Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Immobilier > Achat-Vente > Comment réussir son déménagement

Comment réussir son déménagement

Comment réussir son déménagement
Mai 2016
Le Particulier n° 1121, article complet.
Auteur : SIMONI (Charlotte)

Déménager est une source de stress pour une famille et la facture peut vite atteindre des sommets. Suivez nos conseils pour trouver un prestataire de qualité et n’oublier aucune démarche.

Pas le temps de profiter de la plage ! À peine leur déménagement de Paris à Bayonne terminé, Pierre et Marie en sont déjà à répertorier les déconvenues : « Non seulement l’entreprise s’est fait voler une de nos bicyclettes en changeant de camion, mais elle a égaré une valise remplie d’affaires de ski et donné le trépied de notre piano à un autre client. » Sans compter le fait que ce jeune couple n’avait même pas établi de déclaration de valeur de son mobilier avant de quitter Paris. Une situation d’autant plus désagréable que l’opération leur a coûté quand même 2 270 € pour un petit deux pièces. Avant de confier ses meubles à un professionnel, il vaut mieux être sélectif : analyser en détail son statut juridique, les services proposés et le prix du devis. Et pour cause, les offres sont pléthoriques. Le marché compte près de 2 000 entreprises en activité (dont 120 créées en 2014). On dénombre environ trois millions de déménagements par an, dont un tiers sont réalisés par des prestataires. Alors, comment organiser sereinement son changement de domicile ? Vers qui se tourner ? Quels sont les pièges à éviter ? Suivez le guide !

1) Trouvez le bon prestataire

Entre les retards, les désistements ou les affaires détériorées, les mauvaises surprises peuvent être nombreuses lors d’un déménagement. Pas étonnant donc que 76 % des Français se disent anxieux de déménager, selon un sondage de TNS Sofres.
Vérifiez les références du déménageur.Assurez-vous d’abord que l’entreprise est bien immatriculée au registre du commerce et des sociétés (RCS) et inscrite au registre des transporteurs routiers de marchandise. Privilégiez celles qui sont affiliées à la Chambre syndicale ou à la Fédération française des déménageurs, ou, mieux, qui disposent d’une certification Afnor NF Service. Gage de sécurité, cette norme impose au professionnel le respect de plusieurs critères : préparation du déménagement (visite à domicile d’un conseiller, déclaration de la valeur du mobilier), exécution (compétence de la main-d’œuvre, bon état du matériel utilisé), engagement contractuel (devis, lettre de voiture), possibilités de recours du client en cas de litige.
Dénichez votre déménageur en passant par un courtier. Entre la liste interminable des sociétés présentes sur Pagesjaunes.fr et les petites annonces des journaux, pas facile de savoir vers qui se tourner ! Pour vous aider, faites jouer le bouche-à-oreille ou adressez-vous à des courtiers sur internet. Moverbay ou iDéménager, parmi les plus sérieux, contrôlent rigoureusement la qualité des déménageurs partenaires dont ils proposent des offres sur leur site. « Nous vérifions leur licence de transport, leur numéro Siret ainsi que leur attestation d’Urssaf tous les 6 mois, et nous les rencontrons en amont », explique Julien Bardet, cofondateur d’iDéménager. Chez ce dernier courtier, la visite technique, qui permet d’évaluer le volume à déménager, se fait par visioconférence au moyen d’un ordinateur portable, d’une tablette ou d’un mobile. Vous n’aurez pas à prendre rendez-vous pour un devis à domicile. Une fois l’évaluation des besoins finalisée, iDéménager vous envoie les 3 à 5 offres les plus intéressantes. Mieux, vous pouvez consulter les avis postés par les clients précédents, en cas de doute.
Attention, il existe des courtiers sans scrupule qui se contentent de recueillir vos coordonnées pour les redistribuer à une liste de déménageurs plus ou moins qualifiés. « Ceux-ci vont ensuite multiplier les appels téléphoniques pour vous faire des propositions commerciales dont les conditions financières ne sont, en général, pas fermes », indique Yannick Collen, président de la Chambre syndicale du déménagement.

