

Comme en 2016, l'enquête 2017 révèle que les entreprises prêtes à recruter se tournent essentiellement vers le Pôle emploi pour déposer des annonces, notamment pour la gratuité des services (75,7%). Il faut toutefois rappeler que les candidats à l'embauche ont peu de chances de trouver du travail en répondant aux annonces, selon un rapport du Centre d'études de l'emploi (CEE).

Stéphanie Alexandre

Liens externes :
  • Rapport Crédoc France - Pole emploi du 20/04/2017 Besoins en main d'oeuvre 2017 Contenu accessible uniquement aux abonnés

Mots-clés :

EMBAUCHE , EMPLOI , TRAVAIL




Outils pratiques :

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière Choix patrimoniaux

Forum bannière

Bannière e-Particulier