Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Argent > Assurance vie > La majorité des particuliers se désintéressent de la Bourse

La majorité des particuliers se désintéressent de la Bourse

La majorité des particuliers se désintéressent de la Bourse
06/11/15 à 12:09 par ALEXANDRE (Stéphanie)

Le désengagement des épargnants à l'égard des actions boursières persiste, selon l'Autorité des marchés financiers. En mars 2015, seul 1 particulier sur 9 détenait des valeurs mobilières, contre 1 sur 5en 2009. En majorité, les investisseurs boursierssont âgés et financièrement aisés.

En 2015, seul un Français sur neuf détient des valeurs mobilières, selon l'enquête SoFia de TNS Sofres pour l'Autorité des marchés financier (AMF). Leur taux de détention parmi les Français âgés de 15 ans et plus est passé de plus de 18 %  en 2009 à moins de 11 % en 2015.

Davantage d'affection pour l'assurance vie

Parallèlement au désengouement des Français pour les valeurs mobilières, le taux de détention de l'assurance-vie en unités de compte a grimpé de 8 à 10,5 %, entre 2009 et 2015. Selon les chiffres de l'Association française de l'assurance, la collecte brute en assurance vie s'est établie à 89 milliards d'euros sur les 8 premiers mois de 2015. La collecte nette (les versements moins les retraits) a est égale à 17,3 milliards d'euros dont plus de la moitié (9,1 milliards d'euros) sont placés en unités de compte (UC).

Des investisseurs souvent âgés et aisés

Selon l'AMF, c'est le montant du patrimoine financier qui détermine en grande partie la composition des placements.

À moins de 15 000 euros d'épargne, la majorité des avoirs est placée sur des livrets et moins de 10 % en valeurs mobilières. Jusqu'à 150 000 euros, les Français diversifient davantage leurs placements, tout en conservant essentiellement des produits sans risque, type assurance vie en euros.
À partir de 150 000 euros de patrimoine financier, plus de la moitié des avoirs sont placés assurance vie en unités de compte et en valeurs mobilières. Les investisseurs de cette dernière catégorie sont le plus souvent des hommes, âgés entre 45 et 75 ans, cadres supérieurs, exerçant une profession libérale ou retraités.

Comme le souligne l'AMF, à cet âge et à ce niveau de patrimoine, "la diversification en valeurs mobilières représente souvent la dernière pierre à la constitution du patrimoine".

Stéphanie Alexandre

Lire aussi : Liens externes :
  • La lettre de l'Observatoire de l'épargne de l'AMF - n° 15 - 22/10/2015 Contenu accessible uniquement aux abonnés

Mots-clés :

ASSURANCE VIE , BOURSE , PATRIMOINE , VALEUR MOBILIERE




Outils pratiques :

 

Bannière Choix patrimoniaux

bannier la lettre des placements

Forum bannière

Réduisez vos impôts
Un professionnel vous accompagne dans vos démarches pour défiscaliser, valoriser votre patrimoine et faire les meilleurs choix de placements

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière Simulateur Assurance vie 300*250

Bannière e-Particulier