Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Vie pratique > Santé > L’épilation définitive est un acte médical

L’épilation définitive est un acte médical

Mai 2016
Le Particulier pratique n° 423, article complet.
Auteur : COUNE (Isabelle)

À l’instar de l’épilation au laser, l’épilation à la lumière pulsée doit être pratiquée sous la responsabilité d’un médecin, a décidé le tribunal correctionnel de Paris : le 15 mars, il a condamné plusieurs enseignes de soins esthétiques à des amendes allant jusqu’à 50 000 € pour exercice illégal de la médecine. L’épilation est réglementée par un arrêté de 1962, jamais réformé, qui la fait entrer (excepté à la pince ou à la cire) dans le giron des médecins. La Confédération nationale de l’esthétique parfumerie estime que c’est au législateur de trancher, et non à la justice. Elle rappelle que, dans la même procédure, 4 sociétés ont été relaxées et que le montant des dommages et intérêts octroyés aux médecins esthétiques parties civiles est de 1 € symbolique. Le ministère de la Santé a chargé l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) d’une mission d’expertise sur les appareils à ondes électromagnétiques à visée esthétique (dont les appareils à lumière pulsée). Le rapport est attendu pour le 2e semestre 2016.


Mots-clés :

CHIRURGIE ESTHETIQUE , MEDECIN , SANCTION




Outils pratiques :
Bien choisir votre assurance vie
Un expert vous accompagne pour optimiser votre fiscalité, anticiper la transmission de votre patrimoine et préparer votre retraite

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière Choix patrimoniaux

Forum bannière

 

Bannière e-Particulier