Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Famille > Enfants > Bac : le recours aux calculatrices programmables sera limité en 2018

Bac : le recours aux calculatrices programmables sera limité en 2018

Bac : le recours aux calculatrices programmables sera limité en 2018
17/06/15 à 17:31 par ALEXANDRE (Stéphanie)

Afin de réduire les risques de fraude lors des épreuves du baccalauréat, le ministère de l’Éducation nationale a décidé d’interdire, à partir de la session 2018, les calculatrices programmables qui ne disposent pas d'un "mode examen" empêchant l'accès à la mémoire de l'appareil.

À partir de 2018, le recours aux calculatrices électroniques, lors des examens et des concours de l'enseignement scolaire comme le baccalauréat, sera modifié. Les futurs bacheliers devront donc utiliser une calculatrice de collège ou investir dans un nouveau modèle équipé d'un "mode examen".

Cette fonctionnalité permet de neutraliser temporairement l'accès à la mémoire de la calculatrice, ou de l'effacer. Elle devra aussi permettre de bloquer les transmissions de données, que ce soit par Wi-Fi, Bluetooth ou par tout autre dispositif de communication à distance.

Pour attester du passage au "mode examen", les appareils seront dotés d'un signal lumineux clignotant sur la tranche haute de la calculatrice. Il sera activé par le candidat pendant toute la durée de l'épreuve, sur instruction du surveillant de salle. La sortie du "mode examen" nécessitera une connexion physique, par câble, avec un ordinateur ou une calculatrice.

Interdiction totale pour certaines matières

L'usage de la calculatrice est interdit aux épreuves des examens et concours de l'enseignement scolaire dans les disciplines suivantes :

- arts appliqués ;

- arts plastiques ;

- cinéma - audiovisuel ;

- danse ;

- français ;

- histoire des arts ;

- histoire-géographie ;

- langues et cultures de l'antiquité (latin et grec ancien) ;

- langues vivantes ;

- littérature ;

- musique ;

- philosophie ;

- théâtre.

Dans les autres disciplines, l'utilisation de la calculatrice est autorisée si le sujet de l'épreuve le prévoit expressément. Il s'agira notamment de matières où il est nessaire "d'effectuer des calculs mathématiques ou financiers, de réaliser des représentations graphiques, des études statistiques ou tous traitements de données mathématiques par le biais de tableaux ou diagrammes". La page de garde des sujets, pour les disciplines non mentionnées ci-dessus, devra impérativement indiquer si l'usage de la calculatrice est autorisé ou interdit.

Avec la nouvelle donne, le ministère de l'Education nhationale souhaite réduire les fraudes liées aux nouvelles technologies. En 2014, plus de 30 % des tricheries étaient dues à l'utilisation de téléphones portables, de lecteurs MP3 ou de calculatrices. L'utilisation d'une machine "non conforme " pourra même déboucher sur une procédure disciplinaire.

Stéphanie Alexandre

Lire aussi : Liens externes :
  • Note de service de l'Education nationale n° 2015-056 du 17/03/2015 : Utilisation des calculatrices électroniques à compter de la session 2018 Contenu accessible uniquement aux abonnés

Mots-clés :

BACCALAUREAT , ENSEIGNEMENT SECONDAIRE , TECHNOLOGIE




Outils pratiques :

Bien choisir votre assurance vie
Un expert vous accompagne pour optimiser votre fiscalité, anticiper la transmission de votre patrimoine et préparer votre retraite

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière Choix patrimoniaux

Forum bannière

Bannière e-Particulier

  • RSS
  • Imprimer Envoyer par mail