2) Affinez vos besoins pour payer le juste prix

Une fois que vous avez sélectionné deux ou trois déménageurs qui vous semblent sérieux, prenez contact avec eux pour qu’ils établissent un devis. Il sera effectué gratuitement après une visite de votre logement par un commercial.
Donnez toutes les précisions utiles au déménageur.De la cave au grenier, en passant par les placards et le garage, il va tout inspecter, afin d’estimer le volume à déménager et de fixer un prix définitif. Outre le cubage des meubles, il doit prendre connaissance des difficultés liées à l’emplacement de départ : problème de stationnement du camion, recours à un monte-charge, exiguïté de l’ascenseur ou de la cage d’escalier… N’oubliez pas de lui préciser quelles seront les conditions sur le lieu d’arrivée. En cas d’omission de votre part, tout sera facturé au prix fort : un monte-charge non prévu peut vous coûter jusqu’à 400 € supplémentaires la demi-journée, un transbordement 150 € et une main-d’œuvre en plus, 120 €.
Soyez souple sur la date du déménagement.À prestation égale, le prix d’un déménagement augmente considérablement en période estivale ou en fin d’année. Comptez jusqu’à 30 % de plus qu’au printemps ou à l’automne. Si vous n’avez pas de contraintes particulières, évitez la période de juin à mi-septembre ainsi que les samedis, et privilégiez les 2e et 3e semaines du mois.
Faites le tri dans vos affaires.Notez que le tarif dépend de la distance à parcourir : un trajet Paris-Chartres sera toujours moins onéreux qu’un Paris-Nice. Logique, puisque les coûts de transports (carburant, péages et main-d’œuvre) sont plus élevés dans le deuxième cas ! Même constat si le volume à déménager est conséquent : un deux pièces de 55 m2 avec 30 m3 de mobilier ne nécessitera pas le même camion qu’une maison de 110 m2 avec 60 m3 de mobilier. Pour payer moins cher, débarrassez-vous de vos affaires inutiles avant le jour J. Vous pouvez aussi faire un « déménagement groupé ». Le déménageur va transporter votre mobilier avec celui d’autres clients dans le même camion. La plateforme internet FretBay met en relation des particuliers avec des transporteurs professionnels qui cherchent ainsi à optimiser leur tournée. Ces derniers peuvent vous proposer des prix très attractifs : jusqu’à 75 % moins cher qu’un déménagement classique !

3) Choisissez la formule adaptée à votre budget

En général, les déménageurs proposent trois niveaux de prix et de services.
Formule économique ou « access ».La société fournit les cartons et les adhésifs et se charge du transport et de la manutention. À vous de tout emballer, de démonter et de remonter vos meubles. Comptez entre 500 et 750 € pour déménager un deux pièces de 40 m2 dans le même département.
Formule standard ou classique.En plus du transport et de la manutention de vos meubles, les déménageurs s’occupent de votre vaisselle et de vos objets fragiles . Vous paierez entre 750 et 1 000 € pour un déménagement de même nature que précédemment.
Formule « major » ou « must ».Les déménageurs se chargent de tout, y compris de la pose de vos vêtements dans les penderies. Seul le décrochage des lustres, des tentures et des tringles reste à votre charge ou est proposé en option. Cette prestation est plus chère : comptez entre 1 000 et 1 500 € pour un deux pièces de 40 m2.
Quelle que soit l’option choisie, ne laissez pas traîner vos objets de valeur le jour du déménagement. Les bijoux, alcools ou liquidités relèvent légalement de votre responsabilité. Si vous les confiez à l’équipe des déménageurs, vous ne serez pas indemnisé en cas de vol ou de perte.

