Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Impôts > Outils pratiques > Formalités et démarches > Avantage fiscal, les rachats de trimestres de retraite déductibles des revenus professionnels du secteur privé

Avantage fiscal, les rachats de trimestres de retraite déductibles des revenus professionnels du secteur privé

Il vous manque des trimestres pour liquider votre retraite à taux plein ? Pas de panique, vous pouvez en racheter douze ! En plus d'obtenir une pension de retraite plus élevée, ces rachats sont déductibles de vos salaires, diminuant ainsi l'impôt sur le revenu à payer, voire vous en exonérer.

Que vous soyez salarié, artisan, commerçant, professionnel libéral, vous pouvez racheter, au maximum, 12 trimestres pour liquider votre retraite de base à taux plein et augmenter votre durée d'assurance. Ce qui permet d'accroître le montant de la pension à percevoir, une fois la retraite liquidée.

Le rachat de trimestres concerne également les fonctionnaires mais obéit à des règles spécifiques. 

Le montant à verser pour le rachat d'un trimestre est déterminé selon l'âge du demandeur, son revenu brut annuel et l'option choisie entre le taux de liquidation seul ou le taux et la durée d'assurance.

Rappelons que la pension de retraite de base se calcule selon la formule suivante :

Pension de retraite de base = salaire moyen x taux de liquidation x durée d'assurance cotisée / durée d'assurance à cotiser selon l'âge de départ.

Si vous choisissez d'augmenter uniquement le taux de liquidation de la retraite, les trimestres rachetés atténuent les effets de la décote, voire la suppriment si vous pouvez racheter tous les trimestres manquants. Ce qui vous permet de faire liquider votre retraite à taux plein.

Si vous optez, pour l'augmentation, à la fois, du taux de liquidation et de la durée d'assurance, vous évitez, outre la décote, de subir un coefficient de proratisation trop élevé (voire de ne pas en subir du tout en cas de rachat de tous les trimestres manquants).

Ces rachats volontaires sont déductibles, sans limitation, de vos salaires ou revenus professionnels. 

 

Les trimestres rachetables

Vous pouvez racheter des trimestres si vous n'avez pas encore liquidé votre retraite de base et si vous avez moins de 67 ans. 

Seuls peuvent être rachetés :

  • les trimestres correspondant à des années d'études supérieures sanctionnées par un diplôme ;
  • les trimestres correspondant à des années civiles insuffisamment cotisés, c'est-à-dire celles validées par moins de 4 trimestres. 

Au total, le nombre de trimestres rachetables est limité à 12.

 

Les trimestres rachetés sont intégralement déductibles de vos revenus

Les trimestres rachetés volontairement sont déductibles de vos revenus imposables (salaires ou revenus professionnels) de l'année du rachat, sans limitation de montant.

Si ce montant est supérieur à vos revenus, le déficit généré s'impute alors sur votre revenu global, là encore, sans limitation.

Et si votre revenu global est insuffisant pour absorber totalement le déficit, le surplus est imputable sur votre revenu global des 6 années suivantes. 

Le rachat de trimestres est donc un excellent levier, pour, à la fois, augmenter le montant de la pension de retraite et diminuer significativement le montant de l'impôt sur le revenu à payer, voire même en être exempté.

Renaud Bernard



Mots-clés :

DECLARATION DE REVENUS , DEDUCTION FISCALE , RACHAT DE TRIMESTRES , RETRAITE , SALARIE




Outils pratiques :
Papiers à conserver

Vous aimerez aussi
Bien choisir votre assurance vie
Un expert vous accompagne pour optimiser votre fiscalité, anticiper la transmission de votre patrimoine et préparer votre retraite

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Choix patrimoniaux

Bannière e-Particulier