Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Vie pratique > Consommation > Droit de la consommation : un animal de compagnie n’est pas remplaçable

Droit de la consommation : un animal de compagnie n’est pas remplaçable

Droit de la consommation : un animal de compagnie n’est pas remplaçable
Février 2016
Le Particulier n° 1118, article complet.

Un éleveur ne peut pas proposer à un client de remplacer le chiot de race qu’il lui a acheté, et qui a présenté un an plus tard un défaut de conformité (cataracte héréditaire, par exemple), car il s’agit d’un « être vivant, unique et irremplaçable » (cass. civ. 1re du 9.12.15, n° 14-25910). En revanche, l’acquéreur doit bien être indemnisé (voir "Acheter un animal de compagnie").


Mots-clés :

ACHAT-VENTE , ANIMAL FAMILIER , PRODUIT DEFECTUEUX




Outils pratiques :

Vous aimerez aussi
Bien choisir votre assurance vie
Un expert vous accompagne pour optimiser votre fiscalité, anticiper la transmission de votre patrimoine et préparer votre retraite

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière Choix patrimoniaux

Forum bannière

 

Bannière e-Particulier