4) Vérifiez minutieusement le devis avant de signer

S’il y a un élément à ne pas négliger, c’est le devis. Il doit comporter les références de l’entreprise, la description détaillée des services proposés, le volume du mobilier, la date du déménagement, les lieux de départ et d’arrivée, la distance, le prix et les modalités de paiement. « En général, l’entreprise demande 30 % à la commande, le solde à la livraison », indique Yannick Collen. Examinez aussi les conditions générales de vente, la déclaration de valeur du mobilier et le coût des options.
Remplissez soigneusement la déclaration de valeur de vos meubles. C’est sur la base de cet imprimé que vous serez indemnisé en cas de vol ou de perte. Toutes les entreprises fixent un plafond d’indemnisation par objet. Une déclaration à part doit être remplie pour ceux qui excèdent cette limite. Si vous avez du mal à déterminer la valeur de vos biens, référez-vous aux prix moyens constatés en magasin ou à votre contrat d’assurance multirisque habitation, en prenant en compte les changements intervenus depuis sa souscription. La valeur des appareils électroménagers et des vêtements diminue de 10 à 20 % par an environ. Une fois ces points vérifiés, retournez le devis signé avec un chèque d’arrhes.

5) Indiquez toutes les réserves nécessaires à la fin du déménagement

Le jour J vous devez signer et remettre au chef d’équipe la lettre de voiture : un document qui reprend toutes les informations relatives au déménagement (devis, déclaration de valeur, fiche d’instruction et d’exécution...) et qui prouve que l’entreprise est autorisée à transporter vos biens.
Examinez l’état du mobilier à la fin du déménagement.Après réception des meubles, inspectez-les soigneusement, en particulier les objets les plus fragiles. Si certains sont détériorés ou manquent à l’appel, indiquez clairement vos réserves dans la déclaration de fin de travail (dans le cadre « observations du client » qui se trouve avec la lettre de voiture). Si vous ne faites aucune remarque, la livraison sera présumée conforme. Comme le document est contradictoire, n’hésitez pas à prendre des photos et à joindre des photocopies de vos factures, preuves supplémentaires de votre bonne foi. « Si vous avez émis des réserves, celles-ci doivent être confirmées par l’envoi d’une lettre recommandée avec accusé de réception dans un délai de 10 jours calendaires », explique Yannick Collen. Vous disposez ensuite d’un an pour aller en justice.
Si vous n’avez pas pu procéder au contrôle à la réception des meubles, précisez-le et donnez-vous la possibilité d’effectuer vos réserves ultérieurement. Sachez toutefois que, dans certaines circonstances, la responsabilité du déménageur ne sera pas engagée : faute du client ou cas de force majeure (vol avec agression, conditions météorologiques imprévisibles...) ou encore vice propre de l’objet transporté (meuble vermoulu, par exemple). Enfin, si vous n’êtes pas satisfait des prestations du déménageur, vous pouvez légitimement vous opposer à la signature du bon de livraison et ne pas payer le solde. Pour régler ce différend, mieux vaut cependant procéder à l’amiable en contactant la Chambre syndicale du déménagement.

6) Effectuez vos changements d’adresse

Parallèlement au transport des meubles, il faudra vous occuper d’une foule de démarches administratives. Pour cela, Souscritoo (souscritoo.com) peut vous faire gagner du temps. Cette start-up propose de se charger gratuitement des changements d’adresse de vos contrats d’assurance, d’énergie et d’internet. Le tout en un seul appel et moins de trente minutes ! Pour votre caisse d’assurance maladie, votre mutuelle, vos caisses d’allocations familiales et de retraite ou le centre des impôts, rendez-vous sur le site service public.fr. Vous pourrez y déclarer votre changement d’adresse à tous ces organismes en une fois. ■


Mots-clés :

DEMARCHE ADMINISTRATIVE , DEMENAGEMENT , PRIX , RESPONSABILITE




Outils pratiques :
Papiers à conserver

Bannière Choix patrimoniaux

Réduisez vos impôts
Un professionnel vous accompagne dans vos démarches pour défiscaliser, valoriser votre patrimoine et faire les meilleurs choix de placements

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière e-Particulier