Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Vie pratique > Santé > Certains somnifères augmenteraient les risques d'Alzheimer

Certains somnifères augmenteraient les risques d'Alzheimer

Certains somnifères augmenteraient les risques d'Alzheimer
10/09/14 à 13:20 par ALEXANDRE (Stéphanie)

L'utilisation à long terme de certains somnifères ou des médicaments à base de benzodiazépines augmenterait sensiblement le risque de développer la maladie d'Alzheimer, selon une étude révélée par l'Inserm.

11,5 millions de Français ont consommé au moins une fois une benzodiazépine, en 2012, dont 7 millions pour traiter l'anxiété et 4,2 millions pour lutter contre les troubles du sommeil. Ces médicaments, couramment appelés somnifères, pourraient, après une prise de trois mois ou plus accroître le risque de développer la maladie d'Alzheimer chez les plus de 65 ans, selon une étude franco-canadienne dévoilée par l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm).

En 2012, déjà des chercheurs français avait montré que "les sujets consommant des benzodiazépines présentaient environ 50 % plus de risque de développer une démence comparés à ceux qui n'en ont jamais consommé". Dans cette nouvelle étude, les chercheurs se sont attachés à confirmer l'association dans une nouvelle cohorte en étudiant en particulier la potentielle relation dose-effet. 

Si les auteurs de l'étude reconnaissent que les benzodiazépines constituent "incontestablement des outils précieux pour traiter des troubles de l'anxiété et des insomnies temporaires", ils ajoutent que les traitements devraient être de courte durée et "ne pas dépasser trois mois".

Les résultats de l'étude vont dans le sens des mises en garde lancée  récemment par l'Académie de médecine,  contre l'utilisation excessive des anxioliolitiques et des hypnotiques (voir : L’Académie de médécine défend les antidépresseurs). 

Afin de réduire le recours aux benzodiazépines, la Haute Autorité de santé (HAS) a préconisé une baisse des remboursements par la sécurité sociale, de 65 % actuellement à 15 % à l'avenir. Elle rappelle également que devant toute insomnie occasionnelle, mieux vaut privilégier des règles élémentaires d'hygiène du sommeil (voir : Mieux être : un bon sommeil pour une bonne santé).

Pour les familles confrontées à la maladie d'Alzheimer, Retraite Plus, un organisme spécialisé dans le conseil et l'orientation en maison de retraite vient de mettre en ligne un guide gratuit.

Stéphanie Alexandre

Lire aussi :

Mots-clés :

MALADIE , MEDICAMENT , PERSONNE AGEE , PSYCHIATRIE




Outils pratiques :
Papiers à conserver

Bien choisir votre assurance vie
Un expert vous accompagne pour optimiser votre fiscalité, anticiper la transmission de votre patrimoine et préparer votre retraite

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière Choix patrimoniaux

Forum bannière

 

Bannière e-Particulier