Toute l’information juridique et patrimoniale
pour prendre les bonnes décisions
Accueil > Retraite > Retraite de base > Retraites, allocations, aides sociales... Tout ce qui change en 2014

Retraites, allocations, aides sociales... Tout ce qui change en 2014

Retraites, allocations, aides sociales... Tout ce qui change en 2014
Juin 2014
Le Particulier n° 1098, article complet.
Auteur : FERRON (Aurélien)

Votée l’an dernier, la réforme de la prestation d’accueil du jeune enfant (Paje) est entrée en vigueur au 1er avril. Mais d’autres changements ont été annoncés, le 29 avril dernier, devant les députés par le Premier ministre Mauel Valls, dans le cadre de son plan d’économies. Voici tout ce qui change et va changer pour vous.

Prestations d'accueil du jeune enfant : la réforme est effective

Entrée en vigueur (décret n° 2014-422 du 24.4.14), la réforme de la prestation d’accueil du jeune enfant concerne les parents d’enfants nés à partir du 1er avril 2014. Elle instaure notamment une diminution par deux de l’allocation de base pour les familles dépassant un certain niveau de revenus (voir aussi Garde d’enfants : les aides et avantages fiscaux qui allègent la note).

Retraites de base : pas de revalorisation avant 2015

La prochaine revalorisation des pensions de base devrait intervenir au 1er octobre 2015, et non au 1er octobre 2014, comme initialement prévu. Seules les pensions de base des retraités percevant moins de 1 200 € par mois, tous régimes confondus, ­seraient revalorisées en octobre prochain. La dernière hausse des pensions date du 1er avril 2013.

Retraites complémentaires : gel en 2014, peut-être en 2015

Le gouvernement n’a pas la main sur la revalorisation des pensions complémentaires Arrco et Agirc, gérées par les partenaires sociaux. Celles-ci n’ont cependant pas augmenté au 1er avril dernier et risquent de ne pas l’être l’année prochaine. En mars 2013, les partenaires sociaux ont, en effet, conclu un accord prévoyant une revalorisation inférieure d’un point à l’inflation de 2013 à 2015. La faiblesse de la hausse des prix a donc justifié le gel de cette année.

Allocations familiales : patience jusqu’en 2016

Après avoir été relevées de 0,6 % au 1er avril, les allocations familiales, ainsi que les aides au logement et à la garde d’enfants ne devraient plus être revalorisées avant 2016.

Minima sociaux : épargnés par les mesures d’économie

Les prestations sociales destinées aux plus démunis échappent au tour de vis budgétaire. Conformément aux annonces du gouvernement précédent, le revenu de solidarité active (RSA) devrait bel et bien être revalorisé de 10 % d’ici à 2017, avec un nouveau coup de pouce au 1er septembre prochain. D’autres aides destinées aux personnes à revenus modestes échappent aussi aux mesures d’économie, telles que l’allocation de solidarité aux personnes âgées, ex-minimum vieillesse, (+ 0,6 % au 1er avril), le complément familial (+ 10 % au 1er avril), attribué aux familles nombreuses modestes, et l’allocation de soutien familial (+ 5,6 % au 1er avril), pour les parents isolés. A. F.


Mots-clés :

ALLOCATIONS FAMILIALES , PAJE , PRESTATION D'ACCUEIL POUR LE JEUNE ENFANT , PRESTATIONS SOCIALES , RETRAITE , RETRAITE COMPLEMENTAIRE




Outils pratiques :

Vous aimerez aussi

Bannière Tous simulateurs 1000*104

Bannière Choix patrimoniaux

Forum bannière

 

Bannière e-Particulier