Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Vie pratique > Santé > Gare aux dangers du bronzage artificiel

Gare aux dangers du bronzage artificiel

Gare aux dangers du bronzage artificiel
07/11/14 à 07:55 par ALEXANDRE (Stéphanie)

Le ministère de la Santé alerte les utilisateurs de cabines de bronzage sur les précautions à prendre lors de l'exposition aux UV artificiels. Ces derniers représenteraient un facteur de risque majeur des cancers de la peau.

Pour être bronzé toute l'année, nombreux sont ceux qui cèdent à la tentation de se rendre dans un centre de bronzage pour retrouver rapidement un hâle avantageux. Attention, les cabines UV ne sont pas sans risque, rappelle le ministère de la Santé.

Risque de cancer de la peau

Contrairement aux idées reçues, les UV artificiels n'entraînent aucun effet bénéfique pour la santé : ils ne permettent pas d'augmenter le niveau de vitamine en hiver et ne favorise pas le bronzage. Depuis 2009, ils sont même été classés dans le groupe des agents cancérogènes par le Centre international de recherche sur le cancer. L'Institution a estimé que le risque de développer un mélanome est augmenté de 60 % pour les personnes ayant effectué une première exposition aux UV artificiels avant l'âge de 30 ans. Près de 80 000 nouveaux cas de cancers de la peau (toutes causes confondues) sont découverts en France chaque année. En tout état de cause, l'usage des appareils de bronzage par UV artificiels induit un risque de cancer cutané quel que soit l'âge d'exposition, selon le ministère.

Quelles sont les précautions à prendre vis-à-vis des expositions aux UV artificiels ?

Depuis plusieurs années, les autorités sanitaires multiplient les mises en garde contre le bronzage artificiel, particulièrement riche en ultraviolets. Les dispositions réglementaires prises ne permettent pas d'éliminer le risque de cancer induit par cette pratique. Il est donc très important de suivre les précautions spécifiques à l'exposition aux UV artificiels.

Il s'agit notamment de ne pas cumuler les expositions aux UV naturels et artificiels et d'adapter la fréquence des séances affichées par le centre de bronzage en fonction de son phototype de peau en tenant compte de ses propres facteurs de risques : fortes exposition pendant l'enfance, nombreux grains de beauté, maladie de la peau, histoire familiale de mélanome malin.

Les clients doivent porter des lunettes de protection, obligatoirement mises à la disposition des utilisateurs par l'exploitant du centre de bronzageLe ministère recommande également de ne pas appliquer de produits cosmétiques même bien avant l'exposition (maquillage, déodorant, parfum, crèmes de jour, accélérateurs de bronzage...) qui, sous l'effet des rayonnements UV, peuvent provoquer d'importantes réactions allergiques et laisser des traces permanentes sur la peau.

Attention,  la prise de certains médicaments peut, sous l'effet des rayonnements UV, provoquer des brûlures plus rapides. Il est vivement recommandé de se renseigner auprès de son médecin traitant ou de votre dermatologue.

Stéphanie Alexandre

Lire aussi :

Mots-clés :

PRODUIT DANGEREUX , PRODUIT SOLAIRE , PUBLICITE , SECURITE DES PRODUITS




Outils pratiques :
Papiers à conserver

Réduisez vos impôts
Un professionnel vous accompagne dans vos démarches pour défiscaliser, valoriser votre patrimoine et faire les meilleurs choix de placements

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière Choix patrimoniaux

Forum bannière

 

Bannière e-Particulier