Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Transmission > Succession > Mon mari est décédé. Il va être incinéré. Puis-je garder ses cendres chez moi ?

Mon mari est décédé. Il va être incinéré. Puis-je garder ses cendres chez moi ?

Septembre 2015
Le Particulier n° 1112, article complet.

Non, vous ne pouvez pas garder l’urne cinéraire à votre domicile (rép. min. JO Sénat du 26.12.13, p. 3730, n° 6623). Vous avez un an pour décider de la destination des cendres de votre mari. Pendant ce temps, elles sont conservées au crématorium (art. L. 2223-18-1 du code général des collectivités territoriales – CGCT). Après ce délai, elles seront automatiquement dispersées dans l’espace aménagé à cet effet dans le cimetière de la commune du lieu du décès. En revanche, il est possible d’inhumer l’urne dans une propriété privée après avoir demandé une autorisation préfectorale. Dans ce cas, une servitude perpétuelle doit être créée à l’endroit où l’urne est inhumée, pour permettre à chacun de se recueillir devant les cendres du défunt.

Ai-je le droit de disperser ses cendres en mer ?

Oui. Vous devez toutefois faire une déclaration à la mairie du port de départ du bateau (circulaire NOR : IOCB0915243 C du 14.12.09). Plus généralement, il est possible de disperser des cendres dans des « espaces naturels non aménagés » (art. L 2223-18-2 du CGCT), autrement dit en pleine nature. Les voies publiques et les jardins privés sont, en revanche, exclus.


Mots-clés :

DECES , INCINERATION , MER




Outils pratiques :

Réduisez vos impôts
Un professionnel vous accompagne dans vos démarches pour défiscaliser, valoriser votre patrimoine et faire les meilleurs choix de placements

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière Choix patrimoniaux

Forum bannière

Bannière e-Particulier