Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Vie pratique > Automobile > Radar, alcoolémie, faux permis... La lutte contre la mortalité routière se renforce

Radar, alcoolémie, faux permis... La lutte contre la mortalité routière se renforce

Radar, alcoolémie, faux permis... La lutte contre la mortalité routière se renforce
02/10/15 à 15:59 par ALEXANDRE (Stéphanie)

Afin de réduire le nombre de morts sur les routes, Manuel Valls, Premier ministre, vient de dévoiler 22 mesures pour la Sécurité routière parmi lesquelles on retrouve la multiplication du nombre de radars, le recours aux drones ou encore l'instauration d'une amende de non révélation de l'identité du conducteur.

Après douze ans de baisse, le nombre de morts a progressé de 3,5 % en 2014. Au total, 3 384 personnes ont perdu la vie sur les routes en 2014. Face à ces chiffres, le gouvernement a annoncé 22 nouvelles mesures fortes, en complément des 33 autres prises ces derniers mois. Panorama des mesures les plus importantes.

Hausse du nombre de radars

Le gouvernement projette de multiplier par quatre les "zones radars" qui existent en France, à l'aide de vrais appareils ou des "leurres". D'ici 2018, le nombre total de radars multifonctions, capables de détecter les excès de vitesse, les franchissements de ligne, le non-respect  des distances de sécurité, passera à 4 700, contre 4 200 actuellement et celui des radars mobiles grimpera à 250.

Pour inciter les automobiles à dénoncer l'auteur de l'infraction routière, une amende de non-révélation sera créée.

Davantage de contrôles des comportements dangereux

L'usage des drones pour détecter les "conduites à risques" sera expérimenté, tout comme l'utilisation des systèmes de lecture automatisée des plaques d'immatriculation. Le gouvernement va également augmenter le nombre de contrôle des conduites sous l'emprise d'alcool ou de stupéfiants. Pour traquer l'usage de faux documents, la conduite sans permis de conduire ou ceux qui conduisent sans attestation d'assurance, les vérifications portant sur les papiers du véhicule vont également s'intensifier.

Renforcement de l'encadrement des deux-roues

Afin de protéger les conducteurs de motos et de scooters, le port de gants homologués pour les usagers de deux-roues motorisés deviendra obligatoire. Pour conduire une moto d'une puissance supérieure à 56 CV, le conducteur devra tout d'abord effectuer une formation dans les deux ans de détention du permis moto classique. Il est également prévu d'instaurer une visite technique au moment de la vente d'un deux-roues. Les enfants de moins de 12 ans devront obligatoirement porter un casque.

650 € d'amende en cas de non-révélation de l'identité du conducteur

Afin d'en finir avec les passe-droits accordés dans les entreprises. Une amende de 650 € sera créée pour les sociétés qui ne donnent pas le nom de l'employé quand une infraction de la route est commise avec le véhicule de l'entreprise. Le but de la mesure est de contraindre le salarié flashé pour excès de vitesse avec un véhicule d'entreprise à payer son amende et à se voir retirer les points liés à la commission de l'infraction.

Stéphanie Alexandre


Mots-clés :

DEUX-ROUES , EXCES DE VITESSE , INFRACTION ROUTIERE , VELO




Outils pratiques :


Vous aimerez aussi
Préparer votre retraite
Faites appel à un expert pour anticiper et compléter vos futurs revenus

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière Choix patrimoniaux

Forum bannière

 

Bannière e-Particulier