Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Immobilier > Location > Mon locataire est en prison depuis 4 mois. Puis-je me prévaloir de l’abandon de domicile pour résilier le bail ?

Mon locataire est en prison depuis 4 mois. Puis-je me prévaloir de l’abandon de domicile pour résilier le bail ?

Janvier 2015
Le Particulier n° 1104, article complet.

Non, même si le locataire est en prison, le bail se poursuit tant que le logement est à sa disposition et que les meubles en place rendent son occupation effective (cass. civ. 1re du 28.5.14, n° 13-13729). Bien sûr, il doit continuer à payer ses loyers. En revanche, des impayés de loyers peuvent justifier une résiliation de bail. Pour la procédure à suivre, voir le n° 1089 du Particulier, "Mon locataire est parti à la cloche de bois"


Mots-clés :

BAIL D'HABITATION , CONDAMNATION PENALE , IMPAYE , LOYER




Outils pratiques :
Papiers à conserver

Bannière Choix patrimoniaux

Bien choisir votre assurance vie
Un expert vous accompagne pour optimiser votre fiscalité, anticiper la transmission de votre patrimoine et préparer votre retraite

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière e-Particulier