Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Impôts > Impôt sur le revenu > Fiscalité : prélèvement à la source, quelles conséquences ?

Fiscalité : prélèvement à la source, quelles conséquences ?

Fiscalité : prélèvement à la source, quelles conséquences ?
Juillet-Août 2015
Le Particulier Immobilier n° 321, article complet.

Alors que les pouvoirs publics ont confirmé, mi-juin, que l’impôt serait prélevé à la source dès le 1er janvier 2018, le courtier en crédit Immoprêt alerte contre ses possibles effets sur la capacité d’emprunt des acquéreurs. « Les banques qui déduisent les impôts des revenus (de leurs clients, ndlr) pour calculer (leur) taux d’endettement sont très rares, explique Ulrich Maurel, président de la société. Le prélèvement à la source risque donc de dégrader l’endettement des emprunteurs. » Exemple : une personne célibataire disposant de 23 678 € de revenus cumulés annuels et acquittant 1 634 € d’impôt sur le revenu peut emprunter 118 000 €* actuellement ; avec le prélèvement à la source, son revenu de référence ne sera plus que de 22 044 €, et sa capacité d’emprunt sera réduite à 110 000 €. Un avantage cependant : « Avec cette méthode de prélèvement, la capacité d’emprunt de l’acquéreur est mesurée sur le reste à vivre, donc au plus proche de la réalité quotidienne du ménage », reprend Ulrich Maurel. Un mal pour un bien ? L’avenir le dira, d’autant que les banques ont deux ans et demi pour s’adapter. *Avec un taux d’endettement de 33 %, et sur la base d’un taux d’emprunt de 2,10 %.


Mots-clés :

CREDIT IMMOBILIER , ENDETTEMENT , IMPOT SUR LE REVENU , IRPP




Outils pratiques :

Réduisez vos impôts
Un professionnel vous accompagne dans vos démarches pour défiscaliser, valoriser votre patrimoine et faire les meilleurs choix de placements

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Choix patrimoniaux

Bannière e-Particulier