Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Vie pratique > Téléphone-Internet > Livres et journaux numériques, une offre encore limitée

Livres et journaux numériques, une offre encore limitée

Livres et journaux numériques, une offre encore limitée
Février 2016
Le Particulier Pratique n° 420, article complet.
Auteur : DELFAU (Vincent)

Toute la presse et une immense bibliothèque sur votre smartphone ou votre tablette grâce à un abonnement… Séduisant, non ? Mais si les accros à l’info y trouveront leur compte, les boulimiques de littérature resteront sur leur faim.

ui sera le Spotify ou le Deezer du livre ? Ces 2 services de musique illimitée sur abonnement, qui enregistrent un succès croissant, inspirent plusieurs acteurs sur le terrain de l’édition : youboox.fr, youscribe.com, izneo.com, amazon.fr (avec son abonnement Kindle) ou storyplayr.com (voir notre sélection, p. 64). En échange du paiement d’un abonnement mensuel sans engagement de durée, les utilisateurs peuvent consulter à l’envi des ouvrages piochés dans de larges catalogues, en streaming ou hors connexion. Chez Youboox, 120 000 e-books sont mis à la disposition des abonnés ; 100 000 chez You­Scribe ; 1 million chez Amazon, dont 25 000 en français. Même la SNCF s’intéresse à la lecture dématérialisée sur abonnement. En octobre dernier, elle a lancé son offre e-Livre, permettant à ses usagers (en réalité, tout le monde peut s’abonner ; nul besoin de prendre le train) d’accéder à 100 000 livres électroniques pour 9,90 € par mois et à 5 000 livres gratuitement (des ouvrages tombés dans le domaine public).

Des prix attractifs, mais pas de nouveautés ni de best-sellers

Grâce à un prix abordable et à de vastes catalogues, ces offres de lecture sur abonnement pourraient séduire les plus gros lecteurs, s’il n’y avait 2 écueils majeurs. En premier lieu, seul l’abonnement Kindle d’Amazon permet de lire les ouvrages sur une liseuse électronique. Chez les autres acteurs, il faut se contenter d’une consultation sur tablette ou sur smartphone avec des applications maison. D’où un confort de lecture amoindri. Second défaut, plus rédhibitoire : le contenu des catalogues. “Contrairement aux acteurs du marché de la musique, les éditeurs n’ont aucun intérêt à se lancer dans les livres numériques sur abonnement, observe Hervé Bienvault, consultant en édition numérique. Les sites qui proposent ces offres démarchent les éditeurs depuis 4 ans pour remplir leurs catalogues, mais n’ont réussi à obtenir que ce qui ne se vendait pas ailleurs. De fait, on n’y trouve presque que du second choix issu d’éditeurs mineurs.” Pas de grands éditeurs donc, ni de best-sellers, à l’exception de la série Harry Potter (Amazon). Les derniers Prix Goncourt, Amélie Nothomb, Maxime Chattam, Henning Mankell… en sont absents. Les offres pourront éventuellement attirer les lecteurs qui recherchent des ouvrages pratiques (guides de voyage, livres de cuisine, développement personnel, loisirs créatifs…). Izneo, spécialisé dans la bande dessinée, se distingue en faisant une place plus large aux titres récents et aux séries à succès (voir notre sélection, "Livres et journaux numériques, une offre encore limitée").

En presse, les offres sont plus intéressantes

Les titres proposant une lecture dématérialisée sont de plus en plus nombreux. L’abonnement permet de retrouver tous les articles publiés (avec une application mobile ou sur un site Web), pour un prix toujours inférieur à celui de l’édition imprimée. Les abonnés peuvent également parcourir les anciens numéros du journal ou du magazine. La formule premium du Figaro (application iOS et Android), facturée 9,90 € par mois (1er mois offert, abonnement sans engagement de durée), donne accès au quotidien, aux magazines du week-end et aux contenus du site Web. La version numérique du Monde (appli iOS, Android et Windows Phone, ou directement sur le site Web) coûte 17,90 € par mois (le 1er mois est facturé 1 €) ou 179,90 € par an (abonnement de 3 mois au minimum). Celle de Libération (appli iOS et Android, ou sur le site) revient à 15 € par mois (le 1er mois coûte 1 €, durée minimale de 3 mois). Enfin, les amateurs de sport pourront lire les éditions quotidiennes et le magazine du week-end de L’Équipe sur tous leurs écrans (iOS et Android) en payant 11,99 € par mois (les 15 premiers jours sont gratuits).

L’accès à une vingtaine de journaux en s’abonnant à un kiosque virtuel

Autre solution pour consulter la presse en version numérique sur abonnement, le recours à des sites proposant des forfaits mensuels ou hebdomadaires. Sur relay.com ou sur lekiosk.com, l’abonnement à 19,99 € par mois, sans engagement, donne le droit de choisir 25 titres dans un catalogue qui en compte plusieurs centaines (journaux et magazines français ou internationaux). Epresse.fr adopte un principe identique, mais repose sur un système de crédits, chaque magazine coûtant entre 1 et 3 crédits (voir notre sélection, p. 64).

Vincent Delfau


Mots-clés :

INTERNET , LIVRE




Outils pratiques :
Papiers à conserver

Vous aimerez aussi
Préparer votre retraite
Faites appel à un expert pour anticiper et compléter vos futurs revenus

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière Choix patrimoniaux

Forum bannière

 

Bannière e-Particulier