Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Vie pratique > Consommation > Gare aux produits de la vie courante imitant les aliments

Gare aux produits de la vie courante imitant les aliments

Gare aux produits de la vie courante imitant les aliments
10/04/17 à 10:31 par ALEXANDRE (Stéphanie)
Mis à jour le 20/05/17 à 01:31

Fruits, légumes, pâtisseries... De plus de plus de cosmétiques, d'articles de décoration ou de mode adoptent l'apparence de denrées alimentaires. Très séduisants, ces produits "gourmands" peuvent présenter toutefois un risque de confusion pour le consommateur, notamment pour les enfants, selon la DGCCRF qui estime leur taux de conformité à 45 %.

Des bougies en forme de cupcakes, du chocolat pour la peau ou des boucles d'oreilles ressemblant à des pastèques... Grâce à leur visuel à croquer et des parfums qui titillent les narines, les objets "gourmands", c'est-à-dire empruntant aux produits sucrés leurs arômes, leur texture et leur apparence, sont de plus en plus commercialisés. On les retrouve désormais dans les articles de décoration, les produits cosmétiques, les bougies, les bijoux et les accessoires de mode. Face au risque lié à la similitude de certains produits de la vie courante avec les denrées alimentaires, en particulier vis-à-vis des jeunes enfants, a DGCCRF a contrôlé certains produits. Parmi les 55 prélèvements réalisés par l'organisme, près de la moitié se sont avérés non conformes.

Pour l'enquête, près de 400 établissements différents dont des grossistes, des grandes surfaces, mais aussi des commerces de détail comme les magasins d'objets de décoration de la maison, boutiques de gadgets, détaillants en produits cosmétiques et des sites internet on été contrôlés.

45 % des produits non-conformes

Les principales causes de non-conformité concernent les objets de petites dimensions (générant un risque de suffocation chez les jeunes enfants) et l'accessibilité au contenu liquide, en l'absence de fermeture à l'épreuve des enfants (par exemple : un savon liquide contenu dans la reproduction d'une bouteille de soda). Tous les produits dangereux ont été retirés du marché (voir : 5 conseils pour protéger les enfants des accidents domestiques). 

Au total, 16 avertissements ont été adressés aux professionnels en manquement et trois injonctions ont été prises en vue d'assurer le respect des règles relatives aux informations sur le prix et les conditions de vente, le respect de l'obligation générale de sécurité (OGS), ainsi que celui des exigences de la sécurité fonctionnelle (voir : 8 centres antipoison à contacter en cas d'intoxication).

Stéphanie Alexandre


Mots-clés :

ALIMENTATION , COSMETIQUE , PRODUIT DANGEREUX




Outils pratiques :


Vous aimerez aussi

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière Choix patrimoniaux

Forum bannière

 

Bannière e-Particulier