Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Impôts > Impôt sur le revenu > Fiscalité : prélèvement à la source, quelles conséquences ?

Fiscalité : prélèvement à la source, quelles conséquences ?

Fiscalité : prélèvement à la source, quelles conséquences ?
Juillet-Août 2015
Le Particulier Immobilier n° 321, article complet.

Alors que les pouvoirs publics ont confirmé, mi-juin, que l’impôt serait prélevé à la source dès le 1er janvier 2018, le courtier en crédit Immoprêt alerte contre ses possibles effets sur la capacité d’emprunt des acquéreurs. « Les banques qui déduisent les impôts des revenus (de leurs clients, ndlr) pour calculer (leur) taux d’endettement sont très rares, explique Ulrich Maurel, président de la société. Le prélèvement à la source risque donc de dégrader l’endettement des emprunteurs. » Exemple : une personne célibataire disposant de 23 678 € de revenus cumulés annuels et acquittant 1 634 € d’impôt sur le revenu peut emprunter 118 000 €* actuellement ; avec le prélèvement à la source, son revenu de référence ne sera plus que de 22 044 €, et sa capacité d’emprunt sera réduite à 110 000 €. Un avantage cependant : « Avec cette méthode de prélèvement, la capacité d’emprunt de l’acquéreur est mesurée sur le reste à vivre, donc au plus proche de la réalité quotidienne du ménage », reprend Ulrich Maurel. Un mal pour un bien ? L’avenir le dira, d’autant que les banques ont deux ans et demi pour s’adapter. *Avec un taux d’endettement de 33 %, et sur la base d’un taux d’emprunt de 2,10 %.


Mots-clés :

CREDIT IMMOBILIER , ENDETTEMENT , IMPOT SUR LE REVENU , IRPP




Outils pratiques :

Vous aimerez aussi
Préparer votre retraite
Faites appel à un expert pour anticiper et compléter vos futurs revenus

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Choix patrimoniaux

Bannière e-Particulier