Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Vie pratique > Consommation > 13 % des jouets ont été déclarés non conformes ou dangereux

13 % des jouets ont été déclarés non conformes ou dangereux

13 % des jouets ont été déclarés non conformes ou dangereux
22/12/16 à 08:59 par ALEXANDRE (Stéphanie)
Mis à jour le 20/05/17 à 01:22

Absence de marquage CE, risque d’exposition à des substances dangereuses, niveau sonore trop élevé…La Répression des fraudes a estimé que 13 % des jouets qu'elle avait contrôlés en 2015 étaient non conformes ou dangereux.

Alors que nombre de parents s'apprêtent à offrir des jouets à leurs enfants pour Noël, le bilan de la DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la Répression des fraudes) sur la qualité de ces jeux est inquiétant. Il en ressort qu'en 2015, 13 % des jouets qu'elle avait contrôlés étaient non conformes ou dangereux.

220 000 produits ont été remis en conformité ou détruits

Sur plus de 3 700 établissements français (grande distribution, commerces de détail, marchés de Noël, boutiques de parcs d’attraction et sites de ventes à distance), les agents de la Répression ont prononcé 875 avertissements à l'encontre des professionnels du secteur, 152 injonctions administratives et plus de 66 dossiers contentieux ont été adressés à l'autorité judiciaire. À l’issue des contrôles réalisés par la DGCCRF, 220 000 produits ont été remis en conformité ou détruits.

Parmi les principales causes de dangerosité enregistrées, figurent notamment les petits éléments dans les jouets des moins de 3 ans, l'accessibilité au rembourrage des peluches et les risques chimiques liés à la présence de dangereuses (phtalates, colorants azoïques, formamide...) ou de métaux lourds (plomb, nickel, cuivre, ...).

Davantage d'anomalies chez les petits artisans

Bien maîtrisées par les grands opérateurs (fabricants, importateurs et distributeurs ), "les exigences en matière de sécurité (fabrication, avertissements réglementaires) restent méconnues chez les petits artisans (notamment chez les fabricants de jouets en bois) mais aussi dans les commerces ambulants tels que les marchés de Noël", souligne la DGCCRF. Pour ces derniers, s'ajoute l'absence de traçabilité des jouets mis en vente (factures inexistantes, imprécises, illisibles ou incomplètes).
Du côté des sites de vente en ligne, les portails n'affichent pas toujours de manière complète ou suffisamment précise les avertissements réglementaires destinés à la sécurité des consommateurs concernant certains jouets, selon la Répression des fraudes.

À l'approche de Noël, la vigilance dans l'achat des jouets reste de mise, rappelle la DGCCRF.

Sécurité des jouets DGCCRF 2016

Stéphanie Alexandre

Lire aussi : Liens externes :
  • Dossier de presse de la DGCCRF du 20/12/2016 : bilan du plan annuel de contrôle des jouets en 2015 Contenu accessible uniquement aux abonnés

Mots-clés :

ENFANT , JOUET , PRODUIT DANGEREUX




Outils pratiques :

Réduisez vos impôts
Un professionnel vous accompagne dans vos démarches pour défiscaliser, valoriser votre patrimoine et faire les meilleurs choix de placements

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière Choix patrimoniaux

Forum bannière

 

Bannière e-Particulier