Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Vie pratique > Santé > La chirurgie des yeux au laser n'est pas pour tous

La chirurgie des yeux au laser n'est pas pour tous

La chirurgie des yeux au laser n'est pas pour tous
23/03/15 à 15:23 par ALEXANDRE (Stéphanie)

Si le laser Lasik est de loin l'appareil le plus utilisé pour corriger les différents défauts de la vision, des effets indésirables et des complications peuvent survenir à la suite de l’intervention. L'ANSM souhaite que les patients en soient informés par le chirurgien, avant toute opération.

Myopes, astigmates, presbytes... Pour corriger leur problème de vision, nombreux sont ceux qui recourent désormais à la chirurgie de l'oeil. En 2013, environ 150 000 interventions de chirurgie réfractive ont été pratiquées en France, dont 120 000 pour traiter la myopie. Dans 85 % des cas, les chirurgiens optent pour la technique appelée "Lasik",  acronyme de Laser Assisted In Situ Keratomileusis".

Or, ce choix n'est pas toujours vraiment fait en toute connaissance de cause, selon l'ANSM (Agence nationale de la sécurité du médicament). Le laser "Lasik" ne peut pas être pratiqué sur tout le monde. Il existe des critères de sélection du patient pour savoir si la chirurgie est réalisable ou non.

Il est donc indispensable qu'un bilan pré-opératoire soit établi afin que le chirgurgien puisse déterminer si le patient est éligible au dispositif. À ce stade, plusieurs examens peuvent être effectués comme une pachymétrie (mesure de l'épaisseur de la cornée), une pupillométrie, ou une mesure ORA (Ocular Response Analyzer). Pour que le chirurgien puisse détecter les éventuelles contre-indications à la technique du laser, il est primordial que le patient lui signale toute pathologie, ophtalmologique ou autre, qu'elle soit personnelle ou familiale.

Effets secondaires et complications

De son côté, le praticien doit alerter le malade sur les dangers de l'intervention. D'une part, les résultats de cette chirurgie ne sont pas forcément définitifs. Ainsi, le port de lunettes peut-être de nouveau nécessaire, en cas d'apparition d'une presbytie. Si le résultat est imparfait, une seconde intervention sur l'œil opéré, appelée "retouche" est parfois nécessaire pour obtenir la correction voulue. Les personnes qui envisagent de recourir au "Lasik" doivent aussi être informées des effets indésirables comme la sécheresse oculaire, complication la plus fréquente, le phénomène de la "vision doublée" ou, plus simplement, les infections et les inflammations. 

Stéphanie Alexandre

Lire aussi :

Mots-clés :

INTERVENTION CHIRURGICALE , LUNETTES CORRECTRICES




Outils pratiques :
Papiers à conserver

Réduisez vos impôts
Un professionnel vous accompagne dans vos démarches pour défiscaliser, valoriser votre patrimoine et faire les meilleurs choix de placements

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière Choix patrimoniaux

Forum bannière

 

Bannière e-Particulier