Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Vie pratique > Consommation > Sécurité routière, famille, consommation... Ce qui change au 1er juillet 2015

Sécurité routière, famille, consommation... Ce qui change au 1er juillet 2015

Sécurité routière, famille, consommation... Ce qui change au 1er juillet 2015
01/07/15 à 10:21 par ALEXANDRE (Stéphanie)

Allocations familiales et chômage, complémentaire santé, prix du gaz, sécurité routière, auto-écoles, affichage des prix des médicaments, informations sur les allergènes... De nombreux changements sont prévus au 1er juillet 2015.

Si le 1er juillet 2015 marque le début des grandes vacances d'été pour de nombreux Français, cette date signe aussi l'entrée en vigueur d'une série de changements susceptibles d'impacter le budget des particuliers.

Sécurité routière

Oreillettes, alcool, limitation de vitesse, auto-école et stationnement payant... Afin de lutter contre la hausse des accidents de voitures, de nombreuses mesures concernent presque tous les usagers de la route.

Désormais, le taux d’alcoolémie des jeunes chute à 0,2 g et tous les usagers de la route ne doivent plus porter d'oreillettes ou de casque audio pour conduire. Aller à l'encontre de cette nouvelle mesure est puni d'une amende de 135 euros et d'un retrait de 3 points sur le permis de conduire.

La vitesse maximale à respecter sur plusieurs tronçons de routes chute à 80 km/h, contre 90 km/h auparavant. Sont concernées la RN7 dans la Drôme (18km entre Valence et Crozes-Hermitage), la RN57 en Haute-Saône (14 km en Vesoul et Rioz) et le RN151 dans l'Yonne et la Nièvre (32 km et 17 km entre Auxerre et Varzy).

Un candidat au permis de conduire ne peut plus se voir demander des frais, lorsqu'il souhaite changer d'auto école, ce qui facilite la mise en concurrence des différents établissements.

Famille

Modulation des allocations familiales. Les barèmes des allocations familiales et de la majoration pour âge dont les montants varient dorénavant en fonction des revenus des ménages. Si rien ne change pour les foyers qui ont des ressources inférieures à 67 140 euros par an avec 2 enfants à charge, ceux dont les revenus dépassent ce plafond verront le montant de leur prestation diminuer.

Les allocations chômage sont légèrement revalorisées de 0,3 % au 1er juillet 2015, l'allocation minimale passant à 28,67 euros par jour et la partie fixe de l'allocation d'aide au retour à l'emploi (ARE) passant à 11,76 euros par jour.

Entrée en vigeur du tiers payant aux bénéficiaires de l'Aide à la complémentaire santé (ACS). Les titulaires de l'ACS profitent maintenant du tiers payant. L'ACS concerne toutes les personnes dont les ressources sont faibles mais légèrement supérieures au plafond fixé pour l'attribution de la CMU-C (Couverture maladie universelle complémentaire).

Pas de tabac dans les aires de jeu. L'interdiction de fumer dans les aires de jeu pour enfants est désormais officielle. Responsable de 78.000 morts chaque année, le tabac tue 20 fois plus que les accidents de la route, a rappelé Marisol Touraine, ministre de la Santé.

Syndics de copropriété... Tous les contrats conclus ou renouvelés entre les copropriétés et les syndics après le 1er juillet 2015 doivent désormais répondre à un modèle de contrat type.

Consommation

Gaz... Le prix de la facture de gaz chute de 1,3 % au 1er juillet 2015

Affichage des prix des médicaments... la vente de médicaments en pharmacie est soumise à de nouvelles règles d'affichage des tarifs, selon que les produits sont ou non remboursables. Les officines autorisées à vendre en ligne sont dans l'obligation d'afficher un logo européen sur toutes les pages de leur site web.

Informations sur les allergènes. La présence d'allergène dans les denrées doit obligatoirement figurer sur les emballages mais aussi dans les restaurants et les cantines. Cette mention doit permettre aux personnes allergiques d'être informées du risque encouru en consommant certains aliments.

Hausse du taux de l'intérêt légal. Le taux d'intérêt légal applicable aux créances des particuliers sera de 4,29 %, contre 4,06 % actuellement. Pour les créances des professionnels, le taux passera de 0,93 % à 0,99 %.

Stéphanie Alexandre


Mots-clés :

ALLOCATIONS FAMILIALES , BUDGET DES MENAGES , COPROPRIETE , FAMILLE , IMMOBILIER , INTERNET , SANTE




Outils pratiques :

Préparer votre retraite
Faites appel à un expert pour anticiper et compléter vos futurs revenus

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière Choix patrimoniaux

Forum bannière

 

Bannière e-Particulier