Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Vie pratique > Santé > Tout est enclenché pour multiplier le don de gamètes

Tout est enclenché pour multiplier le don de gamètes

Tout est enclenché pour multiplier le don de gamètes
08/01/16 à 17:25 par ALEXANDRE (Stéphanie)

Afin d’aider davantage les couples infertiles à devenir parents, les personnes qui n’ont pas eu d’enfants peuvent désormais donner une partie de leurs gamètes, ovocytes ou spermatozoïdes, et en conserver, pour eux-mêmes, en cas de besoin ultérieur. Quel que soit le cas de figure, la priorité est donnée au don.

3 000 couples infertiles sont actuellement en attente d'un don de gamètes - ovocytes ou spermatozoïdes - dans notre pays. Afin d'aider ces personnes à devenir parents, Marisol Touraine, ministre de la Santé, élargit la liste des donneurs potentiels aux adultes qui n'ont pas encore eu d'enfants.  

Dorénavant, toute femme de 18 à 37 ans et tout homme de 18 à 45 ans, en bonne santé, peut se porter candidat au don d'ovocytes ou de spermatozoïdes. Un psychologue rencontrera chaque candidat au don pour vérifier qu'il ne fait l'objet d'aucune pression et s'assurer du caractère altruiste de sa démarche.

Priorité au don

Un donneur qui n'a pas eu d'enfant a la possibilité de bénéficier ultérieurement d'une partie des ovocytes ou spermatozoïdes donnés, s'il devient infertile, et à condition de toujours privilégier le don. Pour les femmes, la conservation des gamètes au profit de la donneuse dépend du nombre d'ovocytes matures recueillis. En dessous de 5, elle ne peut en garder aucun. Dans ce cas, la donneuse en est clairement informée. Lorsqu'entre 6 à 10 ovocytes matures sont obtenus, au moins 5 au minumum sont destinés au don et au-delà de 10 gamètes collectés, au moins la moitié est dirigée vers le don, l'autre partie est alors gardée au profit de la donneuse.

Pour les hommes, la conservation à des fins personnelles n'est possible qu'au-delà de trois recueils de sperme.

Stéphanie Alexandre

Lire aussi : Liens externes :
  • Arrêté 24/12/2015 règles de bonnes pratiques cliniques et biologiques d'assistance médicale à la procération (don de gamètes -ovocyte et spermatozoïde) Contenu accessible uniquement aux abonnés

Mots-clés :

BIOETHIQUE , DON D'ORGANE , ENFANT , FEMME




Outils pratiques :

Bien choisir votre assurance vie
Un expert vous accompagne pour optimiser votre fiscalité, anticiper la transmission de votre patrimoine et préparer votre retraite

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière Choix patrimoniaux

Forum bannière

 

Bannière e-Particulier

  • RSS
  • Imprimer Envoyer par mail