Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Vie pratique > Transports > Des applications pour déjouer les bouchons sur la route

Des applications pour déjouer les bouchons sur la route

Des applications pour déjouer les bouchons sur la route
Juillet-août 2014
Le Particulier Pratique n° 403, article complet.
Auteur : DELFAU (Vincent)

Anticiper les bouchons en déviant de route n'est plus réservé à l'automobiliste doté d'un GPS haut de gamme. Des applications pour smartphone, gratuites pour la plupart, nous dévoilent le chemin à suivre pour éviter les encombrements de la route.

Retour de week-end sur l'autoroute A10. C'est le début de soirée et le trafic est déjà dense en direction de Paris quand un accident survient peu après la sortie Artenay. En quelques instants, un bouchon de 8 km bloque la circulation. Il faudra compter une heure de plus pour rejoindre la capitale, annonce la radio autoroutière. Sauf pour les automobilistes disposant d'un GPS connecté à un système d'informations routières ou utilisant une application destinée à éviter les encombrements. Ainsi, grâce à Waze, installée sur notre iPhone, l'embouteillage ne nous aura retardés que d'une dizaine de minutes. En effet, peu avant que nous arrivions dans le bouchon, l'application nous conseille de prendre la sortie Artenay. On se dit alors que l'on rentrera à Paris par l'ex-RN 20, mais Waze a un autre plan : en longeant l'autoroute sur la D 954, nous gagnons l'échangeur d'Allaines-Mervilliers en un quart d'heure. Les 20 km ainsi parcourus sur la départementale nous permettent de reprendre l'A 10 juste après le bouchon, là où la circulation est à nouveau fluide. Quant au GPS de notre véhicule, non connecté à un service d'informations routières, il n'aura été d'aucune utilité.

Des services qui concurrencent le GPS connecté

Waze est la plus en vogue des applications permettant de déjouer les embouteillages. Jusqu’à récemment, seuls les automobilistes possédant un GPS haut de gamme avaient accès aux informations sur le trafic routier. Aujourd’hui, tous les détenteurs de smartphones peuvent en bénéficier. Ainsi, bison-futé cartographie les accidents et les travaux sur les principaux axes routiers et propose des vues détaillées du trafic dans une quinzaine de grandes agglomérations (Lille, Nantes, Toulouse, etc.). Sur sytadin, qui ne concerne que l’Île-de-France, une carte représente l’état de la circulation en temps réel et indique en rouge les axes les plus ­empruntés. ­Dommage que ces deux sites n’aient pas développé une application et qu’il soit encore nécessaire d’utiliser un navigateur internet pour consulter les informations !

Des applications de guidage, gratuites ou payantes

Parmi les applications de guidage GPS capables d’indiquer un itinéraire avec un minimum d’axes saturés, TomTom et Waze sont les meilleures. La première est la déclinaison sur smartphone des boîtiers GPS éponymes qui équipent les habitacles des véhicules depuis 10 ans. Pour une trentaine d’euros, elle fournit les cartes routières françaises. Elle doit être complétée par une option, facturée une vingtaine d’euros par an, si l’on veut recevoir les informations sur le trafic. Elle est alors d’une remarquable efficacité, nous faisant même parfois gagner du temps… en empruntant le chemin des écoliers.
Waze, Mappy GPS Free et Michelin Navigation sont gratuites. Mappy et Michelin proposent des solutions qui, certes, rendent service, mais qui sont quelquefois assez étonnantes. Par exemple, à Paris, pour rejoindre la Porte de la Chapelle depuis la Porte d’Orléans en pleine journée, Mappy GPS Free nous fait traverser la capitale et avance un temps de parcours de 24 min. Pour le même trajet, Waze table sur 55 min, ce qui paraît plus réaliste. Elle conseille d’emprunter plutôt le périphérique ouest, ce qui devrait prendre 42 min. Michelin Navigation ne compte que 27 min pour ce même itinéraire. TomTom nous promet que nous atteindrons notre destination en 42 min en passant par le périphérique est.

Des informations fournies par toute la communauté

Si nous ne devions recommander qu’une seule application, ce serait Waze, car elle est gratuite et donne des informations pertinentes. Son éditeur, racheté 1 milliard de dollars l’an passé par Google, a fondé son fonctionnement sur un modèle communautaire : chaque utilisateur profite et enrichit la base de renseignements. Il suffit d’effleurer l’icône ad hoc sur l’écran de son smartphone pour signaler un bouchon, un véhicule arrêté en bord de route, une grosse averse, un contrôle de police… aux autres conducteurs connectés. Si l’encombrement induit une augmentation déraisonnable du temps de trajet, un autre itinéraire est automatiquement proposé. Si une portion de route a récemment été modifiée (ajout d’un rond-point, rue passée en sens unique, nouvelle rocade…), les utilisateurs ont la possibilité d’actualiser la carte au moyen d’un éditeur accessible à chacun pour que les informations restent en permanence à jour.

Vincent Delfau

Titre original du Particulier pratique n° 403 : "En voiture, sans les bouchons"


Mots-clés :

AUTOMOBILE , GPS , TELEPHONE MOBILE




Outils pratiques :

Bien choisir votre assurance vie
Un expert vous accompagne pour optimiser votre fiscalité, anticiper la transmission de votre patrimoine et préparer votre retraite

Recommandé par

Votre adresse est conservée par le Particulier, pour en savoir plus / se désinscrire

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière Choix patrimoniaux

Forum bannière

 

Bannière e-Particulier